Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Étienne Pays

Étienne Pays a consacré une majeure partie de sa carrière à l'étude du trypanosome, parasite sanguin champion de l'adaptation. Une carrière marquée par des découvertes exceptionnelles et pourtant inattendues. Retraité, il continue à apporter son expérience aux jeunes générations...

Officiellement à la retraite depuis octobre dernier, Etienne Pays occupe toujours ses quartiers. Et le directeur du Laboratoire de Parasitologie moléculaire (Faculté des Sciences) avoue ne pas vouloir quitter son bureau tout de suite : "Le laboratoire aborde des perspectives stimulantes, je serais triste de partir au moment où ces nouvelles pistes se lancent", dit-il. Des nouvelles pistes qui sont le résultat de 40 années de carrière à traquer une seule et même cible : le trypanosome. Ce parasite sanguin, transmis par la morsure de la mouche tsé-tsé, provoque la maladie du sommeil chez l'homme.

La rencontre entre Etienne Pays et ce parasite remonte à fin des années 70 : "Je revenais d'un post-doctorat à Glasgow quand Maurice Steinert m'a parlé du trypanosome, qu'il étudiait dans son service. On venait de découvrir que les trypanosomes Africains changeaient d'apparence toutes les semaines pour échapper au système immunitaire", explique-t-il, "C'est une adaptation parfaite d'un organisme primitif à son environnement, une incroyable sophistication de l'ADN. Et ça m'a tué ! comme on dit, c'était un vrai défi à l'intelligence"...

> Lire la suite

Nos dernières publications:

Corten Olivier
Dubuisson François
Koutroulis Vaios
Lagerwall Anne
Berns Thomas
Lafosse Juliette
Dumont Daniel
Dorssemont Filip (dir.)
Goltzberg Stéphane
Baeyens-Volant Danielle
Laurent Pascal
Warzée Nathalie
Migeot Jean-Louis
Coyette Jean-Pierre
Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David

Clin d'oeil