Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 


Cours préparatoires aux études de médecine - novembre 2014 à mai 2015

De novembre 2014 à mai 2015, l'ULB en collaboration avec l'EPFC proposent aux élèves en dernière année de rhéto, désireux d'entreprendre des études en médecine à la rentrée 2014, des cours préparatoires en chimie, physique et mathématiques.

Ces matières prérequises essentielles pour les études en Médecine font l'objet, durant la première année d'études supérieures, d'une évaluation lors de la première session d'examens en janvier. Le parcours de l'étudiant au second quadrimestre dépendra des résultats obtenus lors de cette session de janvier.

Ces cours sont dispensés sur les campus du Solbosch et de la Plaine (lieux précisés lors de l'inscription) de novembre 2014 à mai 2015, les samedis de 9h à 13h.

L'inscription s'effectue à l'EPFC les 18 octobre à 9h, 22 octobre à 15h et 5 novembre à 16h. Afin d'organiser au mieux ces inscriptions et de réguler les files d'attente éventuelles, les futurs étudiants doivent prendre rendez-vous sur le site de l'EPFC pour l'un de ces trois jours.

Droits d'inscription (à titre indicatif) : 51,53€ pour l'ensemble des 3 modules (chimie, physique et mathématique).

> Pour plus d'infos:
Informations pour l'inscription (EPFC) - tél : 02/650.59.59
Informations sur le contenu des cours


CLIL Project ou comment soutenir les étudiants et les enseignants qui reçoivent/donnent des formations dans une langue étrangère

L'ULB propose une offre croissante de bacheliers et masters dispensés en langue étrangère (L2), et plus particulièrement en anglais. Afin d'aider les corps enseignant et étudiant à maintenir la qualité de l'apprentissage et de l'enseignement de ces matières, l'Université a mis sur pied le projet CLIL (Content and Language Integrated Learning).

À l'ULB, les cours enseignés en L2 sont majoritairement dispensés en anglais mais il existe aussi des cours enseignés dans d'autres langues. Ce projet s'adresse donc aux enseignants qui donnent et aux étudiants qui suivent des cours dans une langue qui n'est pas leur langue maternelle.

Le CLIL a créé un site web dédié qui devient le moyen de contact privilégié pour obtenir ce type de soutien: http://clil.ulb.ac.be. On y trouve toutes sortes d'informations et de services, comme par exemple des entretiens individuels, des observations de classe et des formations pour les enseignants.

Les étudiants quant à eux bénéficient de conseils personnalisés, d'une boite à outils et de dictionnaires spécialisés.


Colloque des Facultés de Droit du G3 de la Francophonie

Après Bruxelles et Genève, un cycle de trois conférences sur la protection des personnes vulnérables vient de trouver son épilogue à Montréal, sous la coupole du G3 de la Francophonie. Le colloque a rassemblé des réflexions d'universitaires et de professionnels sur les défis que pose la protection des personnes vulnérables tant au Québec qu'en Belgique et en Suisse: qu'est-ce qu'un adulte vulnérable? Comment le droit organise-t-il sa protection? Quel est le rôle respectif du contrat et de la loi à cet égard?

À l'occasion de la clôture de ce cycle de conférences, les doyens et les responsables des relations internationales des trois facultés se sont réunis à Montréal pour célébrer leur partenariat et envisager l'avenir. Partageant des valeurs communes, les trois facultés de droit francophones s'engagent dans une étroite collaboration afin d'assurer l'excellence de leur recherche et un enseignement sans cesse renouvelé tenant compte de la nécessité d'ouvrir les cursus de formation à une dimension internationale et comparative.

Toutes trois confrontées à une réalité nationale multilingue dans laquelle la langue française est minoritaire, elles tiennent compte de l'incidence de la langue sur la discipline juridique et souhaitent, sans nier l'importance de l'anglais en ce domaine, assurer au français un rôle stratégique dans le rayonnement de la recherche et de l'enseignement du droit.

Évoluant toutes trois dans un cadre fédéraliste, elles mettent notamment en commun leurs recherches sur ce thème. Un prochain cycle de conférences débutera ainsi à Montréal les 27-28 novembre 2014, sur le thème Fédéralisme coopératif et gouvernance multiniveaux dans une perspective comparative, avant de se poursuivre à Bruxelles en 2015 et à Genève en 2016.

Le G3 de la Francophonie, regroupant l'Université de Montréal, l'Université libre de Bruxelles et l'Université de Genève offre un cadre idéal à l'éclosion de projets prometteurs pour les facultés de droit de ces universités généralistes de premier plan. Plusieurs projets nouveaux sont à l'étude, comme la réalisation de publications communes en langue française, l'organisation d'écoles d'été et d'ateliers doctoraux communs, ou la promotion des cotutelles de thèses.


L'École Polytechnique signe sa 1ère convention de doubles diplômes avec le Japon

L'École polytechnique de Bruxelles (EPB) était déjà un partenaire de plusieurs conventions de doubles diplômes. Après la convention signée en 2013 avec la Beihang University (Pékin), une nouvelle convention vient d'être signée avec la Keio University (Japon) qui est, comme l'ULB, membre de l'association TIME.

Dans le cadre de cette convention, un étudiant de l'EPB peut, après son MA1 effectuer son MA2 (étendu à 2 années académiques) au Japon. À l'issue de ce programme, il obtient deux diplômes: celui d'ingénieur civil de l'ULB et celui de Master de Keio. Un programme similaire est établi pour les étudiants venant du Japon.

Pour rappel, l'association TIME (qui fêtera son 25e anniversaire en 2014) compte actuellement 53 membres principalement en Europe, mais également au Brésil, au Japon, en Chine et en Australie. Depuis la création de cette association (dont l'ULB est un des membres fondateurs) plus de 150 étudiants ont bénéficié de programmes de doubles diplômes dans le cadre de conventions de l'École polytechnique de Bruxelles (100 "out" et 50 "in").


Faculté de Pharmacie: l'apprentissage par projet fait son entrée en MA1

Au cours des quarante dernières années, le rôle du pharmacien a évolué en passant de préparateur et fournisseur de produits pharmaceutiques à celui de prestataire de services et d'informations, et en définitive de soins aux patients. Cette évolution a amené les enseignants de la Faculté de Pharmacie à adapter la formation afin de préparer au mieux les étudiants à leur future profession.

Ainsi, une officine pédagogique destinée aux étudiants de dernière année (MA2) est opérationnelle depuis 2012. Dès cette rentrée, la Faculté de Pharmacie de l'ULB franchit un pas supplémentaire en initiant un programme d'apprentissage par projet destiné cette fois aux étudiants de première année de master (MA1).

Via un exercice basé sur un cas clinique, les étudiants apprendront à développer des compétences telles que la gestion d'équipe, la gestion de projet et de l'information, l'autonomie, la créativité et le sens critique. Le thème décliné tout au long de cette année portera sur l'analyse et la délivrance d'une ordonnance.

Au cours du projet, les groupes d'étudiants vont découvrir la conception des médicaments, leur mode d'action, leurs effets indésirables. Ils en apprendront un peu plus sur l'état de leur patient et de ses antécédents, ils s'interrogeront sur les interactions entre les médicaments et les interactions entre les médicaments et les aliments. Sur base de ces informations, ils réévalueront l'ordonnance afin de vérifier l'adéquation du traitement en fonction de leur patient (choix des principes actifs, posologies, durée de traiteme nt, interactions, efficacité du traitement, s uivi des effets indésirables... ). Enfin , ils établiront un scénario de conseil et suivi pharmaceutique pour optimiser la dispensation du traitement au patient. Ce scénario sera filmé au cours d'un jeu de rôle et analysé par le groupe afin de travailler sur l'aspect de la communication envers le patient, son entourage, le médecin traitant...

Ce projet transdisciplinaire pharmaceutique débutera à la mi-septembre pour se clôturer en avril prochain avec l' évaluation de celui-ci. Chaque groupe présentera alors devant un jury l'évolution de son cas clinique ainsi que la réflexion qui l'a animé tout au long du projet. Il présentera l'ordonnance de départ, les analyses et résultats qui en découlent ainsi que les conseils et le suivi qu'il peut donner au patient. Dans un second temps, chaque groupe exposera un poster reprenant le domaine d'analyse le plus important de son cas clinique.

 

Clin d'oeil

Nos dernières publications:

Parent Sabrina
Le Huérou Anne
Merlin Aude
Regamey Amandine
Sieca Kozlowski Elisabeth
Lemaire Ch. Jacques
Bijleveld Henny-Annie
Estienne Françoise
Vander Linden Fabienne
Lissauer Tom
Clayden Graham
Joffrin Cécile
Casimir Georges
Vogel Jean
Hanquinet Laurie
Focardi Filippo
Capotorti Francesco
Hilf Meinhard
Jacobs Francis
Jacqué Jean-Paul