Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 


Deux initiatives pour aider des académiques menacés dans leur pays d'origine

À la suite de la tentative de coup d'État en Turquie en juillet 2016 et de la répression qui touche le milieu universitaire dans ce pays, l'ULB a mis en place une Chaire de solidarité d'urgence visant à accueillir un chercheur turc engagé dans la défense des droits humains et de la démocratie, et qui se retrouve sans emploi après la suspension de ses fonctions ou la fermeture de son université.

La chaire est constituée d'une bourse postdoctorale de 12 mois et d'un soutien à l'installation à Bruxelles pour cette période. Le boursier mènera ses recherches dans un laboratoire de l'ULB, sous la direction d'un promoteur et pourra, s'il le souhaite, intervenir dans des enseignements ou prendre part à toute autre manifestation scientifique organisée sur le campus.

En outre, afin de disposer d'un outil pérenne permettant d'intervenir rapidement et de manière structurée dans ce genre de situation, le Conseil académique a approuvé la création d'un Fonds de solidarité à destination de chercheurs en danger, basé sur l'expérience des chaires Khaled Al'as-Ad. L'année dernière, en effet, l'ULB avait mobilisé des moyens importants pour octroyer dix bourses postdoctorales d'un an à des réfugiés essentiellement syriens. Elle avait en outre mis en place un Desk spécialisé destiné à accompagner l'inscription des réfugiés souhaitant poursuivre des études à l'université.

Le contexte international laisse craindre que les demandes d'accueil émanant de scientifiques menacés dans leur pays d'origine à cause du contenu de leur travail scientifique ou d'opinions qu'ils auraient librement exprimées ne feront qu'augmenter. Le Fonds de solidarité permettra à l'ULB de développer des outils fonctionnels pour faire face à ces demandes et ainsi de marquer son engagement pour la défense des libertés académiques dans le monde entier.

Plus d'information: www.ulb.ac.be/engagee


Bourses postdoc pour les Universités d'Oxford et de Cambridge

La Fondation Wiener-Anspach vient de lancer son appel à candidatures pour les subsides postdoctoraux aux Universités d'Oxford et de Cambridge pour l'année académique 2017/2018.

Pour bénéficier du subside, il faut:
- avoir obtenu au minimum une Grande Distinction (ou équivalent) pour le MA
- avoir complété son doctorat au plus tard le 31 décembre 2017 ou depuis moins de cinq ans au moment du début de la recherche à Oxford ou à Cambridge.

> En pratique:
Date limite pour la remise des dossiers: 24 mars 2017
Toutes les informations sont sur le site: http://fwa.ulb.ac.be
Contact: fwa@ulb.ac.be ou 02 650 27 16 (les lundis, mercredis et vendredis de 9h à 12h, les mardis et vendredis de 14h à 17h).


Surveillance des volcans: prudence

Cachés au coeur de certains volcans, les lacs volcaniques sont de formidables outils de surveillance de l'activité volcanique: ils intègrent notamment la chaleur émise par les chambres magmatiques et condensent les gaz dégagés par le magma. Des paramètres directement utilisés pour la surveillance volcanique et l'évacuation des populations.

Ces lacs ont depuis longtemps été considérés comme des réservoirs parfaitement homogènes, un paramètre inhérent à l'analyse de ces données. Une étude conduite par Corentin Caudron et les chercheurs du Laboratoire de Volcanologie de l'ULB (G-TIME, Faculté des Sciences) et de l'Observatoire Royal de Belgique démontre cependant que cette approximation est fausse.

Les chercheurs ont analysé les données collectées depuis 20 ans dans le plus grand lac hyper-acide au monde, situé dans le volcan Kawah Ijen, en Indonésie. Ils ont démontré qu'une stratification des eaux froides et chaudes lors de la saison des pluies empêche l'évacuation du dioxide de carbone vers l'atmosphère et il se retrouve progressivement piégé dans les eaux du lac. À la fin de la saison des pluies, il peut être soudainement évacué lors d'un dégazage brutal, avec des conséquences potentiellement dramatiques pour les personnes travaillant dans le cratère et les nombreux touristes visitant chaque jour le volcan.

Publiée dans la revue scientifique Earth and Planetary Science Letters, cette étude démontre que les lacs acides ne sont pas aussi homogènes qu'on le pensait et que leur surveillance doit donc être améliorée, tout en ajoutant, notamment, l'aléa de dégazage dans la liste des risques volcaniques.


L'ULB à nouveau présente au procès de chercheurs turcs le 22 décembre

Depuis de nombreux mois, l'Université libre de Bruxelles n'a eu de cesse d'apporter son soutien aux chercheurs de Turquie confrontés à des pressions et sanctions pour avoir signé la pétition du 10 janvier en faveur d'une solution pacifique dans le Sud-Est de la Turquie.

Quatre d'entre eux - Muzaffer Kaya, Esra Mungan Gürsoy, Kıvanç Ersoy, Meral Camcı - furent emprisonnés et inculpés pour « propagande terroriste » dans le cadre d'un procès dont la première audience a eu lieu à Istanbul le 22 avril.

Ce 22 décembre s'ouvre la troisième audience d'un procès intenté à l'encontre de ces chercheurs. Le Professeur Thomas Berns, administrateur de l'ULB, y représentera l'Université et communiquera la nouvelle motion votée par l'Assemblée plénière de l'ULB le 12 décembre dernier.

Pour la troisième fois, l'Université libre de Bruxelles entend affirmer son soutien indéfectible aux quatre chercheurs poursuivis, et plus globalement sa solidarité envers l'ensemble des « académiques pour la paix » ayant signé cette pétition dont beaucoup ont depuis lors subi des pressions ; 156 d'entre eux, notamment, ont été limogés de leur université.

De façon plus générale, l'ULB s'inquiète de la véritable purge qui frappe, depuis bientôt un an, le monde universitaire turc. Elle exprime sa solidarité vis-à-vis de tous les chercheurs qui en Turquie voient leur liberté académique mise à mal et souligne l'importance de maintenir la voix de la paix au milieu des évènements douloureux actuels.

Pour marquer sa solidarité envers les quatre chercheurs poursuivis, et pour exprimer sa plus vive inquiétude face aux purges que subit actuellement l'ensemble du monde universitaire turc, l'ULB envoie, au titre d'observateur, le Professeur Thomas Berns, administrateur de l'université à l'audience du 22 décembre 2016 à Istanbul*.

Parallèlement à ceci, l'ULB a tenu à ouvrir une première chaire d'urgence permettant d'accueillir un chercheur de Turquie actuellement victime de répressions et ayant perdu son emploi après avoir signé la pétition du 10 janvier. Cette action symbolique veut rendre très concrète notre solidarité et notre engagement pour la liberté d'expression et la liberté académique, valeurs essentielles à la défense des libertés individuelles comme à celle de l'état de droit.

* L'ULB avait déjà envoyé des représentants aux audiences précédentes de ce même procès. Les motions dont ils étaient les porteurs, de même que les rapports qui furent rédigés suite ces visites en Turquie, sont disponibles sur ulb.be/solidaire/turquie.html.


Construisez des molécules avec le jeu "Laboratorium"

Mettre la chimie à la portée des plus jeunes... Tel est l'objectif de l'Expérimentarium de Chimie créé à l'ULB il y a 5 ans. Afin de restimuler l'intérêt des sciences auprès du jeune public et de montrer en particulier le rôle fascinant que joue la chimie à de nombreux niveaux dans notre vie quotidienne, l'équipe de l'Expérimentarium a depuis lors développé de nombreuses activités.

Un nouveau projet vient de se concrétiser avec Laboratorium, un jeu de plateau. Fruit de l'imagination de plusieurs chimistes de l'ULB, il propose de "construire" des molécules.

Dans Laboratorium, chaque joueur (ou équipe de joueurs, si on joue à plus de 4) représente un groupe de l'industrie chimique cherchant à recréer la molécule-clé d'un produit avant les autres.
Objectif: être le premier à y parvenir afin de breveter sa synthèse et commercialiser le produit. Remporte la partie, le joueur qui aura réussi à synthétiser la molécule-cible choisie.

Laboratorium propose plusieurs niveaux de difficultés en fonction de la molécule retenue par les joueurs parmi les 7 proposées. Durée d'une partie: 1h à 2h.

> En pratique:
À partir de 12 ans
Laboratorium est en vente aux Presses Universitaires de Bruxelles (PUB)
Adresse des PUB: Avenue Paul Héger, 42 - 1000 Bruxelles - www.ulb.ac.be/pub
Prix de vente: 49 €.

 

Nos dernières publications:

Ronse Thierry
Parée Daphné
Delwit Pascal
Dendauw C.
Dupont T.
Etienne S.
Ghysels R.
Longerstaey P.
Michel P.-A.
Niessen W.
Vincke J. P.
Nicolas Loïc
Smets Paul-F.
Morelli Anne
Grimmeau Jean-Pierre
Wayens Benjamin
De Greef Vanessa

Clin d'oeil