Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 


Les Ateliers Genre(s) et Sexualité(s) de l'Automne 2014

Le mardi 14 octobre 2014 de 18h à 20h: Agir sur la demande pour prévenir la traite des êtres humains : émergence d'une nouvelle injonction européenne ? avec Sibylla Mayer (Université catholique de Louvain).

Renforcer la prévention est une priorité de la « Stratégie de l'Union européenne en vue de l'éradication de la traite des êtres humains ». Dans ce contexte, « cerner et réduire la demande » de biens et services fournis par des victimes de la traite apparaît comme un objectif majeur.

Par ailleurs, la directive 2011/36/UE concernant la prévention de la traite des êtres humains et la lutte contre ce phénomène ainsi que la protection des victimes invite les Etats membres à ériger en infraction pénale le fait de recourir aux services qui font l'objet de l'exploitation. L'action sur la demande, notamment de services sexuels, tend ainsi à devenir une injonction en matière de prévention de la traite, mais également des politiques de la prostitution. Dans cette présentation, nous proposons d'interroger son émergence dans l'espace européen et de retracer les mobilisations qu'elle suscite.

En pratique: Mardi 14 octobre à 18h - Room Henri Janne, Institut de Sociologie (15th floor), Building S - Avenue Jeanne, 44, 1050 Bruxelles.

L'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) de l'Institut de Sociologie de l'ULB réunit des chercheur-e-s en sciences sociales actifs/ves dans le domaine des études de genre et des sexualités. Ce groupe organise des rencontres mensuelles autour de ces questions dans une perspective résolument pluridisciplinaire, croisant sociologie, anthropologie, science politique, philosophie, psychologie sociale, etc. Il s'agit plus précisément, contre l'isolement souvent ressenti par les personnes travaillant au sein des études de genre, de réunir des spécialistes (chercheur-e-s, professeur-e-s, expert-e-s) de ces problématiques, au-delà des frontières disciplinaires et universitaires, de manière régulière ou par rapport à l'une des thématiques abordées. Il est enfin ouvert aux personnes extérieures au monde scientifique (étudiant-e-s, praticien-ne-s, membres des milieux associatif, administratif et politique), afin de promouvoir et entretenir un dialogue constant entre les théories et leurs terrains.


Les Ateliers Genre(s) et Sexualité(s) de l'Automne 2014

Le mardi 18 novembre 2014 de 18h à 20h: L'appropriation du vulgaire. Genre et classe dans le travail pornographique avec Mathieu Trachman de l'Institut natioanl d'études démographiques, Paris.

Pourquoi s'investir dans la pornographie ? Si les profits économiques, ou la facilité d'avoir des rapports sexuel sont des explications souvent avancées, elles occultent les appartenances de celles et ceux qui font de la pornographie et les intérêts symboliques du métier. L'investissement dans une profession discréditée est un coup de force qui suppose à la fois des ressources pour s'approprier une catégorie illégitime et les raisons de s'investir dans une activité qui ne semble pas nécessairement désirable. La difficulté à faire fructifier les capitaux scolaires et professionnels, une carrière sexuelle spécifique sont des éléments importants. Mais c'est aussi l'appropriation du vulgaire, et les jeux avec les rapports de classe et de genre que cela permet, qui est au centre du métier.

En pratique: Mardi 18 novembre à 18h - Room Henri Janne, Institut de Sociologie (15th floor), Building S - Avenue Jeanne, 44, 1050 Bruxelles.

L'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) de l'Institut de Sociologie de l'ULB réunit des chercheur-e-s en sciences sociales actifs/ves dans le domaine des études de genre et des sexualités. Ce groupe organise des rencontres mensuelles autour de ces questions dans une perspective résolument pluridisciplinaire, croisant sociologie, anthropologie, science politique, philosophie, psychologie sociale, etc. Il s'agit plus précisément, contre l'isolement souvent ressenti par les personnes travaillant au sein des études de genre, de réunir des spécialistes (chercheur-e-s, professeur-e-s, expert-e-s) de ces problématiques, au-delà des frontières disciplinaires et universitaires, de manière régulière ou par rapport à l'une des thématiques abordées. Il est enfin ouvert aux personnes extérieures au monde scientifique (étudiant-e-s, praticien-ne-s, membres des milieux associatif, administratif et politique), afin de promouvoir et entretenir un dialogue constant entre les théories et leurs terrains.


Les Ateliers Genre(s) et Sexualité(s) de l'Automne 2014

Le jeudi 4 décembre 2014 de 18h à 20h: À l'école de l'hétérosexisme. La formation contre les discriminations avec Caroline Dayer de l'Université de Genève...

De quelles manières les violences de la matrice hétérosexiste traversent-elles la cour comme la classe, la rue comme le foyer ? En quoi marquent-elles la construction identitaire et les processus de socialisation ?
Ces questions sont appréhendées à travers la problématisation de la triade sexe-genre-sexualité et à l'aune d'une grille d'analyse interdisciplinaire décryptant les mécanismes de rejet. Les concepts de norme, de stéréotype, de construction de l'autre, de stigmate et d'injure sont notamment développés et articulés.
Basée sur des entretiens de recherche semi-directifs, cette contribution met en évidence les besoins et les pistes des personnes qui sont les cibles de telles violences. Elle présente également la conception et la mise en œuvre de dispositifs de formation ainsi que de projets participatifs concernant autant le contexte scolaire que professionnel.

En pratique: Jeudi 4 décembre 2014 de 18h à 20h - Room Henri Janne, Institut de Sociologie (15th floor), Building S - Avenue Jeanne, 44, 1050 Bruxelles.

L'Atelier Genre(s) et Sexualité(s) de l'Institut de Sociologie de l'ULB réunit des chercheur-e-s en sciences sociales actifs/ves dans le domaine des études de genre et des sexualités. Ce groupe organise des rencontres mensuelles autour de ces questions dans une perspective résolument pluridisciplinaire, croisant sociologie, anthropologie, science politique, philosophie, psychologie sociale, etc. Il s'agit plus précisément, contre l'isolement souvent ressenti par les personnes travaillant au sein des études de genre, de réunir des spécialistes (chercheur-e-s, professeur-e-s, expert-e-s) de ces problématiques, au-delà des frontières disciplinaires et universitaires, de manière régulière ou par rapport à l'une des thématiques abordées. Il est enfin ouvert aux personnes extérieures au monde scientifique (étudiant-e-s, praticien-ne-s, membres des milieux associatif, administratif et politique), afin de promouvoir et entretenir un dialogue constant entre les théories et leurs terrains.


Concours de photographies scientifiques

Avis aux photographes amateurs ou confirmés : dailyscience.be, le média scientifique belge en ligne, organise un concours de photographies scientifiques. Le concours est ouvert au grand public mais également aux chercheurs.

Les clichés, soumis avant le 31 août, devront être en relation avec la Science, la Recherche ou l'Innovation, en Belgique ou à l'étranger, tous domaines confondus. Des représentations symboliques des projets théoriques sont aussi acceptées. Les plus beaux clichés seront jugés par un jury de professionnels et par un vote du public en ligne.

[Formulaire de participation] [Règlement du concours]

Et si vous vous demandez comment réaliser des photographies pour illustrer votre projet de recherche, n'oubliez pas les ateliers "Réseaux sociaux et images numériques : comment communiquer sa recherche" organisés le 26 septembre et le 3 octobre prochains.


Le Pôle académique de Bruxelles est en marche!

Ce lundi 30 juin, dans les locaux de l'ULB, les autorités des établissements bruxellois de l'enseignement supérieur francophone ont apposé leurs signatures au bas d'une convention marquant leur volonté de travailler ensemble. L'asbl "Pôle académique de Bruxelles" est née !

Avec ses 47 établissements, ce Pôle académique de Bruxelles représente la plus grosse structure en termes de niveaux et de réseaux d'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, rassemblant des universités, hautes écoles, écoles supérieures des arts et établissements de promotion sociale.Grâce à la réunion de ces établissements au sein d'un même pôle, ces institutions d'enseignement supérieur font un pas de plus dans l'harmonisation de leurs coopérations au service de l'étudiant.

Avec pour objectifs: la promotion de la réussite en accompagnant encore mieux le passage entre l'enseignement secondaire et l'enseignement supérieur, la mobilité et l'accompagnement des étudiants et des membres du personnel mais aussi la potentielle mise en commun de certaines infrastructures et des forces de chacune des institutions partenaires.

Ce nouveau Pôle, opérationnel dès la rentrée prochaine, répond aux dispositions du décret "Paysage" adopté fin 2013 par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles visant à favoriser les collaborations entre institutions dans une logique géographique.

Fort de son ancrage à Bruxelles, le Pôle académique de Bruxelles bénéficiera des nombreux atouts d'une ville internationale, située au carrefour de l'Europe. Composé de 3 universités, 9 hautes écoles, 8 écoles supérieures des arts et 27 établissements de promotion sociale, il aura pour missions de promouvoir et de soutenir toutes les formes de collaboration entre ses membres dans le but d'offrir des services de qualité aux étudiants et de promouvoir la réussite dans l'enseignement supérieur.

Avec plus de 35% des étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, le Pôle académique de Bruxelles représente aujourd'hui le plus grand pôle académique. Cet atout majeur lui permet de proposer un éventail de formations diversifié et exhaustif en mettant l'accent sur une orientation adéquate à destination des étudiants et une bonne coordination de l'offre d'enseignement au sein des divers sites des établissements membres.

 

Nos dernières publications:

Bernard Benoît
van Gameren Valentine
Weikmans Romain
Zaccai Edwin
Preyat Fabrice
Dickstein-Bernard Claire
Guilardian David
Lelarge Astrid
Le Maire Judith
Vandenberg Vincent
Vereecken Nicolas
Terzo Michael
Brack Nathalie
Dejardin Marcus
Deschamps Robert
Kestens Paul
Mignolet Michel
Plasman Robert
Tojerow Ilan
Nassaux Jean-Paul
Piraux Alexandre

Clin d'oeil