Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 


Deux étudiant.e.s (bio)-ingénieure.e.s de l'ULB font sécher des ananas en Ouganda

En Ouganda, plus de 80% de la population vit en milieu rural. L'agriculture constitue dès lors bien souvent le seul moyen de subsistance. Les petits paysans se heurtent cependant à plusieurs obstacles : la pratique de la monoculture, l'impossibilité d'accéder aux marchés internationaux ainsi que l'absence de structures permettant la transformation des produits et donc une plus longue conservation des fruits et légumes. C'est dans ce contexte que l'ONG The Refugee Next Door (RND) décide en 2013 de venir en aide à ces petits paysans et fait appel à l'expertise de la Cellule de coopération au développement de l'École polytechnique de l'ULB (CODEPO-ULB). Une collaboration qui, grâce à la convergence des secteurs associatif, public et privé, voit son aboutissement aujourd'hui avec le développement d'une coopérative agricole dans le district de Kayunga et la vente d'ananas séchés bio équitables en Belgique via Menssana, Interbio et Biofresh, trois partenaires de la première heure.

Deux étudiant.e.s de l'ULB, Mathilde Lhote (bio-ingénieur) et Alexandre Donner (ingénieur civil-chimie), partent alors en Ouganda dans le cadre de leur mémoire sur le séchage solaire. Mathilde s'y rend en 2015 et 2016. Alexandre poursuit le projet en 2016. Des tests sont effectués afin de comparer deux techniques de séchage, l'une employée par la communauté de producteurs locaux utilisant des techniques de séchage plus anciennes et l'autre développée par l'ULB.

Et l'aventure ne s'arrêtera pas là.... Car d'autres idées de collaboration avec la cellule CODEPO-ULB se profilent déjà à l'horizon, portant cette fois sur la valorisation des déchets d'ananas...

> En savoir plus...


Le Cube Info de l'ULB est ouvert durant tout l'été

Le service InfOR-études de l'ULB organise un accueil des visiteurs durant la période estivale avec l'ICube. Au-delà de la notion d'accueil, l'objectif est de donner une information de première ligne sur les services et les structures de l'ULB, d'aider les personnes à s'orienter sur les différents campus, etc.

L'ICube est opérationnel du lundi au vendredi, de 9h à 16h jusqu'au 30 septembre, devant l'entrée du hall des inscriptions, sur le campus du Solbosch.

Vous trouverez déjà une multitude d'informations sur les pages ulb.be/preparer-sa-rentree.


Choisir ses études, comment s'y prendre?!

Vous êtes élève du dernier cycle de l'enseignement secondaire et vous ne savez pas quelles études choisir? Vous hésitez entre plusieurs filières ?

Le premier mercredi de chaque mois, les conseillers et psychologues d'orientation du service InfOR-études de l'ULB vous aident à réfléchir, en groupe, à votre choix d'études durant les Mercredis de l'Orientation.

Lors de ces séances, nous commençons par aborder les déterminants du choix. Ensuite, nous présentons une démarche ainsi que des outils pour avancer dans sa réflexion sur le choix d'études. Finalement, nous terminons l'activité par un atelier thématique (sur les études, les métiers, les tests d'orientation, la connaissance de soi,...).

La participation à ces ateliers est gratuite mais nécessite une inscription. Retrouvez toutes les informations détaillées sur le site d'InfOR-Études.


Connaissez-vous les musées de l'ULB?

Le Réseau des Musées de l'ULB fédère 11 musées de l'Université, répartis sur 4 campus bruxellois (Auderghem, Érasme, Plaine, Solbosch) et 2 sites wallons (Charleroi-Parentville, Treignes).

La motivation qui sous-tend les projets du Réseau est le désir réel de faire rencontrer au public deux types d'institutions aux visages très proches : le Musée et l'Université. En effet, outils de recherche et de progrès et gardiens du patrimoine, musée et université sont aussi les conciliateurs de l'art et de la science, domaines trop souvent considérés comme antagonistes. Sciences ou art contemporain, jardin botanique, zoologie ou arts plastiques, découvrez les richesses des collections universitaires.


Les étudiantes de l'ULB raflent les prix de l'Université des Femmes

La soirée de remise des Prix de l'Université des Femmes récompensant chaque année des mémoires de Master portant sur les questions liées aux femmes ou au féminisme affichait de belles couleurs ulbistes. Quatre des cinq mémoires primés la semaine dernière ont été écrits par des étudiantes de l'ULB.

Le 1er Prix a été décerné par la Ministre Isabelle Simonis, (Droits de Femmes et de l'Egalité des chances), à Léone Drew Drapeaud de la Faculté d'Architecture La Cambre-Horta. pour son mémoire "Songes de sorcières: Féminismes - Utopies - Spatialité".

"L'objectif sous-jacent de ce mémoire est de donner en premier lieu aux architectes des clés de lecture mais aussi d'action pour exercer leur profession en ayant une conscience accrue des implications de leur travail en ce qui concerne les femmes, les rapports sociaux de genre ou encore la sexualité et les rapports qu'ils entretiennent à l'espace."

Le second Prix est un ex-aequo. Il a été décerné à Cathie Wissa - ULB, Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation - pour son mémoire "Entre sexisme et confrontation. Où se situe la femme égyptienne?" et à Alice Graas, jeune diplômée en anthropologie de la Faculté de Philosophie et sciences sociales, pour son travail "Femen dans le paysage féministe actuel. Chronique d'un engagement dans un groupe féministe d'activisme topless".

Enfin une mention spéciale a été attribuée à Juliette Pitisci de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication - orientation journalisme pour son mémoire sur la contraception: "Pilule contraceptive : la désillusion ? - Etude du recul de la pilule contraceptive en Belgique et de ses causes multiples". La jeune journaliste a d'ailleurs réalisé un film rétrospectif pour l'anniversaire du Prix.

À propos du Prix de l'Université des Femmes: L'objectif de ces Prix et, plus globalement de l'Université des Femmes, est de promouvoir la production des savoirs féministes, de permettre la circulation des informations dans une démarche d'éducation permanente et de continuer d'alimenter les réseaux féminins et féministes. Les étudiants postulant pour ce prix doivent avoir fait valider leur mémoire ou leur travail de fin d'étude (TFE).

À propos de la politique de genre à l'ULB: Dès le XIXe siècle, l'ULB a joué un rôle de pionnière dans l'ascension des femmes universitaires dans le pays. Aujourd'hui, l'actuelle politique de genre témoigne de l'intérêt que lui portent toujours les autorités, la problématique étant explicitement à leur agenda politique. Les programmes d'enseignement relatifs au genre sont également au centre de l'attention. Ce sujet est intégré à plus de 40 cours à l'Université, dispensés par différentes facultés et entités. L'année académique 2014-2015 a par ailleurs été marquée par la création du master en Sciences du travail à finalité genre et inégalités. Des cours à options centré sur le genre sont également proposés dans d'autres cursus (principalement en sciences politiques, sociologie et anthropologie). De tels enseignements entraînent la rédaction de mémoires de fin d'études, voire de thèses de doctorat. En savoir plus sur la politique de genre à l'ULB.

 

Nos dernières publications:

Bribosia Emmanuelle
Rorive Isabelle
van Drooghenbroeck Sébastien
Lepers Yves
Angelet Nicolas
Bernard Diane
Doutrepont Marie
Lagerwall Anne
Louwette Arnaud
Schaus Annemie
Van Staen Christophe
André Valérie
Bersini Hugues
Clerbaux Barbara
Colletis Gabriel
Eraly Alain
Fusulier Bernard
Gingras Yves
Halloin Véronique
Hudon Marek
Leclercq Bruno
Marage Pierre
Pestre Dominique
Salles Maryse
Stengers Isabelle
Timmermans Benoît
Vandermotten Christian
Zaccai Edwin
Beernaert Marie-Aude
Mary Philippe
Nève Marc
Van Haute Emilie
Louault Frédéric
De Waele Jean-Michel
Plateau Nadine
Loriaux Stéphanie

Clin d'oeil