Pourquoi étudier à l'EPB ?

Un apprentissage multidisciplinaire, basé sur du concret !

Les études d’ingénieur civil à l’Ecole polytechnique de Bruxelles sont résolument ancrées dans la réalité. L’objectif est de former des ingénieurs polyvalents, capables de relever les grands défis du monde de demain.

Pour cela, l’enseignement pluridisciplinaire dispensé à l’Ecole polytechnique est supporté par de nombreuses heures de travaux de laboratoire et de séances d’exercices. En outre, un stage en entreprise et un mémoire de fin d’études sont au programme de la dernière année.

Dès la 1ère année, les étudiants sont confrontés à des projets concrets, en équipe, qui les sensibilisent aux compétences de l'ingénieur et à son rôle dans la société, tout en favorisant leur motivation et l’exploitation de leur inventivité.

Enfin, l’Ecole polytechnique compte un grand nombre de professeurs actifs dans l’industrie. Ce double ancrage est essentiel car il permet de conserver l'adéquation entre la formation et les demandes des employeurs.

Comme l’illustrent les exemples présentés ci-dessous, il existe une très grande variété dans ce qui est proposé aux étudiants tout au long de leurs études, et même après !


Projets - Mise en pratique des connaissances

L’Ecole polytechnique de Bruxelles a fait le choix pédagogique de l'apprentissage par projet. Ainsi, chaque année, les étudiants réalisent un projet en équipe, encadrés par un étudiant de master. Les problématiques abordées ces dernières années sont très variées ; elles vont de la construction d’une barque en béton au développement d’une voiture autonome, en passant par la conception d’une montgolfière, d’un sous-marin ou d’un drone ! Ces projets ont pour but de faire un lien clair entre théorie et pratique et de développer autant les compétences (comme le savoir agir, l'autonomie ou la créativité) que les connaissances.

Pour la première fois à la rentrée 2018, la Codepo s’associe au projet de première année. Les étudiants auront ainsi pour mission de concevoir et réaliser des séchoirs à poivre à destination de Kampot, une région du Cambodge. Objectif : participer au développement économique de la région en permettant aux habitants de tirer parti de cette ressource naturelle prisée des gastronomes.



Cellule de coopération au développement - Des ingénieurs tournés vers le monde

La Cellule de coopération de l’Ecole polytechnique (CoDePo) a pour objectif principal de proposer aux étudiants de Master un premier investissement dans un projet de coopération au développement. Elle est gérée par des professeurs et chercheurs de l’Ecole. Ses missions ont trait essentiellement à :

  • la pédagogie, en participant à la formation des étudiants de l’Ecole et en les amenant à réaliser un projet avec les contraintes du terrain au Sud, tant techniques que culturelles;

  • la recherche scientifique, en produisant des avancées scientifiques dans les domaines couverts par les projets et en diffusant l'information dans des journaux scientifiques ou lors de conférences;

  • l'éducation au développement, en offrant une ouverture aux étudiants de l’Ecole sur la coopération au développement et les principales problématiques qui y sont liées afin d'en faire des citoyens et ingénieurs du monde.

Chaque année, ce sont ainsi environ 20 étudiants qui, dans le cadre d’un projet ou de leur mémoire, partent à l’étranger afin de s’impliquer dans le développement de procédés de conservation des aliments, de la télémédecine, des énergies renouvelables et de valorisation de la biodiversité des pays du Sud.

www.codepo.be



European BEST Engineering Competition - Une compétition à l’échelle de l’Europe

Chaque année, le Board of European Students of Technology (BEST) organise la European BEST Engineering Competition (EBEC). Cette compétition d’ingénieurs propose quelques défis technologiques à des groupes de 4 étudiants, qui doivent y trouver une solution originale. Les principales clefs du succès sont la créativité et le travail d'équipe. La compétition se déroule en plusieurs tours : un tour local dans chacune des universités participantes – dont l'ULB, où s'affrontent chaque année entre 100 et 150 étudiants et élèves du secondaire – permet de présélectionner les équipes qui participeront au tour régional. Ces éditions régionales rassemblent les vainqueurs d'une dizaine d'universités. En Belgique, il s'agit de BeBEC, pour Benelux BEST Engineering Competition. Seuls les vainqueurs des compétitions régionales participent à la grande finale européenne.

www.ebec.best.eu.org


Créativité et travail d'équipe


Projet TRIAXES - A la tête d'une entreprise virtuelle ?

Né en 2012, le projet TRIAXES permet à des équipes de trois étudiants de master, issus de l’EPB, de la SBS-EM (Solvay Business School) et de La Cambre, de parcourir, ensemble, le processus complet du développement d’un produit industriel : depuis le plan d’affaires d’un projet de création d’entreprise technologique jusqu’à la réalisation d’un objet tridimensionnel préfigurant une production en série. Récemment, la Faculté de Droit de l’ULB s'est associée au projet pour aider les jeunes entrepreneurs sur les questions de protection intellectuelle ou de création d’entreprise.



Stage en entreprise - Immersion totale !

Au début de la 2ème année de Master, les étudiants ont la possibilité de réaliser un stage de trois mois, en totale immersion dans le monde de l'entreprise. Ils peuvent y développer des compétences spécifiques, telles la gestion d'un planning, l'organisation de réunions efficaces ou l'intégration au sein d’une hiérarchie. L'expérience bénéficie d'un double encadrement : un maître de stage guide les étudiants à travers l'entreprise et assure le suivi technique, et un superviseur, professeur à l’Ecole, se focalise sur le développement des compétences. De plus, le bureau d'appui pédagogique de l’Ecole polytechnique accompagne et soutient les étudiants tout au long de leur stage : de la première lettre de motivation jusqu'à l'évaluation finale. Le stage peut aussi être couplé au mémoire de fin d'études, portant la durée de l'ensemble à 6 mois.


Une première expérience professionnelle


Mémoire de fin d’études - Une initiation à la recherche de haut niveau

En 2ème année de Master, tous les étudiants doivent réaliser, dans un laboratoire de l’Ecole, un mémoire de fin d’études. Le mémoire est un travail personnel par lequel un étudiant montre qu’il est capable d’exposer et de développer une question relevant de sa spécialité. Il prouve sa capacité à mettre en oeuvre les connaissances et les méthodes acquises au cours de ses études, selon une démarche argumentée, logique et cohérente. En outre, le mémoire est un excellent apprentissage par la recherche, dans le cadre duquel les étudiants, au contact des meilleurs spécialistes de leur domaine, apprennent la maîtrise d’outils expérimentaux, numériques et théoriques de pointe.


La maîtrise d'outils expérimentaux, numériques et théoriques de pointe