ULB engagée : Mai 68 – Mai 2018

L'HISTOIRE

LA RECHERCHE

1968-2018: 50 ans de contestations

Dix-huit chercheurs, issus de six Facultés de l’Université libre de Bruxelles, et plusieurs journalistes du Soir explorent les contestations de 1968 et leurs échos en 2018, à partir de travaux et expertises académiques et de reportages et rencontres de terrain. Publié dans le journal Le Soir, le dossier est enrichi de capsules vidéos, à voir sur ULBtv, la chaine YouTube de l'ULB, playlist "1968-2018. 50 ans de contestations".

»Plus d'informations sur la page ULB Recherche

« Mai 68 raconté par les objets »

Un livre d’Amandine Lauro, Valérie Piette, Caroline Sägesser, Cécile Vanderpelen-Diagre

Que reste-t-il aujourd’hui d’un des évènements les plus symboliques de la seconde moitié du XXème siècle ? Cinquante ans plus tard, nous en ressentons encore les secousses, et tous les possibles. A-t-on pu changer le monde, vivre sans temps mort, jouir sans entraves? Y a-t-il toujours du sable sous les pavés? Il nous reste des chansons et des mots d'ordre, des slogans et des symboles, matérialisés par des objets. Derrière eux se cachent des contenus politiques et des réalités sociales dont il est important de retracer l’histoire et de comprendre la signification. C’est le projet de cet ouvrage, qui propose au lecteur de se mettre dans la peau des hommes et des femmes qui ont vécu 68 en Belgique, en se saisissant de 41 objets indispensables à ce voyage dans le temps. Guitare, affiche, transistor, ou encore plaquette de pilule, sont autant de marqueurs identitaires du mois de Mai. Mais le mouvement est mondial, et le gant noir des athlètes de Mexico ou le béret de Che Guevara viennent nous rappeler la force et la profondeur des bouleversements en cours et dans le temps et dans l'espace. Chaque objet raconte une histoire. Une autre manière de vivre à nouveau ces années qui changèrent le monde et la Belgique.

Soirée de lancement du livre « Mai 68 raconté par les objets »

Le vendredi 20 avril dans le cadre des Rencontres de l'Architecte

Amandine Lauro, Valérie Piette, Caroline Sägesser et Cécile Vanderpelen-Diagre seront présentes au restaurant l'architecte pour la soirée de lancement du livre.
L'évènement est organisé par les PUB et la Faculté de Philosophie et Sciences Sociales de l'ULB.
» Informations pratiques: Vendredi 20 avril à 19h Présentations et débat (entrée libre) et 20h30 Menu plat-dessert (25 euros). Réservation obligatoire pour le diner à info@archiresto.be
L'Architecte : Place Eugène Flagey, 19, 1050 Bruxelles.

A L’AGENDA

• SAMEDI 28 AVRIL 2018

Création radiophonique, dans le cadre de l’émission « La Table ronde » sur Radio Campus animée par Hamza Belakbir, journaliste à la Revue Politique

Au programme : des discussions autour des perspectives critiques des dominations contemporaines (classe, genre,race) avec une approche critique des champs des possibilités démocratiques de déploiement des luttes et de l'action politique.
Seront autour de la Table Ronde : Mateo Alaluf, Pascale Vielle, Valérie Piette, Charlotte Pezeril, Maryam Kolly, Nacira Guénif-Souilamas, Arthur Boriello, Mathias Nabil El Berhoumi, Jean-Yves Pranchère, Jean Vogel .

» Informations pratiques :L'émission sera diffusée de 16h à 22h en direct sur les ondes de Radio Campus Bruxelles, la radio de l'Université Libre de Bruxelles (92.1 FM) et via Facebook Live.
L'émission « La Table ronde » se tiendra à la Maison du Livre de Bruxelles (Saint-Gilles) de 16h à 22h. Places limitées. Réservations sur : info@radiocampus.be

• MERCREDI 2 MAI 2018

Cinéma : « Libre examen 68 » de Luc de Heusch

présenté par Muriel Andrin (ULB) et Pierre Petit (ULB), avec le concours de la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Fondation Henri-Storck.
La projection sera suivi d’un débat animé par Eddy Caekelberghs.
La Bibliothèque des Sciences humaines (NB) expose à cette occasion un florilège de documents relatifs à mai ‘68 à l’ULB.

» Informations pratiques : Campus du Solbosch , Bât NB, Salle 2VIS18 h

• MERCREDI 2 MAI 2018

Séance d’écoute de chansons et morceaux de musique typiques de mai 68 : « Du son sur tes Tartines »

» Informations pratiques : Point Culture ULB Ixelles de 12h30 à 13h30
Plus d'informations sur le site de Point Culture ULB

• JEUDI 3 MAI 2018

Conférence : Des pavés noir-jaune-rouge ? Une histoire de mai 68 par les objets »

Amandine Lauro et Caroline Sägesser

» Informations pratiques : 17 heures, Collège Belgique - Sur inscription
Plus d'informations sur le site du Collège de Belgique

• DIMANCHE 6 MAI 2018 - Fête de l’Iris

L’ULB invite l’artiste de Street art Denis Meyers à créer une fresque autour du thème « Mai 68 en 2018 »

Imaginons mai 68 version mai 2018 … qu’est-ce que ça donne quand on demande au public ce qui symbolise les formes et les objets de revendication actuelle ? Ce dimanche 6 mai à la fête de l’IRIS, ce sont autour de mots et slogans proposés et votés par le public le célèbre graffeur Denis Meyers créera une fresque de Street art monumentale sous les yeux des visiteurs.

À l'occasion du 50e anniversaire de mai '68, cette performance artistique se veut plus qu’une commémoration de l’événement qui a marqué tous les niveaux de la société à l’époque. Cette révolte historique, partie du milieu étudiant de l’Université de Nanterre, fut propice à un mode d’expression libre et transgressif pour exprimer des messages contestataires, politiques et sociaux. L’art urbain y tint une place importante puisque c’est sur les murs que s’affichèrent les slogans transgressifs, résonnant encore aujourd’hui et résumant en quelques mots et dessins le basculement d’un monde.

Cet événement vise à comprendre et à représenter l’esprit de revendication actuel. Sociologues, politologues, anthropologues, historiens et historiens de l’art et philosophes de l’Université seront présents sur le terrain pour discuter et débattre avec le public.

» L’appel aux propositions de mots et slogans, le vote et les précisions de l’événement seront annoncés sur le site de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales et sur facebook.

• LUNDI 7 MAI ET MARDI 8 MAI 2018

Conférences, débats et films : Refaire mai 68 ? Héritage et actualités

7 mai à 18 h : Soirée d’ouverture
Introduction générale par Sophie Béroud (Université Lyon2)
Projection de films « Grands soirs et petits matins » de William Klein et « Reprise aux usines Wonder »

8 mai de 9 h à 19 h : Conférence-débats et tables rondes
→ 9h-10H30 : conférences de Paul Goossens (« Mai 68 à Louvain ») ; Rik Hemmerijckx (« Le mai ouvrier ») ; Serge Govaert (« Mai 68 et les écoles d'Arts »)
→ 10H45–12H15 : « Mai 68 : Quelles ruptures ? Quels héritages ? » avec Valérie Piette, Mateo Alaluf et Marie Thérèse Coenen.
→ 13H15-14H45 : « Qu’est devenu Mai 68 ? »
- « La récupération néo-libérale de Mai 68 », avec Judith Revel (Université Nanterre, Paris)
- « Qu’est devenu mai 68 comme sujet d’études académiques ? Comment écrire Mai 68 ? » Cécile Vanderpeelen (ULB)
→ 14H45-16H15 : 1re table ronde (témoins de l'époque) : Marco Abramowicz, Hugues Le Paige, Maxime Tondeur, Nine Muret, Claire Billen.
→ 16H30-18H : 2e table ronde (avec un.e représentant.e de chaque organisation étudiante présente à l'ULB).
Organisateurs : Institut Marcel Liebman, Centre d'Histoire et de sociologie des gauches de l'ULB. En collaboration avec le CArCoB, le Carhop, l’IHOES et la FJJ.

» Informations pratiques : Campus du Solbosch , Bât NB, Salle 2VIS

• MERCREDI 9 MAI 2018

Conférence : 68, année érotique ? Contester les normes de genre et de sexualité

Valérie Piette et Cécile Vanderpelen

»Informations pratiques : 17 heures, Collège Belgique - Sur inscription
Plus d'informations sur le site du Collège de Belgique

• DU 8 MAI AU 12 DECEMBRE 2018

Cycle de Séminaires: 69, années érotiques

L'année 1968 est souvent considérée comme un moment charnière dans la régulation du genre et de la sexualité. Pourtant, comme l'indiquent la fondation du MLF ou les émeutes de Stonewall, beaucoup de choses se sont en réalité produites au cours des années suivantes et d'aucuns dénoncent le poids d'une mythologie parfois tenace. Ce cycle de séminaires, baptisé de manière ironique "69, années érotiques", explorera quelques-uns de ces bouleversements et interrogera tant leur héritage que leur mémoire. Tout en évoquant ce qui s'est passé dans le monde au cours de ces années, il portera une attention particulière à la Belgique et inclura de nombreux témoins de l'époque.

> Programme:

  • 8 mai: "Le droit à l'avortement" avec Bérengère MARQUÈS-PEREIRA (ULB)et Jeanne VERCHEVAL (Marie Mineur)

  • 18 juin: "Humanae Vitae: a catholic counter-revolution?" avec Alana HARRIS (King's College)

  • 24 septembre: "Libération homosexuelle" avec Michael SIBALIS (Wilfried Laurier University), Antoine IDIER (École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy) et Bernard LANSSENS (Mouvement homosexuel d'action révolutionnaire)

  • 17 octobre: "Décolonisation, genre et sexualité" avec Ophélie RILLON (CNRS/Sciences Po Bordeaux)

  • 13 novembre: "Mouvements lesbiens" avec Ilana ELOIT (London School of Economics and Political Science)et Irène KAUFER

  • 12 décembre: "Libération des femmes" avec Christine BARD (Université d'Angers, prof invitée MSH)et Nadine PLATEAU

» Informations pratiques : 17h - 19h à la Salle Henri Janne de l'Institut de Sociologie (44 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles, 15ème étage)
Informations complémentaires sur le site de la Maison des Sciences Humaines

• MERCREDI 16 MAI 2018

1968-2018 : 50 gestes pour dire la contestation

Dans le cadre du projet de la Ville de Bruxelles, "2018 année de la contestation", Contredanse s’interroge sur la portée subversive et politique du geste. La table ronde « 1968-2018 : 50 gestes pour dire la contestation » abordera l'influence de Mai 68 sur les pratiques chorégraphiques à Bruxelles et en Belgique mais s’interrogera aussi sur l'impact d'autres grands mouvements de contestation dans le monde de la danse.

Que s’est-il passé (ou pas) en 68 à Bruxelles dans le champ de la danse ? Quelles incarnations et propositions chorégraphiques ont marqué la scène belge dans le post-68 ? Qu’est-ce que cela a questionné chez les artistes chorégraphiques (pédagogie, prise de parole/prise du geste, contestation, contre-culture…) ? Comment de grands mouvements de contestation dans le monde, principalement aux États-Unis (luttes raciales, guerre du Vietnam,…) ont influencé la danse d’ici ? Quel geste pour quelle contestation aujourd’hui ? A travers des témoignages d’artistes et de chercheur.e.s, la soirée s’articulera en deux temps : un volet historique présenté par Stéphanie Gonçalves (post-doctorante au Fonds National de la Recherche Scientifique, Université libre de Bruxelles) et Staf Vos (historien de la danse, Het Firmament) suivi d’un volet contemporain sur le phénomène de la contestation en danse à Bruxelles et en Belgique.

Les intervenants invités sont : Jean-Marc Adolphe, Céline Curvers, Lisa Da Boit, Denise Luccioni, Thierry Smits, Jean-Philippe Van Aelbrouck, Staf Vos.

» . Informations pratiques : De 17h à 19h à la Cour de la Bellone au 46 rue de Flandre, 1000 Bruxelles
Pour plus d'information : https://www.bruxelles.be/2018-annee-de-la-contestation

• SAMEDI 19 MAI 2018

Belgian Pride

L’ULB et la VUB sont des universités engagées ! Cinquante ans après Mai 68, l’ULB et la VUB défileront ensemble le 19 mai prochain dans les rues de Bruxelles sous les couleurs de l’Arc-en-ciel, revendiquant la liberté et la diversité sexuelles.

Cette participation s’inscrit pleinement dans le projet humaniste radical défendu par nos deux universités, qui souhaitent participer de manière active et engagée à la construction d’une meilleure société.