Certificat interuniversitaire en alcoologie

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Programme title
    Certificat interuniversitaire en alcoologie
  • Programme mnemonic
    FC-481
  • Programme organised by
    • Centre de Formation Continue en Santé et Sciences de la vie
    • Faculty of Medicine
  • Title type
    formation continue
  • Field and branch of study
    Health/Biomedical and pharmaceutical sciences
  • Open to returning students
    yes
  • Languages of instruction
    french
  • Programme duration
    long (more than 15 days)
  • Category / Topic
    Health - Motor skills

Details

General information

Title type

formation continue

Programme duration

long (more than 15 days)

Learning language(s)

french

Category(ies) - Topic(s)

Health - Motor skills

Organising faculty(s) and university(ies) Open to returning students

yes

Presentation

  • Fournir les notions théoriques dispensées par des spécialistes de différentes disciplines médicales et psychologiques

  • Intégrer ces notions dans la pratique de terrain à l’aide de dialogues entre praticiens et spécialistes.

Evaluations de fin de formation :

  • La première partie de l’évaluation consiste en un examen oral : cinq « stations », une auprès de chacun des cinq enseignants du comité scientifique. Parmi ces 5 questions, l’une peut être une question clinique, les autres sont des questions théoriques.

  • La 2e partie de l'évaluation consiste en la création d'un Travail de fin d'études (travail écrit)

Calendar & registration

Prerequisites

L'admission se fait sur base d'un dossier à compléter en ligne.

Calendar & registration

Programme

Pendant longtemps, l’alcoolisme a été perçu par le corps médical comme incurable et l’intervention était dirigée essentiellement vers des conséquences somatiques graves et terminales. Les modèles psychiatriques traditionnels étaient également peu consistants, considérant le plus souvent la dépendance à l’alcool comme symptôme de difficultés psychologiques et non comme une entité clinique autonome.

La situation a progressivement changé, au départ en raison de l’acquisition de connaissances sur la neurobiologie des comportements addictifs. Un modèle bio-psycho-social de l’alcoolisme s’est progressivement imposé. Il met en évi-dence que les comportements addictifs et en particulier l’alcoolisme sont des phénomènes complexes, évolutifs et qui doivent être compris en pris en charge au travers d’actions concertées entre des praticiens de diverses disciplines.

L’aspect crucial du rôle du médecin de première ligne a émergé comme contact privilégié avec le patient alcoolique et sa famille, et comme chef d’orchestre d’une prise en charge multimodale adaptée aux besoins du patient.

Pour exercer de telles fonctions, le médecin généraliste a besoin d’une formation spécifique en alcoologie, qui fasse la synthèse entre les différentes composantes de ce problème complexe impliquant une collaboration entre des professions nombreuses et variées.

D’où l’importance également d’une prise en charge multi-disciplinaire, et donc d’une formation complète et adéquate dans le cadre d'un travail commun impliquant une communication interprofessionnelle.

C’est dans ce but que la Société scientifique de médecine générale a pris l’initiative de réunir les responsables des unités d’addictologie des différentes universités francophones afin d’organiser cette formation qui a pour buts d’une part de fournir les notions théoriques dispensées par des spécialistes de différentes disciplines médicales et psychologiques, et d’autre part d’intégrer ces notions dans la pratique de terrain à l’aide de dialogues entre praticiens et spécialistes.