1. Accueil
  2. FR
  3. L'ULB et vous
  4. Vie sur les campus
  5. Culture

Un financement innovant pour accélérer le plan climat de l’ULB

Publié le 5 juin 2024 Mis à jour le 14 juin 2024

L’Université libre de Bruxelles fait appel à un dispositif de financement inédit, solidaire et social en s’associant à la coopérative F’in Common. Il permettra à l’ULB de rembourser les prêts contractés pour les rénovations de trois bâtiments au rythme des économies engrangées par l’amélioration de la performance énergétique du bâti. Et ce, tout en offrant aux citoyens coopérateurs un rendement financier annuel pouvant atteindre jusqu’à 4,5% brut* et la garantie que leur épargne soutienne des projets ayant un réel impact sociétal.

Alors que la communauté de l’ULB ne cesse de croître, l’ULB veille à ne pas augmenter sa consommation énergétique pour autant. Consciente des enjeux liés au dérèglement climatique, l’Université a pour objectif stratégique d’amener progressivement son bâti et ses équipements vers des hauts standards d’efficience. Entre 2006 et 2021, l'Université a en effet augmenté sa surface brute de 8 % alors que sa consommation énergétique a diminué de près de 19% en gaz, de 24% en électricité et de 45% en eau.

Depuis l’adoption d’un plan climat pour l’ULB en décembre 2019, la programmation immobilière s’est dotée d’un plan de rénovations énergétiques structuré selon plusieurs catégories (châssis, toitures, équipements électriques, chauffage et ventilation, gestion technique, solaire PV, usagers, rénovation complète…). Force est de constater que la vitesse de mise en œuvre des projets est limitée aux dotations disponibles. Face à cette réalité, le Département des infrastructures et le Département de l’administration financière de l’ULB recherchent résolument des pistes alternatives de financement pour investir dans davantage de rénovations énergétiques.

Le choix d’un mécanisme de financement participatif et citoyen

Concrètement, le dispositif proposé par F’in Common offre aux citoyens la possibilité de participer en tant que coopérateurs aux projets de rénovations du bâti de l’ULB. Et ceci avec un rendement financier annuel pouvant atteindre jusqu’à 4,5% brut* (0 à 1% de dividende et pour les Bruxellois 3,5% de crédit d’impôt) et la garantie que leur épargne soutienne des projets ayant un réel impact sociétal.

Trois chantiers du plan de rénovation énergétique seront financés: le remplacement des châssis des bâtiments BC (campus de la Plaine) et H (campus du Solbosch), ainsi que la rénovation en profondeur de la chaufferie centrale et du réseau de chaleur du Solbosch. Ces projets d’ampleur permettront à l’ULB de réduire ses émissions de CO2 de l’ordre de 850 tonnes par an, soit l’équivalent des émissions de la consommation annuelle d’électricité et de gaz naturel de 270 ménages.

Pour financer ces travaux, l’ULB s’associe à la coopérative de crédit à finalité sociale, F’in Common en partenariat avec une institution bancaire. Grâce aux moyens récoltés, et à ce partenariat privilégié, l’ULB pourra rembourser le prêt contracté pour la rénovation au rythme des économies d’énergies engrangées par l’amélioration de la performance énergétique du bâti.

"F’in Common est fière de pouvoir proposer cette formule de financement totalement inédite qui permettra d’accélérer la rénovation et contribuera à atteindre les objectifs climatiques de la Région bruxelloise", avance Charlaine Provost, directrice de la coopérative.

"En s’associant à F’in Common, l’ULB accélère son plan climat en créant des mécanismes de financement innovant visant l’amélioration de la performance énergétique de ses infrastructures, mais aussi de leur confort et de leur qualité. Le mécanisme de financement participatif et solidaire proposé par F’in Common, avec le soutien de la Région bruxelloise, constitue un véritable levier de résilience socio-environnementale pour répondre au défi climatique et préserver nos infrastructures. Il contribuera également au renforcement de notre engagement en faveur d'une finance plus durable et solidaire. Nous remercions les futurs coopérateurs, que nous espérons nombreuses et nombreux ainsi que nos partenaires sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour", souligne Charline Urbain, vice-rectrice au développement durable de l’ULB.

"F'in Common doit désormais lever 4 millions d'euros pour rendre ce projet possible. Chaque citoyen désireux de participer à ce projet peut le faire à partir de 100 et jusqu’à 100 000 euros", précise Charlaine Provost, directrice de la coopérative. Cette dernière bénéficie de plusieurs garanties qui limitent le risque de perte en capital pour les investisseurs et investisseuses.

La levée de fonds organisée par F’in Common participe à financer en circuit-court l’économie sociale et durable bruxelloise tout en proposant un rendement financier annuel qui peut atteindre jusqu’à 4,5% par an*.

À propos du projet RenoCampus

Cette initiative est menée par Financité. Elle est soutenue par Bruxelles-Environnement et la Région de Bruxelles-Capitale dans le cadre de l’appel à projet Renolab.ID, qui lui-même s’inscrit dans le plan Renolution. Celui-ci soutient des idées et des projets qui contribuent à lever les obstacles à la rénovation durable et circulaire de bâtiments bruxellois.

Qui sont les acteurs du projet RenoCampus?

ULB: L'Université libre de Bruxelles compte plus de 38 000 étudiants et 5 000 membres du personnel. Outre la responsabilité d’intégrer la durabilité dans ses missions d’enseignement et de recherche, depuis l’adoption, en 2019, d’un plan climat ambitieux, l’ULB a pris des engagements de plus en plus exigeants en faveur de la gestion environnementale des campus et les réalisations se multiplient. Adaptation des infrastructures existantes, développement de solutions durables au service de la communauté, accompagnement aux changements de comportements : les succès sont réels, même si le chemin à parcourir est encore long. D’autant que d’autres défis viennent accentuer l’urgence : l’enjeu climatique, bien entendu, mais aussi la perte de biodiversité, les crises sanitaires, les difficultés sociales ou la nécessité de développer les infrastructures pour accueillir un nombre croissant d’étudiantes et d’étudiants.

Financité: mouvement pluraliste dont le but désintéressé est de développer la recherche, l’éducation et l’action en matière de finance responsable et solidaire afin de contribuer à une société plus juste et plus humaine.

F’in Common: coopérative de financement créée par et pour l’économie sociale. Fondée en 2018 par 31 entreprises de l’économie sociale, F’in Common a déjà octroyé plus d’un million d’euros sous forme de crédit.

*Mis en œuvre à l’initiative de la Région de Bruxelles-Capitale à partir du 1er juin 2023, le dispositif investcoop.brussels permet aux habitants et habitantes de la Région Bruxelles-Capitale de souscrire des parts dans une coopérative de financement bruxelloise et de bénéficier d’un crédit d’impôt de 3,5% des sommes investies pendant 5 ans, sur un investissement maximum de 100 000 €. Il s’ajoute l’octroi éventuel d’un dividende de maximum 1% brut pour autant que les résultats annuels le permettent et que l’assemblée générale le décide.

AVERTISSEMENT: LISEZ LA NOTE D’INFORMATION DISPONIBLE SUR fincommon.coop/renocampus AVANT D’INVESTIR. L’INVESTISSEUR·EUSE COURT LE RISQUE DE PERDRE TOUT OU PARTIE DE SON INVESTISSEMENT ET/OU DE NE PAS OBTENIR LE RENDEMENT ATTENDU. LES INSTRUMENTS DE PLACEMENT NE SONT PAS COTÉS: L'INVESTISSEUR RISQUE D'ÉPROUVER DE GRANDES DIFFICULTÉS À VENDRE SA POSITION À UN TIERS AU CAS OÙ IL LE SOUHAITERAIT.