Les partis francophones candidats aux prochaines élections ont été interrogés concernant le mémorandum bruxellois ULB-VUB. Ecolo y a répondu.

Le mercredi 3 avril 2019, la rectrice de la VUB, Caroline Pauwels, et le recteur de l’ULB, Yvon Englert, ont présenté le mémorandum commun de leurs universités en regard des enjeux bruxellois pour la prochaine législature fédérale, régionale et communautaire. Baptisé "Pour une alliance entre Bruxelles et ses Universités", ce mémorandum parcourt 4 grands défis bruxellois que les deux universités se proposent de relever, tout en demandant un soutien de la part des autorités politiques.

Quatre questions ont été posées aux partis démocratiques francophones en amont des prochaines élections par le recteur de l'ULB:

  1. Au cours de la législature qui se termine, comment votre parti a-t-il soutenu le projet universitaire en général, les priorités de l’ULB et les valeurs qui lui sont chères?
  2. Quelles propositions émises par l’ULB retiennent votre attention et pourquoi?
  3. Comment comptez-vous soutenir, lors de la prochaine législature, les projets repris dans notre mémorandum bruxellois?
  4. Par quelles mesures votre parti propose-t-il de soutenir la recherche et l’enseignement universitaire?

Réponse d'Ecolo

Monsieur le recteur,
Madame la rectrice,

Nous avons bien reçu votre memorandum « Pour une alliance entre Bruxelles et ses Universités » et il a retenu notre attention à plus d’un titre. Nous nous réjouissons d’ailleurs du lien organique que vous êtes occupés à créer entre vous qui fait tellement sens dans une Région comme Bruxelles.

Pour Ecolo, la hausse du niveau de formation du plus grand nombre est indispensable au développement social, économique et culturel d’une société démocratique. Dans cette perspective, l’université - et l’ULB-VUB en particulier dans une Région comme Bruxelles - a un rôle très spécifique à remplir. Depuis l’opposition, Ecolo n’a pas ménagé ses efforts pour défendre un enseignement supérieur suffisamment soutenu par les pouvoirs publics, accessible, efficace et à l’écoute des besoins des personnes concernées. La question du re-financement de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie- Bruxelles est une de nos priorités pour la législature prochaine.

Au delà de ce rôle essentiel dans la production des savoirs, les Universités sont aussi des acteurs-clés pour la ville. Pour Ecolo, le développement universitaire ne peut se faire qu’en lien étroit avec les enjeux urbains et régionaux. Nous avons toujours soutenu les projets qui ouvrent et intègrent au mieux l’université dans la ville, à l’image des projets U-square, Mediapark ou du projet de District Universitaire. Au niveau économique, nous soutenons et encourageons la création et la multiplication des incubateurs qui voient aboutir des projets de développement technologique et autres nous pensons aussi aux divers projets « co-create» au service d’un projet de société plus durable. Nous sommes d’ailleurs convaincus du rôle essentiel et de la valeur ajoutée pour Bruxelles de structures telles que le Brussels Studies Institute (BSI) pour faire émerger une connaissance transdisciplinaire sur Bruxelles, par des chercheurs bruxellois.

Nous saluons par exemple votre engagement en faveur de la création d’un enseignement bilingue à Bruxelles. Comme vous, nous estimons que les frontières institutionnelles doivent pouvoir être franchies afin de former au mieux les citoyens bruxellois de demain.

Enfin, nous nous réjouissons de lire dans votre mémorandum, votre volonté d’être partie prenante de la transition écologique de la Région. Les objectifs climatiques et environnementaux ne pourront être atteints sans l’implication active de tous les acteurs, qu’ils soient étudiants, chercheurs, enseignants, chefs d’entreprises, etc. Vos universités sont tout cela à la fois.

Nous restons à votre disposition pour discuter plus amplement de vos propositions. Soyez assuré.e que nous continuerons à défendre une politique d’enseignement supérieur ambitieuse qui permette à nos jeunes d’accéder à une formation de qualité et épanouissante et à défendre le développement et le rayonnement de Bruxelles avec toutes ces parties prenantes, dont vous.

Bien cordialement,

Mis à jour le 22 mai 2019