Master en criminologie

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en criminologie
  • mnémonique du programme
    MA-CRIM
  • Programme organisé par
    • Faculté de Droit et de Criminologie
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Criminologie
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences juridiques - Criminologie
  • Président du jury
    Dominique DEFRAENE
  • Secrétaire du jury
    Philippe MARY

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences juridiques - Criminologie

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Ce Master a pour objectif de permettre à l'étudiant d'appréhender les divers aspects de la question criminelle (formes de criminalité, fonctionnement de la justice pénale, causes de la criminalisation, politiques de prévention, pratiques de traitement, etc.). La complexité de cette question nécessite une formation pluridisciplinaire combinant les approches sociologique, juridique et psychologique.


Profil d'enseignement M-CRIMA
Profil d'enseignement M-CRIMS

La formation qu'organise l'École bénéficie de l'encadrement scientifique riche et varié des membres d'un Centre de recherche dynamique.

Les cours criminologiques sont complétés par des séances de travaux pratiques, des excursions et des séminaires qui permettent, en groupe restreint, de confronter l'étudiant à des situations concrètes ou à des questions théoriques pointues. Dans le cadre de son stage (300h) et de son mémoire, qui lui donnent la possibilité d'approfondir un domaine qui lui tient à coeur, l'étudiant pourra compter sur une supervision et un encadrement importants.

Face à l'importance des débats actuels sur les questions de sécurité, les membres de l'École des sciences criminologiques de l'ULB sont attentifs au développement d'un angle de réflexion critique, par ailleurs indispensable pour aborder un champ de connaissances qui comporte des dimensions éthiques incontournables.

A l'issue de cette formation qui favorise le développement des capacités critiques et d'analyse, le criminologue doit être capable de dépasser les évidences et les lieux communs à l’égard du phénomène criminel. Il est capable de s’insérer dans des milieux professionnels très diversifiés et d’y valoriser un dialogue interdisciplinaire.

La criminologie ne s’enseigne que dans certains pays. Les accords d’échange sont donc limités. Il existe des programmes d’échange avec l’Université de Montréal, l’Université d’Ottawa, l’Université de Versailles-St-Quentin, l’Université de Bologne, l’Université de Lausanne, l’Universiteit Gent et la Vrije Universiteit Brussel.

Conditions d’accès

Programme

Le programme comprend des cours spécialisés visant la compréhension du crime, du criminel et de la criminalité ainsi que l'étude de la réaction sociale au crime. Au sein du 2e bloc, l’étudiant aura le choix entre deux finalités : la finalité spécialisée qui vise à former des criminologues qui travailleront sur le terrain et la finalité approfondie destinée aux étudiants qui optent pour la recherche scientifique.

Et après ?

Débouchés

Le Master en criminologie offre des débouchés dans des domaines très divers : police (locale et fédérale); protection de la jeunesse; administration pénitentiaire ; administration de la justice pénale (criminologue du parquet, médiation pénale ou locale, peine de travail, assistant de justice, etc.) ; défense sociale ; secteur associatif dans le domaine de la déviance (toxicomanie, prostitution, sans-abrisme, maltraitance, etc.) ; politiques urbaines de prévention et/ou de sécurité publique ; aide aux victimes, médiation et mesures alternatives ; secteur de la sécurité privée, des assurances et des entreprises ; administrations fédérales (SPF Intérieur, SPF Justice, etc.), régionales et communautaires ; médias et centres de recherches et d’analyses (universitaires, de partis politiques, gouvernementaux, des polices, etc.).