1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation
  5. UE
SOCA-D323

Anthropologie du proche

année académique
2021-2022

Titulaire(s) du cours

Alexander NEWELL (Coordonnateur) et François Romijn

Crédits ECTS

5

Langue(s) d'enseignement

français

Contenu du cours

Pour des raisons liées à son histoire, l’anthropologie s’est d’abord centrée sur des sociétés dites « lointaines » et « exotiques ». Si la pensée anthropologique consiste à rendre l'étrange familier, l’observation de l'altérité a également pour corolaire de rendre le familier étrange. Depuis les années 1990, la recherche anthropologique assume pleinement le fait de s’appliquer aussi bien aux sociétés proches que lointaines, et elle utilise pour ce faire tous les outils développés durant son histoire avec les « Autres ». Dans le cadre des séances de ce cours d’Anthropologie du proche, nous interrogerons quelques-unes des particularités sociales et culturelles du monde des « modernes », construit sur l'imagination de sa propre supériorité. L’éloignement de l’ « Autre » et la démarcation entre « Nous » et « Eux », au cœur de l’idéologie des « modernes », se révèle comme une construction artificielle et une projection symbolique ; en particulier à l’époque contemporaine. L’anthropologie du proche a globalement suivi le même mouvement que la discipline elle-même : elle s’est d’abord intéressée à des terrains situés en marge de la « modernité » (e.g., les sociétés rurales, les médecines populaires, la sorcellerie dans le bocage normand). Des terrains où la culture de l’anthropologue et la place donnée à la nature chez les modernes ne se trouvaient pas encore véritablement posées. Ensuite, l’anthropologie du proche va de plus en plus se pencher sur des thèmes situés au cœur du l’idéologie de la modernité (consommation, tourisme, internet, pratiques scientifiques, bio-médecine, posthumanisme). Le contenu du cours suit ce même cheminement, considérant les problèmes méthodologiques et épistémologiques qui accompagnent ce processus.

Cette année plusieurs séances du cours seront dédiées à la sociologie/anthropologie de la science.

Thématiques traitées cette année:

  • Moi moderne
  • L’autre à l’intérieur
  • Identités postcoloniales
  • Naturalismes en sciences sociales et naturalisations du social
  • Science studies
  • Studying Up. Les marges économiques
  • Musées tourisme / Le soi objectifié
  • Famille, genre / sexe
  • Design

Objectifs (et/ou acquis d'apprentissages spécifiques)

Le cours poursuit un double objectif :

Acquérir la capacité de mobiliser des théories anthropologiques pour étudier des phénomènes sociaux qui concernent les sociétés occidentales

Présenter quelques approches de l’anthropologie du proche dans leur relation avec les théories classiques de l’anthropologie

Au terme du cours, l’étudiant devra être capable :

  • de maîtriser les implications épistémologiques de la mise en œuvre d’une anthropologie du proche

  • de restituer dans ses propres mots les travaux des auteurs abordés

  • de pouvoir esquisser une approche critique un phénomène social se produisant dans sa société en mobilisant une approche empirique et théorique

Méthodes d'enseignement et activités d'apprentissages

Cours ex cathedra + conférences

Références, bibliographie et lectures recommandées

Voir la indication dans le portefeuille de lecture. Tout lectures sont disponible sur UV

Support(s) de cours

  • Université virtuelle

Autres renseignements

Contacts

N'hésitez pas à prendre contact avec les professeurs au début ou à la fin du cours

Campus

Solbosch

Evaluation

Méthode(s) d'évaluation

  • Examen écrit
  • Autre

L’examen est écrit et dure 2 heures.

L'examen est composé de deux sections :

  1. La première section comporte des questions à choix multiples. Cette partie requiert une connaissance des mots-clés et des auteurs importants mentionnés dans les diapositives (powerpoint), et une familiarité avec les lectures obligatoires. Cette partie de l’examen évalue votre connaissance factuelle des matériaux du cours.

  1. La deuxième partie est composée de questions ouvertes.

(Optionnel) Les étudiant.e.s ont la possibilité de réaliser des notes de lectures critiques (d’une page) des textes à lire pour chaque séance (un bonus noté entre 0-4 points sera ajouté à la note de l'examen). Les notes de lectures seront uniquement acceptées si elles sont rendues en classe (en version papier) le jour où le texte en question est discuté. Des consignes additionnelles seront données à la première séance du cours, notamment sur le contenu et la structure attendus pour les notes de lecture.


(Optionnel) Les étudiant.e.s auront également la possibilité de réaliser un travail de recherche ethnographique en petit groupe qu’ils présenteront en classe durant les dernières séances du cours. 5 points de bonus pourront être attribués pour ce travail, en concordance avec la qualité des données empiriques collectées et de leur interprétation dans une perspective anthropologique. Ce travail/présentation constitue une opportunité de pratiquer une anthropologie du proche. Des consignes additionnelles seront données à la première séance du cours.

Construction de la note (en ce compris, la pondération des notes partielles)

L’examen sera noté sur 20 points.

Les deux contributions optionnelles (notes de lecture et travail en groupe) se traduiront par des points bonus ajoutés à la note de l’examen.

  1. Les notes de lectures (0-4 points de bonus) ;
  2. Une présentation orale en classe basée sur la recherche ethnographique réalisée en petit groupe sur un sujet s’inscrivant dans une anthropologie du proche (0-5 points de bonus).

Langue(s) d'évaluation

  • français
  • anglais

Programmes