Certificat d'Université en Kinésithérapie neurologique

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Programme title
    Certificat d'Université en Kinésithérapie neurologique
  • Programme mnemonic
    FC-542
  • Programme organised by
    • Centre de Formation Continue en Santé et Sciences de la vie
    • Faculty of Motor Sciences
  • Title type
    formation continue
  • Open to returning students
    yes
  • Languages of instruction
    french
  • Programme duration
    long (more than 15 days)

Details

General information

Title type

formation continue

Programme duration

long (more than 15 days)

Learning language(s)

french

Organising faculty(s) and university(ies) Open to returning students

yes

Presentation

La Faculté des Sciences de la Motricité de l'ULB souhaite ouvrir le champ de ces formations continues en diversifiant les domaines de spécialisation tout en répondant à l’Arrêté royal qui définit des compétences particulières dans le parcours professionnel des kinésithérapeutes. Les fondements de ces formations continues sont construits sur la confrontation entre professeurs, scientifiques reconnus et experts de terrain ainsi que sur la collaboration avec les autres universités belges et les centres / hôpitaux spécialisés dans les disciplines traitées.

  • Cours théoriques (240 heures)

  • Séminaires (24 heures)

  • Stages (300 heures)

  • Un examen écrit et/ou oral sanctionne chaque module

  • Les travaux pratiques peuvent faire l’objet d’un rapport ou d’un examen des compétences

  • Un TFE (revue de littérature) sanctionne la fin de la formation

Les 240 heures sont réparties en 31 jours (les vendredis, samedis et dimanches en journée).

Calendar & registration

Calendar & registration

Programme

La neurologie, discipline médicale étudiant l’ensemble des pathologies du système nerveux central et périphérique, est essentielle dans le cursus d’un étudiant en kinésithérapie. De facto, cette discipline est la base même de la motricité, elle constitue donc la clé de voûte des sciences liées au mouvement humain. Une spécialisation en neurologie requiert d’une part une connaissance approfondie de la neuro-anatomie fonctionnelle, d’autre part une compréhension fine de la sémiologie clinique présentant, dans ce domaine, une diversité étendue reflétant la complexité du fonctionnement de notre cerveau dont les connaissances restent limitées mais dont l’étude est de plus en plus fine par le biais de l’apport des différentes technologies d’imagerie fonctionnelle (MEG, PET, fMRI,…).

Pour exercer en tant que spécialiste en neurologie, le kinésithérapeute a besoin, outre ces connaissances approfondies en neuro-anatomie fonctionnelle et en sémiologie clinique, de l’acquisition de connaissances et notions complémentaires concernant les différentes évaluations (bilan neurologique, échelles spécifiques, testing validés,…) et les nombreuses techniques de rééducation (imagerie motrice, observation motrice, robotique, thérapie contrainte, rééducation à l’effort, revalidation à la marche, BCI,…).

Enfin, la neurologie est au croisement de nombreuses disciplines étant donné ses ramifications dans toutes les sphères de l’humain. Les aspects cognitifs sont donc largement abordés dans la formation ainsi que les différents aspects socio-psychologiques du handicap et l’intérêt de l’interdisciplinarité pour assurer une prise en charge cohérente et complète du patient neurologique.