Certificat d’Université en Thérapie manuelle

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Programme title
    Certificat d’Université en Thérapie manuelle
  • Programme mnemonic
    FC-561
  • Programme organised by
    • Centre de Formation Continue en Santé et Sciences de la vie
    • Faculty of Motor Sciences
  • Title type
    formation continue
  • Open to returning students
    yes
  • Languages of instruction
    english / french
  • Programme duration
    long (more than 15 days)

Details

General information

Title type

formation continue

Programme duration

long (more than 15 days)

Learning language(s)

english / french

Organising faculty(s) and university(ies) Open to returning students

yes

Presentation

Un arrêté ministériel de 2014 reconnait la « thérapie manuelle » (TM) comme « qualification professionnelle particulière » (QPP) accessible aux kinésithérapeutes. L’enseignement de la TM est basé sur les évidences scientifiques biomédicales en rapport avec la recherche clinique (évaluation, raisonnement et traitements) dans le domaine des affections neuro-musculo-squelettiques. La formation comprend une mise à niveau de l’examen et du raisonnement clinique, de la pratique de techniques articulaires et tissulaires ainsi que d’exercices thérapeutiques en rapport au contrôle neuro-moteur des différentes régions corporelles. Ces mises à niveau correspondent aux demandes de l’arrêté ministériel pour la Qualification Professionnelle Particulière "Thérapie Manuelle".

Le programme proposé ainsi que le collège d’enseignants comportent des aspects innovants et stratégiques pour le positionnement de la Faculté des Sciences de la Motricité et de l’ULB au niveau national et international.

Le collège d’enseignement fait appel à divers domaines scientifiques, dont certains piliers de la Faculté des Sciences de la Motricité (FSM) tels que par exemple, les divers domaines de la neurophysiologie appliquée, l’anatomie et la biomécanique appliquée aux thérapies manuelles.

  • Evaluation de fin d’année; Examens écrits et oraux ainsi que pratiques

  • Stages de pratique clinique (6 crédits en première année, 3 crédits en 2e année)

  • Présentation de séminaires de groupes

Calendar & registration

Prerequisites

Etre détenteur d’un diplôme de kinésithérapie ainsi que d’un agrément par le ministère de la santé et recevoir l’aval du jury d’admission.

Calendar & registration

Programme

Le programme proposé pour ces 2 années de formation continue est scindé en 2 parties:

1re ANNEE :

La première année comporte 30 crédits.

Le premier module comporte une partie liée à la « méthodologie de la thérapie manuelle » ainsi que les applications directement liées à la « région lombaire ». Un aspect fondamental de ce module est l’intégration de « Sémiologie adaptée a? la thérapie manuelle » visant a? développer le raisonnement clinique, reconnaitre les schémas pathogéniques et identifier les éventuels drapeaux rouges dans le but de réaliser un diagnostic différentiel kinésithérapeutique.

Le deuxième module comprend l’ensemble du bassin du membre inférieur.

Le dernier module (Module 3) de première année est constitué par les 6 crédits de stages devant être intégrés dans le futur Master. Il comprend une partie pratique majeure complémentaire constituée par une approche supervisée intégrée ; dont l’objectif sera la mise en application transversale des connaissances théoriques et pratiques des modules 1 et 2. Cette approche supervisée intégrée vise à utiliser diverses méthodes d’apprentissages liées aux matières enseignées afin de permettre à chaque futur thérapeute manuel de développer l’esprit de raisonnement intégratif pour l’évaluation et la prise en charge des patients, raisonnement qui constitue un pilier des pratiques basées sur l’évidence scientifique. Ce module comprend aussi des travaux personnels ainsi que la présentation de ceux-ci sous forme de séminaire individuel et/ou collectif.

2e ANNEE :

La deuxième année comporte 45 crédits.

Le Module 4 comprend les compléments nécessaires à la méthodologie de la thérapie manuelle adaptée aux région anatomiques et concepts de la deuxième année. Il comprend notamment un complément majeur de sémiologie adaptée à la thérapie manuelle en lien avec les régions anatomiques et les systèmes abordés dans l’ensemble des modules de cette deuxième année. A titre d’exemple, un complément en rapport aux symptômes et signes des céphalées sera enseigné parallèlement aux techniques d’évaluations et de traitements de la région cervicale. Ce module comprend deux entités : Thorax et complément ; ceci est lié à l’importance de cette région anatomique centrale qui est en interrelation (anatomique, fonctionnelle et clinique) avec la quasi-totalité des autres régions anatomiques abordées en première et en deuxième année. Ce module permettra notamment de mettre un accent sur les relations myofasciales inter-régionales au niveau théorique et pratique.

Le module 5 se concentre sur les régions anatomiques cervicale et temporo-mandibulaire. Ceci est lié à la relation étroite, anatomique et clinique entre ces deux régions. La région cervicale sera cependant traitée à l’aide d’un plus grand nombre d’heures théoriques et pratiques notamment du fait d’une prévalence des affections majorée dans cette région, ainsi que des difficultés cliniques rencontrées pour une prise en charge optimale de cette région.

Le module 6, se concentrera sur le membre supérieur. Un aspect original de ce module sera d’y intégrer les techniques neurodynamiques du membre supérieur (qui représentent l’essentiel des approches neurodynamiques), comme complément à l’évaluation et/ou au traitement de certaines pathologies. Chaque articulation du membre supérieur sera vu sous forme de sous module comprenant l’intégralité des matières recommandées par l’arrêté ministériel.

Le module 7 reprend le principe du Module 3 de première année, à savoir la pratique intégrée supervisée ainsi que des stages complémentaires.

Le module 8 représente une innovation majeure par rapport aux enseignements proposés dans les autres formations en Belgique notamment; il s’agit d’un complément de raisonnement anatomo-clinique in situ. Cette approche vise à utiliser les symptômes et signes comme point de départ d’une réflexion anatomique, dans le but d’en déduire : d’une part les structures probablement impliquées dans le mécanisme physiopathologique, et d’autre part de visualiser de manière tridimensionnelle in situ l’effet de techniques de traitement (par exemple les techniques neurodynamiques).