Forte d'une tradition d'excellence dans la recherche, l'ULB compte parmi ses membres et alumni de nombreuses personnalités récompensées.

Prix Nobel

Fondé en 1901, le prix Nobel est l'une des récompenses les plus prestigieuses. Il est décerné chaque année à des personnes "ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité" en physique, chimie, médecine, littérature et pour leur action en faveur de la paix.

Denis Mukwege

Prix Nobel de la Paix 2018

Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018En 2018, le Dr. Denis Mukwege, a été récompensé conjointement avec Nadia Murad, du prix Nobel de la Paix pour leurs "efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre" au péril de leur vie.

En savoir plus

Ce prix Nobel de la Paix honore l'incroyable travail d'engagement du Dr Mukwege, maître d'enseignement et docteur en sciences médicales de l'ULB, où il a défendu sa thèse en 2015, au service des femmes et des enfants congolais. Chaque jour, Denis Mukwege reconstruit, "répare" des femmes et des enfants, dont les corps ont été mutilés par des groupes rebelles. Son travail acharné a su mettre en lumière à travers le monde la gravité de la situation.

François Englert

Prix Nobel de Physique 2013

François Englert, Prix Nobel de Physique 2013 François Englert reçoit conjointement en 2013 avec Robert Brout et Peter Higgs le prix Nobel de Physique pour leurs travaux sur le boson de Brout-Englert-Higgs contribuant à "notre compréhension de l'origine de la masse des particules subatomiques".

En savoir plus

Le boson de Brout-Englert-Higgs impliqué par leurs théories a attendu près de cinquante ans avant d'être découvert par les collaborations CMS et ATLAS au grand collisionneur de hadrons, le LHC du CERN à Genève. Fierté supplémentaire pour notre Université, nos équipes expérimentales sont très activement impliquées dans les recherches menées au CERN.

Ilya Prigogine

Prix Nobel de Chimie 1977

Ilya Prigogine, Prix Nobel de Chimie 1977 Ilya Prigogine reçoit le prix Nobel de Chimie en 1977 pour ses "contributions à la thermodynamique hors équilibre, particulièrement la théorie des structures dissipatives".

En savoir plus

D’origine russe mais ayant fait toutes ses études en Belgique, Ilya Prigogine est connu pour ses travaux sur les structures dissipatives et l’auto-organisation des systèmes. Professeur de chimie en Faculté des Sciences, il fut également, de 1970 à 2003, directeur des Instituts internationaux de Physique et de Chimie, fondés par E. Solvay. Il a contribué de manière significative à une meilleure compréhension des processus irréversibles dans les systèmes chimiques, physiques et biologiques hors d’équilibre.

Albert Claude

Prix Nobel de Médecine 1974

Albert Claude, Prix Nobel de Médecine 1974 Albert Claude reçoit en 1974, avec Christian de Duve et George Emil Palade, le prix Nobel de Physiologie et de Médecine pour leurs "découvertes relatives à l'organisation structurale et fonctionnelle de la cellule".

En savoir plus

Albert Claude (1899-1983) est biochimiste et pionnier de la biologie moléculaire. Sous l’impulsion du Pr. Claude qui en assume la direction scientifique à son retour de l’Institut Rockefeller de New York, l’Institut Jules Bordet devient une référence européenne de diagnostic et de traitement intégré du cancer. Professeur à l’ULB, le biochimiste Albert Claude sera un pionnier de la virologie moléculaire.

Jules Bordet

Prix Nobel de Médecine 1919

Jules Bordet, Prix Nobel de Médecine 1919Jules Bordet est le premier scientifique belge à se voir décerner, en 1919, le prix Nobel de Physiologie et de Médecine pour "ses découvertes relatives à l'immunité".

En savoir plus

Professeur de bactériologie à l’ULB, Doyen de la Faculté de Médecine, c’est un pionnier de la microbiologie. Fondateur de l’Institut Pasteur du Brabant, il découvre avec Octave Gengou le microbe responsable de la coqueluche, puis le microbe à l’origine de la diphtérie aviaire et le mycoplasme de la pleuro-pneumonie des bovidés.

Membre de la direction scientifique du Centre des Tumeurs au sein de l’Hôpital Brugmann, il a donné son nom au centre national du cancer inauguré en 1939 : l’Institut Jules Bordet.

Henri Lafontaine

Prix Nobel de la Paix 1913

Henri-Marie La Fontaine, Prix Nobel de la Paix 1913 Henri La Fontaine se voit décerné le prix Nobel de la Paix en 1913 pour son rôle dans la promotion du droit international pour gérer les conflits entre nations.

En savoir plus

Ce diplômé en droit de l’ULB, homme engagé – il sera un des premiers sénateurs socialistes en Belgique -, a contribué notamment à la création du Bureau international permanent de la paix (BIPP), qu’il présidera à partir de 1907. Avec Paul Otlet, il a fondé également ce qui deviendra le "Mundaneum", destiné à recueillir tous les savoirs du monde.

Medaille Fields

La médaille Fields est la plus prestigieuse récompense pour la reconnaissance de travaux en mathématiques. Son but est d'apporter un soutien aux jeunes mathématiciens qui ont déjà apporté des contributions majeures. Elle est attribuée tous les 4 ans à 4 mathématiciens de moins de 40 ans.

Pierre Deligne : 1978

Pierre Deligne, Médaille Fields 1978 Né à Bruxelles en 1944, Pierre Deligne est diplômé en mathématiques de l'ULB. Il est récompensé par la médaille Fields en 1978 pour sa preuve des conjectures de Weil en géométrie algébrique. Il est également le lauréat du prix Crafoord en 1988, du prix Balzan en 2004 ainsi que des prix Abel et Wolf en 2013.

En savoir plus

Il utilise une nouvelle théorie de cohomologie appelée "cohomologie étale" - fondée sur les hypothèses d'Alexandre Grothendieck - qu'il applique avec succès aux conjectures de Weil. Ses travaux concernent aussi la théorie de Hodge, les fonctions modulaires, les conjectures de Langlands et la théorie des représentations. Ils apportent un éclairage nouveau sur la relation entre géométrie algébrique et théorie du nombre algébrique.

Prix Abel

Le prix Abel est une récompense décernée annuellement à des mathématiciens par l'Académie norvégienne des sciences et des lettres. Ce prix est inspiré du prix Nobel, qui n'existe pas en mathématiques et récompense une œuvre dans son ensemble.

Jacques Tits : 2008

Jacques Tits, prix Abel 2008Jacques Tits est lauréat en 2008 avec John Griggs Thompson pour pour leurs "travaux dans la formation de la théorie moderne des groupes. Il a également reçu en 1993 le prix Wolf.

Pierre Deligne : 2013

Pierre Deligne, Prix Abel 2013Pierre Deligne est récompensé en 2013 du prix Abel pour ses "contributions fondamentales à la géométrie algébrique et leur impact sur la théorie des nombres, la théorie des représentations et les domaines apparentés".

Prix Wolf

Les prix Wolf récompensent chaque année des artistes ou scientifiques en agriculture, art, chimie, mathématiques, médecine et physique. Les prix sont remis chaque année depuis 1978 par la Fondation Wolf en Israël.

Prix international de mathématique

Jacques Tits : 1993

Jacques Tits, prix Abel 2008Jacques Tits est le lauréat en 1993 avec Mikhaïl Gromov du prix Wolf de Mathématiques pour sa contribution fondamentale et pionnière à la théorie de la structure algébrique des groupes, et en particulier la théorie des immeubles. Jacques Tits a également reçu la médaille Cantor de la Deutsche Mathematiker-Vereinigung (Société mathématique allemande) en 1996 et le prix Abel en 2008. Il est membre de l'Académie des sciences depuis 1979.

Pierre Deligne : 2013

Pierre Deligne, Prix Abel 2013En 2013, Pierre Deligne remporte le prix Wolf de Mathématiques pour son travail sur la théorie de Hodge mixte, les conjectures de Weil, la correspondance de Riemann-Hilbert, ainsi que pour ses contribution à l'arithmétique. Il est également le lauréat de la médaille Fields en 1978, du Prix Crafoord en 1988, du prix Balzan en 2004 et du prix Abel en 2013.

Prix international de physique

François Englert et Robert Brout : 2004

François Englert et Robert Brout, Prix Wolf en 2004Physiciens brillants et professeurs émérites de l'ULB, François Englert et Robert Brout co-dirigent, dès 1979, le Service de Physique théorique de la Faculté des Sciences. Leurs travaux fondamentaux en physique des particules élémentaires leur ont valu le prix Wolf de Physique en 2004, le prix J.J. Sakurai de physique en 2010 et le prix Nobel de Physique en 2013. Les deux professeurs de l'ULB ont expliqué la différence entre les interactions fondamentales par un mécanisme appelé brisure de symétrie qui conduira au modèle unifié des interactions électromagnétiques et faibles. Fascinante, leur théorie présuppose une particule, le boson scalaire que le collisionneur LHC du CERN a ensuite découvert.

Prix Balzan

Depuis 1961, le prix Balzan honore les avancées scientifiques, culturelles ou en faveur de la paix et de la fraternité entre les peuples.

Pierre Deligne : 2004

Pierre Deligne, prix BalzanPierre Deligne a obtenu le prix Balzan pour ses contributions majeures à plusieurs domaines importants des mathématiques (tels que la géométrie algébrique, la théorie des nombres – analytique ou algébrique –, la théorie des groupes, la topologie, la théorie des motifs à la Grothendieck) et leur enrichissement par l’introduction de techniques nouvelles et puissantes.

Prix Francqui

Le prix Francqui récompense chaque année depuis 1933 un jeune scientifique belge pour sa contribution importante à la science.

Sciences mathématiques, chimiques, physiques

  • Pierre Gaspard (Mécanique statistique, 2006)
  • Marc Henneaux (Physique théorique, 2000)
  • François Englert (Physique théorique, 1982)

Sciences humaines

  • François de Callataÿ (Histoire de l'antiquité, 2007)
  • Mathias Dewatripont (Economie, 1998)

Sciences naturelles et médicales

  • Pierre Vanderhaeghen (Génétique médicale, 2011)
  • Marc Parmentier (Génétique médicale, 1999)
  • Etienne Pays (Parasitologie, 1996)
  • Gilbert Vassart (Génétique médicale, 1993)

Prix extraordinaire d'études interdisciplinaires européennes

Eric Remacle et Paul Magnette, au nom de l'Institut d'Études européennes (2000)

European Research Council (ERC)

Le Conseil européen de la recherche a comme principale activité de soutenir les carrières de chercheurs indépendants excellents, dans tous les domaines scientifiques. Il soutient deux types de chercheurs : de jeunes chercheurs en début de carrière (entre 3 et 8 ans après avoir obtenu leur doctorat) (ERC Starting Grant) et des chercheurs expérimentés (ERC Advanced Grant).

Plus d'infos sur les ERC dans nos pages Recherche

Mis à jour le 28 février 2019