1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation
  5. fcpsycho
FC-284

Certificat en cliniques psychothérapeutiques - orientation psychanalytique

Certificat en cliniques psychothérapeutiques - orientation psychanalytique

Accroche introductive

Clinique psychanalytique de l’adulte, de l’enfant & de l’adolescent...

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Certificat en cliniques psychothérapeutiques - orientation psychanalytique
  • mnémonique du programme
    FC-284
  • Type de titre
    formation continue
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Sciences psychologiques et de l'éducation
  • Accessible en reprise d'études
    oui
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée de la formation
    longue (plus de 15 jours)
  • Campus
    Solbosch/Plaine
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Sciences psychologiques et de l'éducation/Santé - Sciences médicales
  • Complément

    Tereska Van Den Abeele
    Assistante administrative ULB HeLSci

  • Mots-clés
    cliniques psychothérapeutiques, orientation psychanalytique

Détails

Informations générales

Type de titre

formation continue

Durée de la formation

longue (plus de 15 jours)

Langue(s) d'enseignement

français

Campus

Solbosch/Plaine

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Sciences psychologiques et de l'éducation/Santé - Sciences médicales

Stage

oui

Accessible en reprise d'études

oui

Horaires décalés
Les cours sont répartis sur des lundis ou mardis de l'année en fin de journée et des samedis en journée. (pas tous les lundis/mardis/samedis de l'année)

Tarif
Plein : 1.750 € / année

Conditions d’accès
Sur dossier d’admission à remplir en ligne (lien sous l'onglet calendrier & inscription)

Inscription
 

CU en cliniques thérapeutiques orientation psychanalytique

Responsables & coordinateurs académiques, intervenants

Responsables académiques
  • Carole FANTINI
  • Gwenolé LOAS
Coordinateurs
  • Philippe FOUCHET
  • Rita SFERRAZZA
Intervenants
  • Jean-Louis AUCREMANNE
  • Philippe BOUILLOT
  • Edith CREPLET
  • Lisa DE NOOSE
  • Christophe DU BLED
  • Eveline EGO
  • Philippe FOUCHET
  • Philippe HENNAUX
  • Dominique HOLVOET
  • Joëlle HULLEBROECK
  • Lorenzo JULLIAN
  • Katty LANGELEZ-STEVENS
  • Sylvie LAUSBERG
  • Pascale DE RIDDER 
  • Marc SEGERS
  • Rita SFERRAZZA
  • Thierry VAN DE WIJNGAERT
  • Alain VANOETEREN

Présentation

Notre ambition est d’offrir une formation universitaire de toute qualité en cliniques psychothérapeutiques – orientation psychanalytique, sous la forme d’un cycle de 3 ans dans le domaine de la clinique de l’adulte, de l’enfant et de l’adolescent.
Afin de répondre aux exigences de formation continue des professionnels de terrain, l’orientation psychanalytique propose en outre un ensemble de séminaires de formation ouverts aux praticiens de terrain indépendamment du cycle de 3 ans, ainsi qu’aux étudiants des autres orientations.

Chacun de ces séminaires est centré sur une thématique particulière, directement branchée sur l’actualité des questions et des problématiques rencontrées dans le champ de la clinique. L’objectif est d’offrir des outils conceptuels ainsi qu’un espace de travail et d’élaboration centrés sur l’évolution des pratiques en santé mentale, sur les nouvelles problématiques rencontrées dans le champ de la clinique et sur les manières adéquates d’y répondre.

L’une des principales spécificités de cette formation est son ancrage direct sur les pratiques en institution et son ouverture à la rencontre et au débat, non seulement entre les différents courants qui traversent l’approche psychanalytique, mais également avec d’autres disciplines impliquées dans les problématiques de santé mentale (le droit, la sociologie, la philosophie, les neurosciences, etc.).

Dans cette optique, se centrant directement sur la pratique, les enseignements proposés tout au long de la formation permettront une discussion critique des concepts et des outils élaborés dans les différentes orientations qui se sont développées au sein même de la psychanalyse. Cette formation se veut donc, dans son ensemble, essentiellement pratique, s’appuyant sur la clinique, sur l’expérience professionnelle des formateurs et sur l’expérience professionnelle ou de stage des participants (en tenant compte de la diversité des lieux de pratique, des contextes et des problématiques rencontrées), dans un processus de réflexion et d’élaboration critique des outils permettant de s’orienter dans l’accompagnement thérapeutique.

Par ailleurs, les séminaires « interdisciplinaires » permettront d’interroger les pratiques cliniques et psychothérapeutiques à partir d’autres disciplines également concernées par le champ de la santé mentale. Ces séminaires seront consacrés à la rencontre et au débat avec des spécialistes d’autres disciplines autour des questions et des problématiques actuelles de la clinique. Le séminaire est commun aux trois années mais son programme diffère chaque année.

La formation comprend un stage de minimum 600 h/an. Les candidats engagés dans une institution au moins à mi-temps doivent faire reconnaître, lors de l'admission, leur lieu de pratique clinique comme équivalent au stage.

Horaire décalé

Le programme comprend 3 années de formation > 120 jours

  • 1è année : 170h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + travail de fin d’année
  • 2è année : 170h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + travail de fin d’année
  • 3è année : 160h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + travail de fin d’année

Prochaine session 2021-2022 : 
  •  1è année : à partir 15/10/21 au 30/06/22

Calendrier & inscriptions

Pré-requis

Le nombre de place est limité. La décision d'admission se fait après sélection par le comité d’enseignement.

Calendrier & inscriptions

BESOIN D'AIDE POUR VOUS INSCRIRE ?



Contactez-nous par email à l'adresse suivante formcont.psycho-education@ulb.be.

Nous nous tenons à votre entière disposition !

Inscription

Programme

Le programme comprend 3 années de formation

  • 1ère année : 170h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + travail de fin d’année (I) représentant 35 crédits.
  • 2ème année : 170h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + travail de fin d’année (II) représentant 35 crédits.
  • 3ème année : 160h de séminaires de formation pratique et théorique + 600h de stage + mémoire théorico-clinique (III) représentant 38 crédits

Orientation Psychanalytique - 1ère année

  • Séminaire de supervision (I) (30 h) - 5 ECTS - Responsables : M. Segers

Ce séminaire a pour visée d’articuler la lecture théorique et l’approche de la clinique. Nous commencerons chaque séance par une lecture lente et approfondie de textes majeurs de Freud et de Lacan, mettant chacun au travail à partir de quelques concepts théoriques essentiels. Dans un second temps, les participants au séminaire seront invités à présenter des cas issus de leur pratique sur leurs lieux de stage ou de travail. Nous tenterons alors de baliser l’approche de ces cas à l’aide, notamment, des concepts dégagés dans nos lectures.
 

  • Histoire et développements actuels de la psychanalyse (I) (30 h) – 5 ECT -  Responsables : R. Sferrazza et K. Langelez

Ce séminaire se propose d'examiner les développements que la psychanalyse a connus depuis Freud sur le plan des concepts théoriques et de la pratique clinique de la cure. L'invention de Freud et les positions de certains de ses successeurs seront discutées selon deux axes. Il y aura d'un côté les apports de Klein, Winnicott, Ferenczi, Laplanche..., de l'autre, la relecture de Freud par Lacan qui débouche sur un large remaniement de la pratique et des concepts psychanalytiques. Nous envisagerons aussi ce que la psychanalyse peut dire dans le débat actuel de notre société et face aux dernières avancées des sciences.
 

  • Les concepts fondamentaux de la psychanalyse à l'épreuve de la clinique (I) (30 h) – 5 ECTS - Responsables : R. Sferrazza et Ph. Bouillot
Le séminaire comprendra deux volets. Dans le premier, au départ de l'enseignement de Freud et d'auteurs postfreudiens, nous interrogerons la psychopathologie, ses diverses expressions cliniques et les différentes modalités de transferts qui se déploient dans la relation thérapeutique. Corrélativement, la pertinence de différents dispositifs thérapeutiques sera étudiée. Dans le second, nous partirons de textes de   Freud ainsi que de leur reprise par Lacan pour ce qu'ils nous permettent d'approcher des difficultés cliniques que posent les symptômes contemporains. A partir des grands concepts psychanalytiques (Inconscient, répétition, transfert et pulsion) nous étudierons les différentes structures cliniques dans l'idée de proposer une table d'orientation face à la variété des symptomatologies observées. Par ailleurs, à partir de la clinique, certaines séances seront consacrées à croiser les regards de ces différentes approches.
  • Elucidation de la pratique psychanalytique avec les enfants et les adolescents : fondements théoriques et incidences cliniques (I) (30h) – 5 ECTS - Responsables : D. Holvoet et S. Lausberg

La psychanalyse est une et son orientation aux différents âges de la vie ne modifie aucunement sa visée, sinon ses modalités techniques. Le séminaire fonctionne sur différents axes, accentuant d'une part les développements théoriques spécifiques de la pratique analytique avec les enfants et les adolescents à la suite de Freud (M. Klein, D. Winnicott) et d'autre part l'apport des fondements théoriques du Dr Lacan sur cette même pratique. La pratique avec l’enfant et l’adolescent met en avant, de manière particulière du fait du maniement de la langue propre à l'âge, l’impact des relations précoces avec les adultes tutélaires, aux fondements de sa position subjective. La spécificité de la clinique avec l'enfant et avec l'adolescent sera problématisée dans ce contexte. Les adaptations techniques seront interrogées à l'aune du rapport du sujet au langage, qui, avec son corps, est le premier outil de l'enfant. Dès lors l'enfant pris comme être de langage peut être considéré comme analysant à part entière et à ce titre seront interrogées les finalités d'une psychanalyse d'enfant en référence à sa position dans l'œdipe d'une part et à l'écart obtenu dans son rapport à l'objet pulsionnel d'autre part. Nous travaillerons à partir de cas paradigmatiques de la littérature, d’apports des intervenants responsables et invités, et la contribution des participants. Plusieurs séances de travail commun entre les responsables du cours dessineront, dans l'échange, la dialectique nécessaire à dégager une praxis.

  • Séminaire « interdisciplinaire » (I) (10 h) – 2ECTS -  Responsable : Ph. Fouchet

À partir d’une thématique chaque année différente, ce séminaire permettra d’interroger les pratiques cliniques et psychothérapeutiques à partir d’autres disciplines (la sociologie, l’anthropologie, le droit, la criminologie, la linguistique, les sciences du travail, les neurosciences, l’histoire, la philosophie, …) également concernées par le champ de la santé mentale. Il sera consacré à la rencontre et au débat autour de questions et de problématiques actuelles de la clinique
 

  • Clinique de la précarité et nouvelles figures de l’exclusion (10 h) – 2ECTS Responsable : P. de Ridder

La reconnaissance et la prise en considération de la souffrance psychique qui accompagne le vécu de précarité et d’exclusion sociale constituent les bases de ce séminaire. Bases non dénuées d’ambiguïtés, entre les extrêmes que représentent la tendance à la psychologisation de la misère et celle qui consiste à ne pointer que la dimension sociale de l’aliénation, le séminaire amène une réflexion sur les coordonnées d’une offre clinique, en deçà de la demande. Le séminaire invite certains acteurs de terrain à venir en témoigner.
 

  • Objets et outils médiateurs (10 h) – 2ECTS - Responsable : L. De Noose,

Ce séminaire se penchera sur le recours aux médias dans le cadre de la rencontre à visée thérapeutique tant avec l’enfant, l’adolescent ou l’adulte. Après une introduction centrée sur les principes fondateurs d’une approche à médias, sont abordés les indications, contre-indications, et moyens d’utilisation d’objets et outils médiateurs divers tels : peinture, dessin, jeu médiatisé, rêve-éveillé, psychodrame, cartes Dixit, photolangage, métaphores, … De multiples illustrations cliniques sont partagées.

  • Souffrance émotionnelle & psychique & survenue de maladie organisques (10h) - 2ECTS Responsable : E. Creplet.

L’influence des états émotionnels et mentaux sur les fonctionnements somatiques est une conviction aussi ancienne que la médecine elle-même. Dans ce module, nous allons étudier et interroger, d’une façon critique, les concepts psychanalytiques de maladie psychosomatique à partir entre autres de Winnicott et de l’Ecole Psychosomatique de Paris. A travers des descriptions cliniques, le projet est de permettre aux étudiants d’observer diverses configurations et les différents mécanismes de défense et de survie mis en place par les patients et de se familiariser avec cette clinique très particulière. Le dialogue clinique-théories-clinique est à l’avant-plan. Exemples de sujets abordés : formes non névrotiques de la souffrance psychique, hystérie, somatisation et hypochondrie, dépression essentielle ou sans objet (à clairement différencier de la dépression psychiatrique), vie opératoire, troubles de la symbolisation…

  • Aspects juridiques des interventions cliniques et psychothérapeutiques (10 h) – 2ECTS - Responsable : Ph. Fouchet

Avec des spécialistes de ces questions, ce séminaire abordera de façon pratique et approfondie différents aspects juridiques des interventions cliniques et psychothérapeutiques : évolution du droit et ses conséquences sur la clinique, secret professionnel, droit du patient, mise en observation, gestion des biens, lois sur la protection des personnes handicapées, …

  • Travail de fin d’année (I) – 5 ECTS Responsables : Ph. Fouchet et R. Sferrazza 

Orientation Psychanalytique - 2ème année

  • Séminaire de supervisions (II) (30 h) – 5 ECTS - Responsable : C. Du Bled

Lors de ce séminaire, les participants sont invités à déployer à tour de rôle des situations cliniques qui leur posent questions et/ou difficultés. Nous visons à les élaborer au travers des échanges du groupe où sont discutés les aspects de mandat institutionnel, de cadre de travail, de diagnostic, d'indication ainsi que les éléments transféro-contre transférentiels qui peuvent y être repérés.

  • Histoire et développements actuels de la psychanalyse (II) (30 h) – 5ECTS Responsables : R. Sferrazza et K. Langelez
Ce séminaire se propose d'examiner les développements que la psychanalyse a connus depuis Freud sur le plan des concepts théoriques et de la pratique clinique de la cure. L'invention de Freud et les positions de certains de ses successeurs seront discutées selon deux axes. Il y aura d'un côté les apports de Klein, Winnicott, Ferenczi, Laplanche … de l'autre, la relecture de Freud par Lacan qui débouche sur un large remaniement de la pratique et des concepts psychanalytiques. Nous envisagerons aussi ce que la psychanalyse peut dire dans le débat actuel de notre société et face aux dernières avancées des sciences.
 
  • Les concepts fondamentaux de la psychanalyse à l'épreuve de la clinique (II) (30 h) – 5 ECTS  - Responsables : R. Sferrazza et Ph. Bouillot
Le séminaire comprendra deux volets. Dans le premier, au départ de l'enseignement de Freud et d'auteurs postfreudiens, nous interrogerons la psychopathologie, ses diverses expressions cliniques et les différentes modalités de transferts qui se déploient dans la relation thérapeutique. Corrélativement, la pertinence de différents dispositifs thérapeutiques sera étudiée. Dans le second, nous partirons de textes de   Freud ainsi que de leur reprise par Lacan pour ce qu'ils nous permettent d'approcher des difficultés cliniques que posent les symptômes contemporains. A partir des grands concepts psychanalytiques (Inconscient, répétition, transfert et pulsion) nous étudierons les différentes structures cliniques dans l'idée de proposer une table d'orientation face à la variété des symptomatologies observées. Par ailleurs, à partir de la clinique, certaines séances seront consacrées à croiser les regards de ces différentes approches.
 
  • Elucidation de la pratique psychanalytique avec les enfants et les adolescents : fondements théoriques et incidences cliniques (II) (30h) – 5 ECTS -  Responsables : D. Holvoet et S. Lausberg

La psychanalyse est une et son orientation aux différents âges de la vie ne modifie aucunement sa visée, sinon ses modalités techniques. Le séminaire fonctionne sur différents axes, accentuant d'une part les développements théoriques spécifiques de la pratique analytique avec les enfants et les adolescents à la suite de Freud (M. Klein, D. Winnicott) et d'autre part l'apport des fondements théoriques du Dr Lacan sur cette même pratique. La pratique avec l’enfant et l’adolescent met en avant, de manière particulière du fait du maniement de la langue propre à l'âge, l’impact des relations précoces avec les adultes tutélaires, aux fondements de sa position subjective. La spécificité de la clinique avec l'enfant et avec l'adolescent sera problématisée dans ce contexte. Les adaptations techniques seront interrogées à l'aune du rapport du sujet au langage, qui, avec son corps, est le premier outil de l'enfant. Dès lors l'enfant pris comme être de langage peut être considéré comme analysant à part entière et à ce titre seront interrogées les finalités d'une psychanalyse d'enfant en référence à sa position dans l'œdipe d'une part et à l'écart obtenu dans son rapport à l'objet pulsionnel d'autre part. Nous travaillerons à partir de cas paradigmatiques de la littérature, d’apports des intervenants responsables et invités, et la contribution des participants. Plusieurs séances de travail commun entre les responsables du cours dessineront, dans l'échange, la dialectique nécessaire à dégager une praxis.
 

  • Séminaire « interdisciplinaire » (II) (10 h) – 2ECTS - Responsables : Ph. Fouchet

À partir d’une thématique chaque année différente, ce séminaire permettra d’interroger les pratiques cliniques et psychothérapeutiques à partir d’autres disciplines (la sociologie, l’anthropologie, le droit, la criminologie, la linguistique, les sciences du travail, les neurosciences, l’histoire, la philosophie, …) également concernées par le champ de la santé mentale. Il sera consacré à la rencontre et au débat autour de questions et de problématiques actuelles de la clinique.

  • Psychothérapies institutionnelles, sociothérapie et psychanalyse appliquée à la pratique en institution (10 h) – 2ECTS - Responsable : Ph. Hennaux

Le séminaire consacré aux concepts de psychothérapie institutionnelle, de sociothérapie, et de psychanalyse appliquée à la pratique en institution examinera les bases historiques et idéologiques qui ont permis de les constituer, leurs différentes déclinaisons contextuelles et leur aboutissement dans les pratiques encore aujourd'hui à l'œuvre dans les institutions psychiatriques extrahospitalières. Cette approche théorique sera complétée par des présentations de cas et de situations par des cliniciens et des responsables des dites institutions.
 
  • Santé mentale et dépendances (10 h) – 2 ECTS - Responsable : J.-L. Aucremanne

Le terme de 'dépendance' a été spécialement utilisé en psychopathologie pour qualifier les assuétudes aux psychotropes (drogues, alcool, médicaments). Il est maintenant élargi à d'autres addictions comme le jeu, le sport, le sexe, l'alimentation, etc. L'extension va jusqu'aux relations humaines : on parle alors de 'dépendance affective'. Cet élargissement du terme (qui pourrait encore comporter d'autres variantes comme la dépendance financière, par exemple) pose la question de préciser la réalité clinique que recouvre la 'dépendance', dans le 'normal' et le 'pathologique'. Car après tout, la 'dépendance' est un terme très large impliquant l'être social (en lien) de l'humain. Nous aborderons la question autant sur un plan clinique que sociétal pour interroger 'la dépendance', et l'intérêt (le souci) qu'elle suscite dans une société qui se définit par ailleurs comme celle de l’’individualisme' (et donc d'une certaine 'indépendance'), et où les modes du lien social sont en mutations (famille, emploi, habitat).
 

  • Les situations « limites » dans la clinique psychanalytique (10 h) – 2ECTS -  Responsable : L. Jullian

Quand on évoque la notion de situation limite en psychopathologie, on pense très vite aux catégories nosographiques des « états limites » ou des « borderline ». On parcourra cette nosologie afin de préciser les termes, les concepts, leur utilisation et leur singularité dans les perspectives psychiatrique et psychanalytique. Dans l’axe psychanalytique qui nous intéresse, nous réfléchirons aux différents modèles théoriques qui tentent d'aborder ces problématiques. Certes, il y a la question de la nouvelle clinique des états limites, mais aussi les avancées qu'elle a permises dans l’abord des « situations limites » pouvant émerger au cours de tout travail psychanalytique. Nous aborderons également la clinique à partir de divers vertex en se basant le plus possible sur celle des professionnels ayant une pratique dans le séminaire.

  • Questions d’éthique et de déontologie (10 h) – 2ECTS - Responsable : J. Hullebroeck
Ce séminaire expose des concepts fondamentaux de l’histoire de l’éthique en Occident depuis les Grecs jusqu’aux éthiques contemporaines et les articule avec la conception freudienne de la morale des points de vue de l’individu et de la culture. On y stimule et élabore une réflexion psychanalytique autour d’une position éthique et des multiples questions que la rencontre clinique suscite. Parmi les thématiques abordées : la constitution du sens moral et ses alea, les dimensions éthiques et techniques dans l’entretien clinique ou encore les codes d’éthique et de déontologie. On réfléchit ensemble autour de questions telles que le cadre, l’abstinence, le tiers, la neutralité, la confidentialité, les transgressions, les défaillances, les pathologies, les responsabilités, entre autres. Une part significative est dédiée à l’analyse de situations rencontrées par les étudiants dans leur exercice professionnel.
 
  • Travail de fin d’année (II) – 5 ECTS - Responsables : Ph. Fouchet et R. Sferrazza 

Orientation Psychanalytique - 3ème année

  • Séminaire de supervision (III) (30 h) – 5 ECTS - Responsable : Ph.Fouchet
A partir des cas et des situations cliniques amenés par les participants, ce séminaire permettra une discussion et une élaboration en commun autour des difficultés et des impasses rencontrées dans le travail clinique, des questions diagnostiques, des questions relatives aux modalités d’accompagnement thérapeutique, au maniement du transfert et à la prise en compte du contexte institutionnel.
  • Histoire et développements actuels de la psychanalyse (III) (30 h) – 5 ECTS - Responsables : R. Sferrazza et K. Langelez

Ce séminaire se propose d'examiner les développements que la psychanalyse a connus depuis Freud sur le plan des concepts théoriques et de la pratique clinique de la cure. L'invention de Freud et les positions de certains de ses successeurs seront discutées selon deux axes. Il y aura d'un côté les apports de Klein, Winnicott, Ferenczi, Laplanche..., de l'autre, la relecture de Freud par Lacan qui débouche sur un large remaniement de la pratique et des concepts psychanalytiques. Nous envisagerons aussi ce que la psychanalyse peut dire dans le débat actuel de notre société et face aux dernières avancées des sciences.
 

  • Les concepts fondamentaux de la psychanalyse à l'épreuve de la clinique (III) (30 h) – 5 ECTS - Responsables : R. Sferrazza et Ph. Bouillot

Le séminaire comprendra deux volets. Dans le premier, au départ de l'enseignement de Freud et d'auteurs postfreudiens, nous interrogerons la psychopathologie, ses diverses expressions cliniques et les différentes modalités de transferts qui se déploient dans la relation thérapeutique. Corrélativement, la pertinence de différents dispositifs thérapeutiques sera étudiée. Dans le second, nous partirons de textes de   Freud ainsi que de leur reprise par Lacan pour ce qu'ils nous permettent d'approcher des difficultés cliniques que posent les symptômes contemporains. A partir des grands concepts psychanalytiques (Inconscient, répétition, transfert et pulsion) nous étudierons les différentes structures cliniques dans l'idée de proposer une table d'orientation face à la variété des symptomatologies observées. Par ailleurs, à partir de la clinique, certaines séances seront consacrées à croiser les regards de ces différentes approches.

  • Pratiques clinique & réseaux (10 h) 2ECTS - Responsable : Th. Van de Wijngaert
Depuis le début des années 2000, la promotion du travail en réseau par les pouvoirs publics s’impose comme solution pour éviter le recours répété à l’hospitalisation psychiatrique pour certains patients et plus largement pour endiguer les faits de dégradation de la santé mentale de tous les citoyens. Ils parient avant tout sur la mise en place de dispositifs fonctionnels et espèrent dégager les « bonnes pratiques » de collaboration valables pour le plus grand nombre de situations. Depuis longtemps, la complexité des contextes, des circonstances et la fragilité de certains patients rencontrés par les intervenants, et ce particulièrement en institution, ont amené ces derniers à instaurer des partenariats et à réfléchir aux modalités de concertation et de collaboration possibles au sein des équipes et entre services d’aide et de soin. Face à la diversité des positions subjectives, des praticiens orientés par la psychanalyse appliquée à la thérapeutique en institutions ont déployé ce qu’on appelle la « pratique à plusieurs ». Ce terme n’est pas réductible à la pluri- ou à l’inter- disciplinarité. Il implique des modalités de pratique relationnelle particulières à chaque cas, éclairées par la construction du cas impliquant le rapport à l’autre, au langage et à l’objet. Au-delà d’un éclairage théorique reprenant ces deux approches, le séminaire sera consacré à l’étude de situations amenées par les participants conjuguant les éléments de construction du cas et le questionnement sur l’utilité du travail dit « en réseau » et, le cas échéant, sur les modalités d’échange et de collaboration favorables à l’accompagnement thérapeutique. Les étudiants seront ainsi éveillés à développer une pratique inventive, dépassant le carcan des pratiques standardisées.
 
  • Elucidation de la pratique psychanalytique avec les enfants et les adolescents : fondements théoriques et incidences cliniques (III) (30h) – 5 ECTS - Responsables : D. Holvoet et S. Lausberg

La psychanalyse est une et son orientation aux différents âges de la vie ne modifie aucunement sa visée, sinon ses modalités techniques. Le séminaire fonctionne sur différents axes, accentuant d'une part les développements théoriques spécifiques de la pratique analytique avec les enfants et les adolescents à la suite de Freud (M. Klein, D. Winnicott) et d'autre part l'apport des fondements théoriques du Dr Lacan sur cette même pratique. La pratique avec l’enfant et l’adolescent met en avant, de manière particulière du fait du maniement de la langue propre à l'âge, l’impact des relations précoces avec les adultes tutélaires, aux fondements de sa position subjective. La spécificité de la clinique avec l'enfant et avec l'adolescent sera problématisée dans ce contexte. Les adaptations techniques seront interrogées à l'aune du rapport du sujet au langage, qui, avec son corps, est le premier outil de l'enfant. Dès lors l'enfant pris comme être de langage peut être considéré comme analysant à part entière et à ce titre seront interrogées les finalités d'une psychanalyse d'enfant en référence à sa position dans l'œdipe d'une part et à l'écart obtenu dans son rapport à l'objet pulsionnel d'autre part. Nous travaillerons à partir de cas paradigmatiques de la littérature, d’apports des intervenants responsables et invités, et la contribution des participants. Plusieurs séances de travail commun entre les responsables du cours dessineront, dans l'échange, la dialectique nécessaire à dégager une praxis.

  • Séminaire "interdisciplinaire" (III) (10h) - 2ECTS - Responsables : Ph. Fouchet
À partir d’une thématique chaque année différente, ce séminaire permettra d’interroger les pratiques cliniques et psychothérapeutiques à partir d’autres disciplines (la sociologie, l’anthropologie, le droit, la criminologie, la linguistique, les sciences du travail, les neurosciences, l’histoire, la philosophie, …) également concernées par le champ de la santé mentale. Il sera consacré à la rencontre et au débat autour de questions et de problématiques actuelles de la clinique.
 
  • Pratiques cliniques & réseaux (10 h) – 2ECTS - Responsable : Th. Van de Wijngaert
Depuis le début des années 2000, la promotion du travail en réseau par les pouvoirs publics s’impose comme solution pour éviter le recours répété à l’hospitalisation psychiatrique pour certains patients et plus largement pour endiguer les faits de dégradation de la santé mentale de tous les citoyens. Ils parient avant tout sur la mise en place de dispositifs fonctionnels et espèrent dégager les « bonnes pratiques » de collaboration valables pour le plus grand nombre de situations. Depuis longtemps, la complexité des contextes, des circonstances et la fragilité de certains patients rencontrés par les intervenants, et ce particulièrement en institution, ont amené ces derniers à instaurer des partenariats et à réfléchir aux modalités de concertation et de collaboration possibles au sein des équipes et entre services d’aide et de soin. Face à la diversité des positions subjectives, des praticiens orientés par la psychanalyse appliquée à la thérapeutique en institutions ont déployé ce qu’on appelle la « pratique à plusieurs ». Ce terme n’est pas réductible à la pluri- ou à l’inter- disciplinarité. Il implique des modalités de pratique relationnelle particulières à chaque cas, éclairées par la construction du cas impliquant le rapport à l’autre, au langage et à l’objet. Au-delà d’un éclairage théorique reprenant ces deux approches, le séminaire sera consacré à l’étude de situations amenées par les participants conjuguant les éléments de construction du cas et le questionnement sur l’utilité du travail dit « en réseau » et, le cas échéant, sur les modalités d’échange et de collaboration favorables à l’accompagnement thérapeutique. Les étudiants seront ainsi éveillés à développer une pratique inventive, dépassant le carcan des pratiques standardisées.
 
  • Pratiques cliniques et interculturalité / clinique de l’exil (10 h) – 2ECTS - Responsable : A. Vanoeteren

Ce séminaire revisitera les étapes qui ont conduit de la naissance d’une psychopathologie transculturelle au développement actuel d’une de ces héritières, plus ou moins légitime, que l’on dénommera « la clinique de l’exil ». Nous repartirons de l’influence du discours socio-historico-politique dans la perception de l’autre-étranger et la constitution d’un discours sur lui. Nous reviendrons sur les caractéristiques du développement – tardif – d’un questionnement sur le normal et le pathologique des personnes « issues d’une autre culture ». Ces détours nous amènerons à mieux appréhender les enjeux actuels d’une clinique complexe et passionnante auprès des personnes exilées.

  • Psychanalyse et accompagnement psychothérapeutique de l'enfant en institution (10 h) – 2ECTS - Responsable : E. Ego
Ce séminaire propose une réflexion sur l’accompagnement psychothérapeutique de l’enfant en institution sur base des avancées de la psychanalyse contemporaine concernant la naissance de la vie psychique, la constitution de la relation à l’objet, en s’attardant en particulier sur les étapes de symbolisation (primaire et secondaire) et ses défauts tant chez le petit enfant que chez l’enfant en latence ou le jeune adolescent. Il est construit sur le principe participatif. Au départ de petites vignettes cliniques (maquillées) apportées par les participants, nous tentons d’évaluer les signes des capacités et/ou défauts de symbolisation d’enfants d’âges différents. Les participants sont également invités à faire l’expérience de la nécessité d’aiguiser leur propre capacité d’observation de l’enfant et de ses modes de communication non-verbale, prémices de ses futures capacités de symbolisation. Ensuite, nous cherchons à élaborer les éléments essentiels qui permettraient de favoriser le déploiement de cette capacité à symboliser notamment au travers du cadre interne du thérapeute, du cadre matériel qu’il met en place pour ses rencontres, de l’environnement familial, du cadre plus conceptuel de sa « grille » de lecture et de ses interventions, et du cadre institutionnel dans lequel il évolue éventuellement.
 
  • Mémoire théorico-clinique (III) – 10 ECTS -  Responsables : Ph. Fouchet et R. Sferrazza