Créé à l'initiative de la Wallonie, le WELBIO a pour mission de soutenir la recherche fondamentale d'excellence, dans les domaines des sciences du vivant et de promouvoir la valorisation des résultats scientifiques en applications biotechnologiques médicales, pharmaceutiques et vétérinaires.

Le WELBIO soutient plusieurs chercheurs de l'ULB:

Appel 2019

Cédric Blanpain - Continuation 2019
Progression des cancers et transition épithélio-mésenchymateuse
Cancer - illustrationCédric Blanpain et son équipe vont étudier un moment clé de la progression des cancers : la transition épithélio-mésenchymateuse (EMT). Dans le cancer, l'EMT est associée à l'invasion tumorale, aux métastases et à la résistance à la thérapie. Le projet a pour objet de comprendre les mécanismes moléculaires qui contrôlent l’EMT et ainsi de diminuer les métastases et la résistance à la chimiotherapie.
Decio L. Eizirik - Continuation 2019
Rôle de l’épissage alternatif dans le diabète de type 1

Illustration code génétiqueAfin de mieux comprendre les causes du diabète de type 1, ce projet WELBIO se penche sur la question de l’épissage alternatif. Ce processus a lieu pendant la traduction de l’ADN en ARN messager (ARNm) et peut affecter l’expression des gènes. De précédents travaux de l’équipe de Decio L. Eizirik ont démontré que certaines cytokines pro-inflammatoires pouvaient modifier l’épissage de plus de 2000 gènes au sein des cellules bêta du pancréas, les cellules productrices d’insuline. Certaines de ces modifications peuvent entraîner la réaction des cellules immunitaires contre les cellules bêta, et donc contribuer à la réaction auto-immune à l’origine du diabète de type 1.

L’objectif du projet est de mieux caractériser ces modification d’épissage des cellules bêta dans un contexte inflammatoire et d’identifier les variants d’ARNm responsables de la l’activation immunitaire. Ces ARNm variants seront autant de cibles potentielles pour des thérapies basées sur la modulation de l’épissage.

Esteban Gurzov - Starting 2019
À la recherche de nouveaux biomarqueurs du cancer du foie

Foie observé à la loupeEsteban Gurzov et son équipe vont tenter de découvrir de nouveaux biomarqueurs liés aux cancer du foie, deuxième cancer le plus mortel au monde.

Clairement associé à l’obésité, le carcinome hépatocellulaire (HCC) est réfractaire à presque toutes les thérapies anti-cancer actuelles. La prévention et le diagnostic précoce du HCC auprès des patients obèses est actuellement la stratégie la plus efficace. Des biomarqueurs fiables pourraient donc améliorer drastiquement la détection et le traitement de la maladie.

Ce projet WELBIO se penche sur les PTPs (Protein Tyrosine Phosphatases). De précédentes données collectées par le laboratoire suggèrent que ces protéines joueraient un rôle dans le cancer du foie. Les chercheurs vont étudier l’activité de ces PTPs dans des biopsies humaines de foie, afin de définir un profil de risque parmi les patients obèses. Les candidats les plus intéressants seront ensuite testé comme potentiel biomarqueur de la progression de la maladie. Leur activité et les voies moléculaires associées seront aussi analysées au moyen de méthodes in vitro et in vivo.

Appel 2017

Benjamin Beck - Starting 2017
Caractérisation du cœur moléculaire des cancers œsophagiens

Projet Welbio BeckLes tumeurs sont hétérogènes : cette hétérogénéité reflète en partie les différentes mutations trouvées dans les cellules tumorales. Ces différentes populations constituent des cibles pour des thérapies anticancéreuses ciblées, mais sont également responsable de la résistance aux thérapies.

Dans le cancer oesophagien du type carcinome spino-cellulaire (SCC), les données récentes de séquençage ont conduit à l’identification de 3 groupes différents cellules cancéreuses. Ce projet "Starting", porté par Benjamin Beck, a pour but de reproduire aussi fidèlement que possible l’hétérogénéité des SCC humains dans des modèles murins. Ce modèle permettra ensuite d’étudier l’évolution des SCC et de déterminer quelles sont les mutations qui conduisent à des différences phénotypiques et s’il existe des cibles qui pourraient être utilisées pour traiter les SCC, quelle que soit leur mutation.

François Fuks - Advanced 2017
Étude du rôle fondamental de l’épigénétique de l’ARN et de son implication dans le cancer

Projet Welbio FuksLes altérations épigénétiques sont des modifications de l’ADN et des histones, qui ne modifient pas la séquence ADN proprement dite. Ces altérations épigénétiques jouent un rôle clef dans des maladies humaines, telles que le cancer. Les modifications de l'ADN et des histones ont longtemps été considérées comme les piliers de l'épigénétique. Cependant, un tout nouveau domaine de recherche émerge: l'épigénétique de l’ARN. Les travaux du Laboratoire d'Épigénétique du Cancer (Faculté de Médecine) ont permis de lever pour la première fois le voile sur le rôle clef que joue l’une de ces modifications de l'ARN: l’hydroxyméthylation de l’ARN (ou hmrC).

Lauréat d'une bourse "Advanced", François Fuks vise à mettre en évidence et à caractériser les profils d’hydroxyméthylation de l’ARN dans des contextes physiologique et pathologique chez les mammifères. Le chercheur et son équipe veulent caractériser, dans les cellules souches embryonnaires de souris, la plasticité et les cibles physiologiques d’hmrC, ainsi qu'évaluer l'impact fonctionnel de cette modification et les perturbations potentielles d’hmrC dans le cancer, en particulier dans le cancer mammaire. Ils évalueront si les changements d’hmrC peuvent servir de nouveaux biomarqueur pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des tumeurs et positionner l’épigénétique de l’ARN dans le domaine de la médecine personnalisée du cancer.

Abel Garcia-Pino - Starting 2017
Bases moléculaires et cellulaires de la régulation de la persistance bactérienne par les synthétases et les hydrolases de (p)ppGpp

Projet Welbio Gardia-PinoAbel Garcia-Pino (Laboratoire de Microbiologie Cellulaire et Moléculaire) a décroché une bourse "Starting". Le chercheur étudie le mécanisme de la persistance bactérienne : face à un stress, comme la présence d’un antibiotique par exemple, certaines bactéries entrent dans un état de dormance. Cet état leur permet de survivre et de coloniser à nouveau le milieu une fois le stress passé. La persistance bactérienne est donc un facteur important de tolérance aux antibiotiques  et une menace importante pour la  santé publique. Pour ce projet, Abel Garcia-Pino et ses collègues vont se pencher sur la molécule ‘alarme’ ppGpp et les mécanismes de réponse aux stress, engageant les cellules bactériennes vers la persistance.

Anna Maria Marini - Advanced 2017
Les facteurs Rh et le contrôle de la perméabilité membranaire à l'ammonium

Projet Welbio MariniAnna Maria Marini (Laboratoire de Biologie du Transport membranaire) est lauréate d’une bourse "Advanced". Elle étudie le rôle de l'ammonium chez différents organismes : des mécanismes sophistiqués se sont développés au cours de l'évolution afin d’à la fois acquérir cette source d’azote de manière efficace, mais aussi d’éviter une  accumulation néfaste de ce composé toxique.

Ces mécanismes comprennent les protéines Mep-Amt-Rh : apparentées aux antigènes du groupe sanguin Rhésus, elles facilitent le transport spécifique d’ammonium au travers des membranes cellulaires. Ce projet WELBIO s’intéresse au rôle de la perméabilité des cellules à l’ammonium dans la prolifération cellulaire. Les chercheurs pensent en effet que le contrôle de l’activité de certaines protéines Rh permettrait de corriger des processus biologiques défectueux liés au métabolisme de l’ammonium, à la régulation du pH du sang ou encore à la communication entre cellule

Marc Parmentier - Continuation 2017
La chémérine et ses récepteurs dans l’angiogenèse tumorale

Welbio ParmentierLa chémérine est une protéine multifonctionnelle qui agit notamment comme chimioattractant pour certaines populations de leucocytes. La chémérine et son principal récepteur fonctionnel ChemR23 présentent des propriétés antitumorales dans des modèles animaux, mais les mécanismes qui sous-tendent ces activités étaient mal caractérisés.

Au cours de leur précédent projet WELBIO, Marc Parmentier et son équipe (IRIBHM) ont découvert que la chémérine inhibe l'interaction entre les cellules endothéliales et les péricytes, empêchant ainsi la vascularisation efficace des tumeurs et leur croissance. Le but de ce projet "Continuation" est d'étudier plus précisément comment la chémérine affecte in vitro et in vivo le dialogue entre les cellules endothéliales et les péricytes. Les chercheurs prévoient également d’initier le développement de petites molécules agonistes de ChemR23, et de tester leur potentiel thérapeutique, seuls ou en combinaison avec d'autres inhibiteurs de l'angiogenèse tumorale. Ils étudieront également GPR1 et CCRL2, deux autres récepteurs de la chémérine.

Benoit Vanhollebeke  - Starting 2017
Décrypter les mécanismes de régulation de la barrière hémato-encéphalique

Welbio VanhollebekeTitulaire d’une bourse "Starting", Benoît Vanhollebeke (Laboratoire de Signalisation neurovasculaire) va tenter de décrypter les mécanismes de régulation de la barrière hémato-encéphalique (BEH). Cette barrière empêche les éléments nocifs du sang, d’accéder au cerveau : un mécanisme essentiel vis-à-vis des pathogènes, mais qui s’applique également aux médicaments. Trouver un mécanisme pour contourner ou perturber la BHE serait donc grandement intéressant pour traiter des maladies neurologiques telles que les cancers cérébraux, l’Alzheimer, le Parkinson ou la sclérose en plaque.

Projets terminés

Cédric Blanpain - Advanced 2015
Mécanismes contrôlant l’hétérogénéité tumorale au sein des carcinomes spinocellulaires

Welbio BlanpainLe carcinome spinocellulaire est le second cancer cutané le plus fréquent : il affecte plus de 500.000 patients chaque année dans le monde. C’est également le type de cancer le plus fréquent au niveau de la cavité orale, de la tête et du cou ainsi qu’au niveau de l’œsophage.

Cédric Blanpain et son équipe du Laboratoire des Cellules souches et Cancer veulent définir l’influence des cellules à l’origine de ces cancers dans la régulation de l’hétérogénéité tumorale. Ils visent également à déterminer le lien entre les cellules initiatrices de tumeurs, les cellules souches cancéreuses et les cellules propagatrices de tumeurs. Ce projet se focalisera notamment sur les mécanismes cellulaires et moléculaires contrôlant l’hétérogénéité tumorale ainsi que sur le phénomène de Transition Epithélio-Mésenchymateuse, qui conduit à l’acquisition de propriétés invasives, et leur importance dans la formation des métastases. Finalement, les chercheurs évalueront comment l’hétérogénéité tumorale influence la réponse thérapeutique. Les réponses à ces questions auront d’importantes implications pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Alban de Kerchove d’Exaerde - Advanced 2015
Identification génétique des circuits neuronaux impliqués dans les troubles de l’attention et d’hyperactivité

Welbio AlbanLes troubles de l’attention et de l’hyperactivité (TDA/H) sont les troubles neurocomportementaux les plus fréquents chez l’enfant (8-12%), persistant souvent à l’âge adulte. Les causes et la pathophysiologie des TDA/H demeurent inconnues et le traitement pharmacologique des TDA/H est essentiellement basé sur l’administration de psychostimulants. Ces médicaments ont normalement un effet excitant, prolongeant l’éveil et diminuant les effets de fatigue, alors que chez les patients atteints des TDA/H, ces agents pharmacologiques ont des effets paradoxaux calmants. Ils sont cependant assortis d’effets secondaires associés comme des troubles de la croissance, addiction et psychose.

Les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces effets sont encore mal caractérisés. Le but de ce projet est d’étudier les circuits neuronaux impliqués dans les TDA/H et dans les mécanismes d’action des psychostimulants. L’objectif ultime est d’identifier le ou les circuit(s) fonctionnel(s) de neurones à l’origine des effets calmants des psychostimulants dans le TDA/H. Ce projet devrait contribuer à de nouvelles avancées dans la compréhension de la physiopathologie des TDA/H, permettant ainsi de développer des alternatives et nouvelles stratégies thérapeutiques plus ciblées et sans effets secondaires.

Decio L. Eizirik - Advanced 2015
Signature de l'épissage de la cellule bêta dans le diabète

Welbio EizirkLauréat d’une bourse "Advanced", Decio L. Eizirik (ULB Center for Diabetes Research) s’intéresse dans ce projet à l’épissage alternatif des gènes et leur influence sur le diabète de type 1. L’épissage est un processus par lequel le pré-ARN messager est débarrassé de ses régions non-codantes et transformé en ARN messager (ARNm) mature. Des découvertes récentes de l’ULB Center for Diabetes Research ont montré que l’épissage est modifié dans les cellules bêta pancréatiques aux stades précoces du diabète de type 1. Maladie auto-immune, le diabète de type 1 est caractérisé par un dérèglement du système immunitaire qui s’attaque aux cellules bêta du pancréas, productrices d’insuline.

Les chercheurs utiliseront des techniques de biologie moléculaire et des outils bioinformatiques afin de définir les réseaux de régulation qui modulent l’épissage alternatif dans les cellules bêta. Ils caractériseront les variants d’épissage induits par l’inflammation comme biomarqueurs indiquant la santé de la cellule bêta ou comme modulateurs de la survie cellulaire. Ils espèrent aussi développer de nouvelles approches visant à moduler l’épissage alternatif dans les cellules bêta du pancréas, en vue de prévenir leur destruction dans les phases précoces du diabète.

Isabelle Migeotte - Starting 2015
Rôle des contraintes mécaniques et des réarrangements du cytosquelette dans la transition épithélio-mésenchymateuse

Welbio MigeotteLa transition épithelio-mésenchymateuse (EMT) est un processus fondamental de transformation des cellules lors de la morphogénèse embryonnaire, mais aussi lors de la fibrose, lors de l’invasion cancéreuse et lors du processus métastatique.

Le projet d’Isabelle Migeotte (IRIBHM) porte sur la réorganisation du cytosquelette lors de ce processus, sur le rôle de protéines impliquées dans cette réorganisation ainsi qu’au rôle des contraintes mécaniques. Elle se focalise particulièrement sur le site de la gastrulation des embryons. Le projet vise ainsi à développer des outils informatiques permettant de suivre les formes et mouvements des cellules tout au long de la gastrulation. La chercheuse et ses collègues étudieront également les profils d’expression génétique associés à ces transformations. Ces recherches contribueront à la compréhension des malformations congénitales et l’élucidation de mécanismes complexes impliqués dans le développement du cancer.

Pierre Vanderhaeghen - Advanced 2015
Cellules souches pluripotentes humaines: étude de maladies cérébrales et design de nouvelles thérapies de réparation du cerveau

Welbio VanderhaeghenLes mécanismes de développement du cerveau humain constituent un défi passionnant et crucial en biologie et pour la médecine de demain. Le développement de technologies utilisant les cellules souches pluripotentes (PSC) fournit de nouvelles possibilités pour comprendre et traiter les maladies du cerveau humain.

Le projet de Pierre Vanderhaeghen et son équipe (IRIBHM) vise à découvrir de nouveaux mécanismes de maladies neurologiques, en particulier les malformations du cortex cérébral et les troubles autistiques, et de déterminer comment les cellules neurales dérives de PSC humaines peuvent contribuer de manière efficace à la réparation des circuits du cerveau endommagé.

Valérie Wittamer - Starting 2015
L'origine des cellules de la microglie, les macrophages résidents du système nerveux central

Welbio WittamerComposée d’une population de macrophages résidents, la microglie constitue la principale défense immunitaire du système nerveux central. Les cellules de la microglie représentent une cible potentielle pour le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour traiter les maladies neurodégénératives, souvent associées à une neuroinflammation.

Le projet de Valérie Wittamer (IRIBHM) vise à caractériser l’origine de la microglie. Les premières étapes du développement (‘ontogenèse’) de la microglie se déroulent précocement au cours du développement de l’individu. La chercheuse et ses collègues étudieront donc ces processus de manière non invasive dans le poisson-zèbre, tirant profit de la transparence de son embryon. Ils tenteront de caractériser les mécanismes cellulaires et moléculaires contrôlant l’émergence et le maintien de ces cellules au sein du tissu nerveux. Ils observeront également l’émergence et le devenir des progéniteurs microgliaux (les cellules à l’origine de la microglie) en temps réel.

Site web du WELBIO
Mis à jour le 30 juillet 2019