1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Aides, services et accompagnement
  5. cash-e

cash-e: Centre d’accompagnement et de soutien dans les risques de harcèlement envers les étudiant·es

Tu es étudiant·e à l’ULB. Tu vis des relations conflictuelles ou tendues avec un·e autre étudiant·e, un·e enseignant·e, un membre du personnel de l’ULB, ou un maitre de stage. Tu te rends compte que cela affecte ta concentration, ton bien-être. Tu ne penses plus qu’à ça ou presque. Peut-être que tu te sens humilié·e, sous pression et tu ne sais plus comment en sortir ni à qui en parler.

Le Centre d’accompagnement et de soutien dans les risques de harcèlement envers les étudiant·es (cash-e) vient en aide aux étudiant·es de l’ULB aux prises avec des situations de harcèlement moral ou sexuel, d’incivilité, d’intimidation ou de pressions psychologiques en leur offrant écoute et accompagnement.



cashe a spécifiquement été créé pour t’offrir un espace d’écoute confidentiel, totalement indépendant

  • Pour t’aider à y voir plus clair,
  • Mettre des mots sur ce qui se passe,
  • Sortir du silence dans lequel tu te sens peut-être enfermé·e sans craindre des représailles et sans t’engager dans une voie disciplinaire quelconque.

Ensemble, nous chercherons les pistes qui peuvent te permettre de sortir de cette dynamique néfaste en tenant compte de tes objectifs, de renouer avec tes ressources, parce que tu en as, et choisir, en connaissance de cause, ce que tu vas mettre en place. Nous allons donc aussi t’informer sur les possibilités d’action qui existe et c’est toi qui choisiras ce qui te convient le mieux.

Ensuite, si tu le souhaites, nous pourrons t’accompagner dans la mise en pratique des actions choisies et nous évaluerons ensemble l’évolution de la situation.
Tu ne seras jamais obligé·e de passer par cashe et aucune démarche ne sera entreprise sans ton consentement.

infographie_plan de travail


Contacts

Mailcash-e@ulb.be
Téléphone:
  • Responsable Sylvie Boët: 02 650 45 58
  • Secrétariat Christine Anuset: 02 650 45 56
  • GSM Whatsapp - 0474 56 30 97 (du lundi au vendredi entre 8h et 17h)

Où nous trouver?

  • Solboch: avenue Franklin Roosevelt 41. Bâtiment R41 - local 2.207
  • Erasme: bâtiment Bucopa - 1er étage à côté d’Aimer à l’ULB

Nous travaillons actuellement à l’amélioration du formulaire anonyme en ligne. Il n’est pas accessible actuellement.

Si vous souhaitez vous adresser à Cash-e, vous pouvez envoyer un courriel à cash-e@ulb.be ou appeler le 0474 56 30 97.

Les conseillères psychosociales vous garantissent un traitement totalement confidentiel de votre demande.

LOGO CASHE

À qui vous adressez-vous en contactant cashe ?

Sylvie Boët Je suis Sylvie Boët, responsable du centre. Je suis Docteure en psychologie. J’ai réalisé mes études et mon doctorat à Liège. J’ai ensuite travaillé durant 16 ans dans un service de prévention et de gestion des violences en milieu scolaire. J’ai orienté toutes mes formations vers l’écoute, l’accompagnement et la remise en lien même en situation de déséquilibre hiérarchique. J’ai rejoint l’ULB pour mettre en œuvre le dispositif cashe en août 2020.
Ce qui compte pour moi dans les situations de harcèlement ou d’hyper conflit, c’est de trouver le moyen de libérer la parole. Le climat de sécurité est indispensable pour y parvenir. Je suis particulièrement sensible et attentive à celui-ci.
Pour répondre à cet objectif de sécurité, la structure casha été créée sous l’impulsion des autorités de l’ULB et des étudiants pour fonctionner en toute indépendance par rapport à ces mêmes autorités.
Christine Anuset est la secrétaire de cashe. Elle gère les rendez-vous avec moi, la gestion de cette page web etc. Comme moi, elle traitera tes informations dans le plus grand respect de la confidentialité ou de l’anonymat. Les entretiens d’écoute et d’accompagnement sont menés par moi.

 

Alison Avermaete Je suis Alison Avermaete, conseillère psychosociale.
Assistante sociale de formation je possède également un master en sciences de la famille et de sexualité.
Mes diverses expériences professionnelles m’ont permis de bénéficier, aujourd’hui, d’une perception variée sur le fonctionnement humain ainsi que de développer une sensibilité particulière pour la relation d’aide.
Ce qui compte pour moi dans les situations de harcèlement ou d’hyper conflit, est d’accompagner les personnes en demande dans le respect et dans un climat de confiance. C’est également d’être attentive à aider tout un chacun à identifier ce dont il a besoin et de le soutenir sur le chemin qu’il a choisi.






Charlotte Janssens Je suis Charlotte Janssens, conseillère psycho-sociale.
Psychologue de formation, j’ai réalisé un Master en psychologie sociale et interculturelle ainsi qu’un Master en psychologie clinique et psychopathologie à l’ULB. Je travaille également depuis plusieurs années avec des adolescent·es et des jeunes adultes en milieux scolaire et universitaire.
Ce qui compte pour moi, c’est d’accueillir les étudiant·es dans un climat de confiance et de bienveillance afin qu’ils/elles puissent déposer leur vécu, se sentir soutenu.e et en sécurité. Mon objectif est également de les aider mieux comprendre les situations qu’ils rencontrent et, s’ils/elles le souhaitent, de réfléchir avec elles/eux à leurs possibilités d’action. Il est par ailleurs essentiel pour moi de respecter la volonté et le rythme de chacun·e.



Patricia Mélotte Je suis Patricia Mélotte, conseillère psychosociale.
Je suis docteure en psychologie depuis 2017 et j’ai réalisé l’ensemble de mes études à l’ULB.
Pendant ma thèse, j’ai étudié la réaction des femmes aux propos sexistes. Ensuite, j’ai participé à plusieurs projets et études à l’ULB: une étude sur le harcèlement sexiste dans les transports en commun, un projet de lutte contre le harcèlement sexiste et sexuel, l’année des diversités, le plan de diversité... Avant de rejoindre cash-e en septembre 2021, j’étais personne ressource genre et diversité.
Pour moi, la manière la plus efficace de lutter contre le harcèlement sexuel ou la violence sexuelle est l’éducation au consentement. Si c’est pas oui, c’est non! Mon objectif est d’accompagner les jeunes dans la mise en pratique de cette phrase qui semble si simple.






Christine Anuset Christine Anuset, en charge du secrétariat de cash-e.
J’apporte mon aide à la cellule en vous accueillant au bureau et au téléphone. Tout comme mes collègues, je traiterai les informations dans le plus grand respect de la confidentialité.








 

Le harcèlement: de quoi parle-t-on exactement?

 Trois rôles au sein d’une relation de pouvoir tentant d’installer un rapport Dominant-Dominé.

La cible
  • Sentiment de solitude et d’isolement
  • Honte
  • Culpabilité
  • Renfermement sur soi
  • Dégoût/ découragement/dépression
Les auteur∙es
  • Sentiment de pouvoir et de force
  • Unique stratégie développée pour asseoir un leadership
  • Déficit en empathie
  • Aura de la part de son groupe d’appartenance ou de celui de la cible
Les observateurs
  • Sentiment amusé avec déficit en empathie
  • Sentiment de crainte
  • Sentiment d’impuissance
  • Besoin d’agir
  • L’impact de ce groupe est central sur l’arrêt ou l’aggravation de la situation


Définitions légales du harcèlement

Harcèlement moral

Le harcèlement moral se définit comme plusieurs conduites abusives, similaires ou différentes, qui se produisent pendant un certain temps. Elles peuvent avoir pour effet (voulu ou non par l’auteur) de porter atteinte à votre personnalité, votre dignité ou votre intégrité, ou de créer un environnement hostile, dégradant, humiliant ou offensant et qui se manifestent notamment par des paroles, des intimidations, des gestes ou des écrits unilatéraux.
Par exemple: pression quotidienne, menaces permanentes, insultes/injures/moqueries régulières, rumeurs/commérages, rackets, mise à l’écart systématique et délibérée/ignorance.


Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel désigne tout comportement non désiré à connotation sexuelle ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité d'une personne ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.
Par exemple: regards insistants, remarques équivoques, exposition de photos pornographiques, attouchements.
 

Mis à jour le 19 juillet 2022