Depuis plusieurs années, l’ULB est animée par sa volonté de déployer une politique institutionnelle en faveur de l’égalité des genres et de la faire connaître le plus largement possible. Elle se montre par là fidèle à ses valeurs et engagements.

En Belgique, l’Université libre de Bruxelles a accueilli les premières étudiantes, a désigné la première femme assistante, nommé la première femme professeure et a connu la première femme accédant au Décanat ainsi qu’au Rectorat. Elle a ouvert la première cité pour les étudiantes, la première crèche universitaire et le premier planning familial.

Au fil du temps, elle n’a eu de cesse de poursuivre cette politique en se lançant dans des actions concrètes. Les plus emblématiques sont les suivantes :

  • La mesure « Cascade », qui vise à lutter contre le phénomène dit du « tuyau percé », soit l’accentuation du déséquilibre entre les femmes et les hommes au fil de l’avancement dans la carrière académique.

  • La mise en place d’un Réseau interne des Personnes de contact genre. Ce dernier a pour but de renforcer la mise en œuvre de la politique de genre au sein des facultés et des départements de l’administration générale et d’assurer l’échange et la diffusion de bonnes pratiques sur les questions de genre.

  • STRIGES, la Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité renforce la visibilité et la notoriété des études de genre et promeut de nouvelles recherches innovantes en la matière. Elle fédère actuellement plusieurs dizaines d’enseignantes et d’enseignants ainsi que des chercheuses et des chercheurs issus de huit facultés, écoles et instituts de l’ULB.

  • La lutte contre le sexisme et le harcèlement, notamment via la désignation de « personnes relais » chargées d’accueillir, écouter et accompagner tout membre de la communauté universitaire témoin ou victime de harcèlement sexuel.

  • La parité sur les listes électorales de l’Assemblée plénière et du Conseil des étudiantes et étudiants.

  • La participation de l’ULB à la Belgian Pride, aux côtés de la VUB.

L’édition annuelle d’une Charte pour l’égalité de genre et du Rapport sur l’état de l’égalité de genre participe à faire connaître plus largement les engagements et les mesures prises par l’institution à cet égard.

 

Éléments marquants de la politique de genre à l’ULB

 
Charte pour l’égalité de genre

Le Réseau interne des personnes de contact genre de l’ULB a édité une Charte pour l’égalité de genre. Elle résume les mesures que l’Université soutient de façon prioritaire afin notamment de veiller au respect mutuel entre les sexes. Elle symbolise l’engagement de l’institution à lutter contre les stéréotypes et toutes les discriminations.

Consultez la charte pour l'égalité de genre
Rapport sur l’état de l’égalité de genre à l’ULB

Chaque année, l’ULB publie un Rapport sur l’état de l’égalité de genre. Il est le fruit d’un travail méticuleux de récolte de données et de synthèse effectué sous la direction de Monique Tavernier, la Personne de Contact Genre pour l’Université. Cet outil permet de mettre en évidence les évolutions positives, de valoriser les initiatives menées à bien au cours de l’année écoulée et de repérer les points d’attention afin d’orienter la politique de genre de l’institution.

Consultez le Rapport sur l'état de l'égalité de genre à l'ULB
Lutte contre le sexisme et le harcèlement

Dans le cadre de sa politique de genre, l’ULB s’investit activement dans la lutte contre le sexisme et le harcèlement. Des " personnes relais " ont ainsi été désignées pour accueillir, écouter et accompagner tout membre de la communauté universitaire témoin ou victime de harcèlement sexuel. Elles peuvent être contactées dans chaque faculté et département de l’administration générale.

Consultez le site internet relatif à cette initiative
STRIGES, Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité

Pour faire partie intégrante des activités de la Maison des Sciences humaines (MSH) de l’ULB, le Conseil académique du 29 juin 2015 a sélectionné le projet de l’unité de recherche STRIGES - Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité. Ses porte-paroles sont David Paternotte et Valérie Piette.
Ce processus d’intégration permet à des équipes de sept facultés de renforcer les synergies de recherche au niveau académique et scientifique, et par ce biais la politique d’égalité des genres menée à l’ULB.

Ce processus d’intégration permet à des équipes de sept facultés de renforcer les synergies de recherche au niveau académique et scientifique, et par ce biais la politique d’égalité des genres menée à l’ULB. 

Consultez le site de Striges
Master interuniversitaire de spécialisation en études de genre

À la rentrée académique 2017-2018, un master de spécialisation en études de genre (60 crédits) a vu le jour en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il propose une offre de formation unique sur les questions liées au genre et à la sexualité et présente une approche interdisciplinaire articulant savoirs théoriques et apprentissages pratiques.

Ce master a été conçu de manière à y former des étudiantes et des étudiants venant de domaines variés, possédant déjà un diplôme de deuxième cycle mais aussi de permettre à des personnes bénéficiant d’une expérience professionnelle de perfectionner leur formation, d’élargir ou de réorienter leur carrière dans ce domaine (admission sur dossier).

Cette formation tant attendue en Belgique francophone est organisée conjointement par les six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’Université catholique de Louvain en est l’établissement référent.

Consultez www.mastergenre.be
Contactez master.genre@ulb.ac.be
Master en Sciences du travail à finalité Genre et inégalités

Organisée par la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB depuis l’année académique 2014-2015, la finalité Genre et inégalités du Master en Sciences du travail a pour objectif de donner à de futurs spécialistes en égalité les outils, connaissances et sensibilités nécessaires pour soutenir les avancées en matière d’égalité des sexes et de lutte contre les discriminations.

Cette finalité est liée au réseau européen EGALES, Etudes Genre et Actions Liées à l’Egalité dans la Société, associant diverses universités étrangères.

Plus d'information sur la formation dans le catalogue des programmes
Déroulement de la carrière académique - la mesure "Cascade"

Depuis l’année académique 2014-2015, la politique institutionnelle de l’ULB relative aux recrutements, nominations et promotions dans le corps académique prévoit que les commissions (scientifiques, de classement, etc.) à saisir aux différentes étapes des procédures comptent, dans la mesure du possible, au moins un tiers de membres de chaque genre.

En savoir plus sur les équilibres dans la carrière académique

La mesure « Cascade », inédite à ce jour en Fédération Wallonie-Bruxelles, vise, elle, à lutter contre le phénomène dit du « tuyau percé », soit l’érosion des équilibres entre les femmes et les hommes au fil de l’avancement dans la carrière académique, répandu en Europe, en Belgique et également à l’Université libre de Bruxelles.


Consultez les tableaux et figures qui attestent de la disparition de l’équilibre entre hommes et femmes aux différents échelons de la carrière

Afin de lutter contre ce phénomène, la Rectrice ou le Recteur doit veiller, depuis l’année académique 2016-2017, à ce que la répartition femmes/hommes au sein des promues et promus soit au moins égale à cette même proportion dans le niveau précédent de la carrière. Cette mesure s’applique aux promotions aux titres de professeur·e et de professeur·e ordinaire. Ainsi si, dans l’ensemble de l’Université, à l’échelon « n-1 » (par exemple, chargé ou chargée de cours), les femmes représentent 33 % des effectifs, il devra y avoir au minimum 33 % de femmes parmi les personnes promues au niveau « n » (par exemple, professeur).

La mesure « Cascade » présente l’intérêt de lutter contre l’érosion de l’équilibre des genres aux plus hauts échelons de la carrière professorale et d’encourager, dès le début de la carrière, le développement des dossiers des femmes aussi bien que ceux des hommes. Afin de fournir un support illustratif, une courte animation présente de manière didactique cette mesure innovante.

Pour plus d'information, consultez les questions - réponses concernant la mesure "cascade"
Plan d’actions Euraxess Rights

S’appuyant sur un diagnostic préalable, l’Université libre de Bruxelles a adopté une stratégie de ressources humaines en recherche et un plan d’actions structuré autour de cinq thématiques, stratégie reconnue par le label Human Resources Excellence in Research. Une des priorités est la concrétisation de la politique volontariste de l’ULB en matière d’égalité des genres.

Consultez le plan d'actions Euraxess Rights de l'ULB
Parité sur les listes électorales

Les Statuts organiques de l’ULB et le Règlement électoral de l’Université prévoient des modalités en vue de garantir la parité entre les femmes et les hommes dans les listes électorales de l’Assemblée plénière et du Conseil des étudiantes et étudiants.

Une communication inclusive à l’ULB

L’usage des règles appropriées de féminisation est d’application au sein de l’Université, au minimum dans tous les actes de types offres d’emploi, nominations et contrats.  

Consultez la liste des noms de métiers

Seul le nom de naissance apparaît dans les adressographes, annuaires, pages web ou tout autre fichier de l’ULB contenant ce type d’information. Le nom d’époux ou d’épouse n’est maintenu qu’à la demande explicite de la personne concernée.

Des lignes de conduite ont été émises en vue d’une harmonisation de la communication inclusive à l’ULB. Elles sont utilisables par tout un chacun qui souhaite les appliquer aux textes qu’il rédige, au minimum pour les documents publics émis au nom de l’ULB.

Consultez les lignes de conduite pour les documents publics émis au nom de l’ULB
Consultez également le Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes
Réseau interne des personnes de contact Genre à l'ULB

Pour renforcer la mise en œuvre de la politique de genre mais également pour l’enrichir par toute initiative locale, un réseau des personnes de contact genre actives dans les facultés a été créé en 2014 au sein de l’ULB. Des membres de départements de l’administration générale s’y sont associés.

Consultez la liste et les activités du réseau
L’ULB à la Belgian Pride

L’ULB est la première université francophone à participer à la Belgian Pride aux côtés de la VUB. En défilant dans les rues de Bruxelles sous les couleurs du drapeau arc-en-ciel, les deux institutions réaffirment leurs valeurs et leurs engagements en faveur de la tolérance, de la liberté et de l’égalité entre les sexes et les genres.

 
Mis à jour le 12 septembre 2019