Summer School - Ecole d'été internationale 'Participation et démocratie'

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Summer School - Ecole d'été internationale 'Participation et démocratie'
  • mnémonique du programme
    FC-524
  • Programme organisé par
    • Centre de Formation continue en Sciences humaines et sociales
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Type de titre
    formation continue
  • Accessible en reprise d'études
    oui
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée de la formation
    courte (2 à 5 jours)

Détails

Informations générales

Type de titre

formation continue

Durée de la formation

courte (2 à 5 jours)

Langue(s) d'enseignement

français

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s) Accessible en reprise d'études

oui

Présentation

Comprendre les transformations ou les métamorphoses profondes du gouvernement démocratique de nos sociétés complexes.

Les participant.e.s seront invité.e.s à participer à une semaine d’activités académiques combinant des présentations de recherche par des chercheurs/-euses expérimenté.e.s et des sessions de discussions approfondies des projets de recherche en cours de construction par les participant.e.s eux/elles-mêmes.

Les cinq journées seront organisées selon le même format. Le matin, deux-trois chercheurs/-euses seront invité.e.s à donner une présentation de leurs recherches récentes autour de la question de la démocratie au-delà des élections. L’après-midi, deux à trois participant.e.s seront invité.e.s à présenter leur projet de recherche (doctorat ou autre) et recevront des commentaires détaillés de la part des intervenant.e.s du matin, des autres participant.e.s, et des enseignant.e.s-chercheurs/euses et de l’équipe organisatrice (ULB, UniL, Université Laval et Science Po Bordeaux).

Les candidat.e.s sélectionné.e.s seront averti.e.s avant le 7 avril 2018.

Calendrier & inscriptions

Pré-requis

Les candidat.e.s sélectionné.e.s seront averti.e.s avant le 7 avril 2018.

Calendrier & inscriptions

Programme

L’École d’été internationale (International Summer School) sur « Participation et démocratie » s’inscrit pleinement dans les réflexions contemporaines sur les transformations ou les métamorphoses profondes du gouvernement démocratique de nos sociétés complexes.

La thématique qui sera au cœur de l’école d’été est celle de la démocratie au-delà des élections.

Les débats et discussions autour de l’idée d’une crise de la démocratie se multiplient et gagnent en intensité depuis plusieurs décennies. Toutefois, en y regardant de plus près, on s’aperçoit rapidement que les symptômes de cette crise renvoient essentiellement à une définition minimaliste de la démocratie, centrée autour de l’élection et de ses acteurs. Les travaux qui renvoient à une perte de confiance des citoyens envers la politique pointent essentiellement une baisse de la confiance dans les partis politiques et les élus, voire dans les institutions représentatives (parlements et gouvernements) (Ferrin & Kriesi, 2016 ; Dalton, 2004 ; Marien, 2011). Le soutien au principe même de la démocratie ne semble lui pas s’éroder (Thomassen, 2016). De même, les analyses des comportements de participation politique soulignent certes une baisse de la participation aux élections (Franklin 2004, ; Delwit, 2013) ainsi qu’une érosion de l’adhésion aux partis politiques (van Biezen et al., 2011 ; van Haute, 2017).

Ces différents éléments conduisent à se poser la question de la démocratie au-delà des élections, bien plus que des alternatives à la démocratie elle-même. Il est donc important de mobiliser la grande richesse des travaux empiriques comme théoriques sur les autres modalités de la démocratie, qu’il s’agisse d’aller vers plus de participation citoyenne (Sintomer, 2007 ; Fishkin, 2009; Pateman, 2012), de démocratie directe (Peters, 2016), ou, au contraire, vers une démocratie plus furtive dans laquelle le rôle du citoyen demeure central mais où la place des experts et des technocrates est accrue (Hibbing & Theiss-Morse, 2005 ; Bertsou & Pastorella, 2017). De même, les nombreux travaux sur les transformations de la participation politique posent la question d’un déplacement de la citoyenneté elle-même (Dalton, 2008).

S’inspirant de ces recherches, nous souhaitons poser la question de la démocratie au-delà des élections soit en alternative, soit en complément à la démocratie représentative. A cet égard, il sera aussi important d’analyser comment le processus électoral lui-même est affecté par la démocratie pensée au-delà des élections.

Les participant.e.s seront invité.e.s à participer à une semaine d’activités académiques combinant des présentations de recherche par des chercheurs/-euses expérimenté.e.s et des sessions de discussions approfondies des projets de recherche en cours de construction par les participant.e.s eux/elles-mêmes.

Lundi 28 mai

Les citoyen.ne.s rejettent-ils/elles vraiment les élections ?

  • Vincent Tiberj (Science Po Bordeaux)

  • François Gélineau (Université Laval)

  • Pascal Delwit (ULB)

Mardi 29 mai

La démocratie directe

  • Sofie Marien (KU Leuven)

  • Laurence Morel (Université Lille 2)

Mercredi 30 mai

Lieu : Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

La démocratie participative et délibérative

  • Vincent Jacquet (UC Louvain)

  • Ludivine Damay (ULB)

  • + Rencontre avec des parlementaires à propos de leur expérience de Panel citoyen

Jeudi 31 mai

L’impact d’Internet et des medias sociaux sur la participation politique

  • Jean-Gabriel Contamin (Université Lille 2)

  • Raphaël Kies (Université du Luxembourg)

Vendredi 1er juin

Les partis politiques au-delà des élections

  • Émilie van Haute (ULB)

  • Éric Montigny (Université Laval)

  • Oscar Mazzoleni (UniL)

Références

  • Bertsou Eri and Pastorella Giulia (2017) Technocratic Attitudes: a Citizens’ Perspective of Expert Decision-Making. West European Politics 40 (2): 430-458.

  • Dalton Russel (2008) Citizenship Norms and the Expansion of Political Participation. Political Studies 56 (1) : 76-98.

  • Delwit Pascal (2013) The End of Voters? Electoral Turnout in Europe since WWII. Open Journal of Political Science 3 (1): 44-52.

  • Ferrin Monica and Kriesi Hans-Peter (2016) How Europeans View and Evaluate Democracy. Oxford: Oxford University Press.

  • Franklin Mark (2004) Voter Turnout and The Dynamics of Electoral Competition in Established Democracies since 1945. Cambridge: Cambridge University Press.

  • Hibbing John and Theiss-Morse Elizabeth (2005) Stealth Democracy. Americans’ Beliefs About How Government Should Work. Cambridge: Cambridge University Press.

  • Marien Sofie (2011) Measuring Political Trust Across Time and Space. In Zmerli Sonja and Hooghe Marc (eds) Political Trust. Why Context Matters. Colchester : ECPR Press, pp. 13-46.

  • Peters Yvette (2016) Zero-Sum Democracy? The Effects of Direct Democracy on Representative Participation. Political Studies, online first, DOI: 10.1177/0032321715607510.

  • Thomassen Jacques (2016) What’s Gone Wrong with Democracy, or with Theories Explaining Why it Has? In Poguntke Thomas, Robteutscher Sigrid, Schmitt Rüdiger & Zmerli Sonja, Citizenship and Democracy in an Era of Crisis. London: Routledge, pp. 34-52.

  • Van Biezen Ingrid, Mair Peter and Poguntke Thomas (2011) Going, Going, . . . Gone? Party Membership in the 21st Century. European Journal of Political Research 51 (1): 24–56.

  • van Haute, Emilie, Paulis Emilien and Sierens Vivien (2017) Assessing Party membership Figures. European Political Science. Online First. doi:10.1057/s41304-016-0098-z