1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master en biologie des organismes et écologie à finalité Approfondie

Master en biologie des organismes et écologie à finalité Approfondie

Cette formation est enseignée en français et en anglais.

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en biologie des organismes et écologie à finalité Approfondie
  • mnémonique du programme
    M-BIORA
  • Programme organisé par
    • Faculté des Sciences
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences et techniques/Sciences
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français / anglais
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Plaine/Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences et techniques - Sciences agronomiques et ingénierie biologique
  • Président du jury
    Yves ROISIN
  • Secrétaire du jury
    Bruno DANIS

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français / anglais

Type d'horaire

En journée

Campus

Plaine/Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences et techniques - Sciences agronomiques et ingénierie biologique

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Le champ d'étude de la biologie des organismes et de l'écologie couvre toute la diversité du vivant : bactéries, protistes, champignons, animaux, plantes mais également les relations entre les organismes et l’environnement et/ou avec l’Homme.

Le biologiste des organismes est à la fois le témoin, le défenseur, le déchiffreur et le gestionnaire du patrimoine biologique de notre planète, aujourd'hui gravement menacé par les activités humaines. Sa formation doit donc lui permettre d'approcher le monde vivant sous des angles variés.

Le Master en Biologie des organismes et écologie forme les étudiant.e.s à la manipulation des différents outils expérimentaux d'analyse et d'observation: investigations morphologiques, physiologiques ou moléculaires, techniques analytiques, approche statistique, modélisation, gestion, élevage ou culture d'organismes, ... Il leur offre une vision globale des organismes vivants, depuis le niveau moléculaire jusqu'au niveau des communautés et des écosystèmes.

La plupart des enseignements combinent plusieurs approches, incluant des cours magistraux illustrés par des exercices ou des travaux pratiques. Des travaux personnels, généralement basés sur une recherche bibliographique, sont également demandés dans le cadre de certains enseignements.

Les membres du Département de Biologie des Organismes gèrent le Muséum de Zoologie et d'Anthropologie, le Jardin Botanique expérimental Jean Massart, ainsi que l'Herbarium et la Bibliothèque de Botanique africaine. Ces structures constituent des outils pédagogiques originaux, utilisés pour l'illustration de travaux pratiques et mis à disposition des étudiants pour la réalisation des travaux personnels.

Pour les finalités approfondies et didactique, des stages de terrain axés sur les points forts de la recherche du Département de Biologie des Organismes (biologie marine, écosystèmes terrestres et éco-éthologie) sont organisés, où une formation théorique est mise en pratique par la réalisation d'observations et d'expériences sur le terrain.

La Finalité TROPIMUNDO, et l’option « BEVT » de la Finalité approfondie mettent également l'accent sur des stages de terrain, dont l'organisation est assurée par nos partenaires tropicaux.

Pour toutes les finalités, le mémoire de fin d'études est une formation à la recherche scientifique. L'étudiant intègre l'un des laboratoires de recherche du Département de Biologie des Organismes ou de l'École Interfacultaire de Bioingénieurs où il s'initie aux méthodes et aux démarches de la recherche fondamentale.

Dans les finalités approfondies et didactique, les étudiants sont également formés à la mise sur pied et à la défense d'un projet de recherche, à savoir celui de leur propre mémoire. À l'issue de leur mémoire, les étudiants n'ayant pas suivi de formation didactique doivent également s'exercer à la rédaction et la présentation d'une communication scientifique.

La formation apportée par le Master est axée sur le développement des connaissances. Elle vise à former des chercheurs qui feront progresser la connaissance en biologie des organismes et en écologie par une approche scientifique; des experts qui répondront à des questions, poseront des diagnostics, proposeront des actions en matière de protection de l'environnement, de conservation de la nature, ou de développement durable; et des enseignants qui transmettront le savoir et les compétences.

Le Master favorise l'ouverture internationale des étudiants. Il propose des cours en anglais, organisés en partenariat avec la VUB. La mobilité des étudiants et leur participation à des programmes d'échange intra- ou extra-européens est vivement encouragée. En particulier, les finalités approfondies BEVT et TROPIMUNDO sont fortement orientées vers l'acquisition de savoirs et d'expérience en relation avec les pays tropicaux.

Les étudiants de l’option BEVT de la finalité approfondie effectuent leur 2ème quadrimestre du bloc 1 du MA au Cameroun, au Sénégal ou en Malaisie, où une large place est faite au travail de terrain.

Les étudiants de la finalité approfondie TROPIMUNDO effectuent leur 2ème quadrimestre du bloc 1 du MA dans une université du Sud (Pérou, Cameroun, Malaisie, Australie), et leur 1er quadrimestre de du bloc 2 du MA en mobilité dans une université du Nord, à Paris, à Cayenne ou à Florence.

Les étudiants de la finalité approfondie Biologie des Organismes et Ecologie sont encouragés à participer à des programmes d'échanges internationaux, en particulier en bloc 1 du MA.

Le mémoire peut également nécessiter un travail de terrain à l’étranger, notamment pour les étudiants s'orientant vers les milieux tropicaux, quelle que soit la Finalité.

Partenariat avec la Vrije Universiteit Brussel (VUB): plusieurs cours, donnés en anglais par des professeurs de l'ULB, de la VUB ou en collaboration, sont offerts aux étudiants des deux universités.

La finalité approfondie (option BEVT) est proposée en partenariat avec l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN) de Paris, l'Université Cheik Anta Diop de Dakar (Sénégal), l'Université de Dschang (Cameroun) et l’University Malaysia Terengganu (Malaisie)

La finalité spécialisée TROPIMUNDO est organisée en collaboration avec la Vrije Universiteit Brussel, l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN) de Paris, l'Université de Guyane française, l’Università degli Studi di Firenze (UNIFI), Italie, l'Universidad Científica del Perú (UCP) à Iquitos, Pérou, l'Université de Dschang (Cameroun), l’Universiti Malaysia Terengganu (Malaisie) et la University of Queensland (UQ) à Brisbane, Australie).

Des collaborations sont également entretenues avec des Établissements Scientifiques Fédéraux (Institut royal des Sciences Naturelles, Musée royal d'Afrique Centrale, Jardin Botanique de Meise), dont le personnel scientifique est impliqué dans les enseignements et l'encadrement de mémoires de fin d'études.

Conditions d’accès

Programme

Répartition des enseignements en nombres de crédits.

Finalité didactique

  • Biologie des organismes – cours généraux: 25

  • Statistiques – traitement de données: 5

  • Stages de terrain (en région tempérée): 15

  • Formation didactique: 30

  • Formation à la recherche (y compris le mémoire): 35

Finalité approfondie

  • Biologie des organismes – cours généraux: 35

  • Cours à option: 30

  • Statistiques – traitement de données: 5

  • Stages de terrain (en région tempérée (option générale) ou en région tropicale (option Biodiversité et Environnements végétaux tropicaux)): 15

  • Formation à la recherche (y compris le mémoire): 35

Finalité spécialisée Erasmus Mundus Masters Course in Tropical Biodiversity and Ecosystems (TROPIMUNDO)

  • Biologie des organismes – cours généraux: 18-21

  • Cours à option: 18-24

  • Cours à orientation tropicale: 24-33

  • Statistiques – traitement de données: 3-16

  • Stages de terrain (en région tropicale): 8-15

  • Formation à la recherche (y compris le mémoire): 30

Et après ?

Débouchés

  • Secteur industriel et consultance (pharmaceutique, biotechnologique, agro-alimentaire, technologies de l’environnement): recherche et développement en laboratoire; responsable de gestion, de communication et/ou d’édition en entreprise; conseiller scientifique pour la vente de produits de haute technologie ; chargé d’études d’impact ;

  • Secteur de la conservation de la nature et de l’environnement : métiers liés à la conservation, la gestion et la valorisation des écosystèmes et des ressources de la diversité biologique ;

  • Secteur de l’enseignement : enseignement aux niveaux moyen et supérieur non-universitaire ;

  • Secteur académique : enseignement et recherche dans les Universités, les Hautes Ecoles ;

  • Secteur public (communal, régional, fédéral, international) : métiers liés à l'environnement et au développement durable ; au contrôle de qualité ; à la biosécurité; à la police scientifique ; à la formation continue ; à la vulgarisation scientifique ; à la coopération au développement.

En tant que chercheur dans le secteur académique (universités, hautes écoles, centres de recherche, musées, jardins botaniques) et/ou le secteur privé (entreprises biotechnologiques, industrie agroalimentaire, pharmaceutique), le biologiste des organismes est l’acteur principal du développement des connaissances sur les systèmes vivants, leur fonctionnement et leur évolution.

Comme expert, dans le secteur public (administrations locales, fédérales, européennes ; institutions publiques de gestion de l'environnement et de conservation de la biodiversité), dans les organisations non gouvernementales (conservation de la nature, coopération au développement) ou dans des bureaux d’étude et de consultance, le biologiste participe à la réalisation d’études d’impact ainsi qu’à la conception , la mise en œuvre et le suivi de projets de conservation, gestion et valorisation des ressources de la diversité biologique.

Comme enseignant ou responsable de projets pédagogiques, dans des établissements d’enseignement, des musées ou des associations d’éducation à l’environnement, il participe à la diffusion des sciences dans la société, suscite l’intérêt pour les organismes vivants et démontre leur importance pour l’Homme.