1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master en sciences de la santé publique à finalité Epidémiologie et biostatistique

Master en sciences de la santé publique à finalité Epidémiologie et biostatistique

Cette formation est organisée en horaire aménagé.

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en sciences de la santé publique à finalité Epidémiologie et biostatistique
  • mnémonique du programme
    M-SAPUB
  • Programme organisé par
    • École de Santé publique
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Santé/Sciences de la santé publique
  • Type d'horaire
    Horaire aménagé
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Erasme
  • Catégorie / Thématique
    Santé - Sciences de la santé publique
  • Président du jury
    Isabelle GODIN
  • Secrétaire du jury
    Céline MAHIEU

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

Horaire aménagé

Campus

Erasme

Catégorie(s) - Thématique(s)

Santé - Sciences de la santé publique

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Étudier la Santé publique, c'est apprendre à connaître ce qui détermine la santé de la population, en tenant compte des aspects physiques, psychosociaux, socioculturels et environnementaux.

Il s'agit de comprendre la façon dont les styles de vie et les conditions de vie (y compris l'environnement) influencent la santé.

C'est aussi apprendre à agir en vue d'améliorer la santé de la population, en collaboration avec d'autres disciplines : biostatistique, droit, économie, sociologie, psychologie, sciences de l'alimentation, pédagogie, hygiène, épidémiologie, management, sciences politiques ou de la communication.

Les enseignements sont regroupés en unités d’enseignement (UE), elles-mêmes déclinées en activités d’apprentissage (AA) réparties en cours magistraux, en travaux pratiques, en séminaires, en stages et en projets. Les activités d’apprentissage sont dispensées en présentiel et/ou sur base d’un environnement interactif (université virtuelle, podcasts, capsules, …).

Le Master en Sciences de la Santé publique de l'ULB est le premier à avoir été organisé en Communauté française de Belgique dès 2005-2006. L'Ecole de Santé Publique fait partie du "Pôle Santé" de l'ULB et est située sur le Campus Erasme, haut lieu d'expertises de santé, au carrefour de domaines et disciplines très variés.

La provenance d'étudiants, de chercheurs et d'enseignants d'origines et d'horizons divers, ce qui constitue un important réseau d'échanges international.

Ce Master est articulé en quatre finalités spécialisées :

1. Epidémiologie et biostatistique. Cette finalité vise à donner aux participants un ensemble équilibré de connaissances et d’instruments méthodologiques en statistique, en épidémiologie, en recherche opérationnelle et en recherche clinique, incluant les méthodes d’analyse quantitative ; ainsi qu'à familiariser l'étudiant avec des applications informatiques en santé publique et en médecine.

2. Gestion des établissements et services de soins. Cette finalité vise à donner aux participants les compétences nécessaires pour assumer des responsabilités de gestion dans des établissements et services de soins (hôpitaux, hôpitaux de jour, cliniques, maisons de repos et de soins, structures d’accueil et de revalidation,…), que ces responsabilités soient orientées vers le management ou la clinique.

3. Politiques, systèmes et promotion de la santé. La finalité politiques, systèmes et promotion de la santé vise à former des acteurs orientés vers l'intervention en santé publique. L'objectif est de former des professionnels polyvalents, capables de développer des politiques, programmes ou projets de santé publique et de promotion de la santé, dans une approche interdisciplinaire et intersectorielle, et dans différents contextes. Les enseignements permettent d'acquérir des compétences en analyse de situation, prise de décision, mise en place et évaluation d'interventions pour améliorer la santé et le bien-être des populations. Un large choix d'options permet aux étudiants d'orienter leur profil selon leurs préférences: promotion de la santé, politiques et systèmes de santé, analyse de données et approches sociales de la santé.

4. Santé environnementale. Cette finalité vise à donner aux participants un ensemble de connaissances et de méthodes (étude du milieu, aspects sociopolitiques et juridiques, épidémiologie, etc.) permettant d’appréhender la santé environnementale, ainsi que d'acquérir les aptitudes nécessaires à l’analyse de situation, à la prise de décision, à la mise en place d’actions et à la participation à des travaux de recherche.

L’Ecole envisage de développer son programme de mobilité étudiante, toutes les demandes peuvent être adressées à la Présidence : presidence.esp@ulb.ac.be.

Conditions d’accès

Programme

Le Master en Sciences de la Santé publique est un master à finalités spécialisées préparant aux métiers de la santé publique dont l'objectif est l’amélioration de la santé des populations, tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement.

Ce Master est organisé avec 4 finalités spécialisées. Le Master comprend un tronc commun (incluant la préparation aux stages, les séminaires transversaux, les stages et le mémoire de fin d'études) et des cours de spécialisation à choisir dans une des 4 orientations disciplinaires (finalités) :

  • Épidémiologie et biostatistiques

  • Gestion des établissements et services de soins

  • Politiques, systèmes de santé et promotion de la santé

  • Santé environnementale

La finalité Gestion des établissements et services de soins dispense 3 options différentes:

  • Gestion des institutions: Hôpitaux, MRS, MRPA;

  • Gestion du département infirmier et des services infirmiers;

  • Sciences et clinique infirmières.

Et après ?

Débouchés

Les débouchés sont nombreux et variés, par exemple : organismes publics et privés de recherche, institutions sanitaires, administrations publiques, bureaux d'études, institutions de santé publique, observatoires de la santé, ONG, organes de coopération et organisations internationales.

Le diplôme permet de travailler en Belgique ou à l'étranger, dans des structures soucieuses de promouvoir la santé des individus, familles et communautés, tant dans le domaine préventif que curatif.

Dans des institutions de santé :

  • Gestionnaire de programmes de santé

  • Responsable de l'encadrement des activités de santé communautaire

  • Responsable de projets et programmes de promotion de la santé dans diverses institutions comme les mutuelles, observatoires de la santé, firmes pharmaceutiques, services médico-sociaux publics ou associatifs, services de promotion de la santé à l’école.

Dans des hôpitaux et structures de soins :

  • Poste de direction médicale, administrative ou financière

  • Direction des maisons de repos, des départements infirmiers et paramédicaux

  • Responsable de l’information sanitaire hospitalière, de la gestion des RHM.

Dans des universités, des hautes écoles ou des instituts de recherche :

  • Responsable de recherches

  • Enseignement.

En santé environnement :

  • Responsable de programmes de recherche ou d’expertise

  • Conseiller de services de protection de l’environnement (entreprises et collectivités)

  • Éco-conseiller.

Dans des administrations publiques

Dans des organisations non gouvernementales (ONG)

Dans le domaine de la coopération

  • Gestionnaire de projets

Dans des organisations internationales