Master en anthropologie

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en anthropologie
  • mnémonique du programme
    MA-ANTR
  • Programme organisé par
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Sciences politiques et sociales
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales
  • Président du jury
    David BERLINER
  • Secrétaires du jury
    Joël Noret et Pierre DESMAREZ

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Contacts

+32 2 650 39 09

Aide à la réussite

Les enseignants organisent des permanences au cours desquelles les étudiants peuvent solliciter des explications complémentaires ou des approfondissements.

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Le Master en anthropologie permet d'acquérir à la fois les connaissances théoriques et une maîtrise pratique des méthodes propres à cette discipline, et en particulier de l'observation participante. Il associe également une solide formation théorique à l'ouverture à différentes aires géographiques, au premier rang desquelles l'Afrique, mais aussi plusieurs régions d’Europe, d’Asie et d’Amérique latine. Par ailleurs, ce « regard éloigné » sur les sociétés non européennes et cette approche pleinement comparative qui est celle de l’anthropologie nourrissent une perspective originale pour comprendre les mondes contemporains dans leur ensemble, en ce compris les complexités des sociétés industrielles avancées. Au terme de leur formation, les diplômé.e.s auront acquis à la fois une connaissance générale des grands enjeux et des grandes problématiques de la discipline, mais aussi un ensemble de savoirs approfondis dans les domaines dans lesquels ils se seront spécialisé.e.s.

Le master associe plusieurs méthodes pédagogiques. Les cours ex cathedra alternent avec des exercices en petits groupes, des séminaires et des travaux de terrain.

L'accent est mis sur la capacité d'analyse critique ; sur l'acquisition et la mise à l'épreuve de méthodes spécifiques (observation, description, entretien) ; sur le travail de terrain ; sur l'ouverture à d'autres disciplines (sociologie, histoire, psychologie, philosophie, sciences politiques).

Une place importante à l’acquisition de compétences pratiques en développant un projet de recherche, depuis la définition d’une problématique de recherche et d’un cadre d’analyse jusqu’à la rédaction d’un mémoire nourri d'un travail de terrain, en Belgique ou à l’étranger.

Une équipe d’enseignants-chercheurs insérés dans des centres de recherches internationaux, aux intérêts variés et aux aires de spécialisation géographiques diversifiées.

Un Cursus européen dont l’ULB assure la coordination.

L'étudiant.e peut partir pendant un semestre ou toute une année à l'étranger. Le département a noué des accords avec de nombreux partenaires en Europe et dans le monde.

En outre, un partenariat resserré existe avec un nombre limité d’universités, dans lesquelles les étudiant.e.s peuvent effectuer une mobilité qui s’inscrit alors dans le cadre du Cursus européen en anthropologie des dynamiques sociales et du développement, dont l’ULB assure la coordination. Cette mobilité débouche sur une double diplomation lorsqu’elle s’effectue à l’Université de Bordeaux. Découvrir ce cursus européen.

Conditions d’accès

Programme

Le Master en anthropologie forme des spécialistes de l'approche comparative des sociétés, cultures ainsi que de l'enquête de terrain. Il dote les étudiant.e.s des compétences d'analyse critique nécessaires à la réflexion sur la vie en société.

Ainsi, le Master en anthropologie offre d’abord un approfondissement des unités d’enseignement de base présentes au niveau du bachelier, ainsi que des unités d’enseignement d'anthropologie régionale ou thématique et des unités d’enseignements empruntées à d'autres disciplines (sociologie, histoire, psychologie, philosophie, sciences politiques...).

Ensuite, le Master en anthropologie offre la particularité d’être largement organisé autour du mémoire de recherche que l’étudiant.e. est invité.e à produire au terme de celui-ci. Dans ce cadre, l’étudiant.e déploie dès le début du master un projet de recherche qu'il conçoit en dialogue avec le promoteur.rice qu’il aura choisi. Le Master en anthropologie fait donc une place importante à la formation par la recherche et permet aux étudiant.e.s d’acquérir l’ensemble des compétences liées à la conception puis à la mise en œuvre d’une recherche empirique de terrain, de la définition d’un cadre d’analyse et de la production des données à la rédaction du mémoire.

Le programme s’articule autour d’un ensemble d’unités d’enseignement formant un tronc commun, auquel les étudiant.e.s sont invité.e.s à ajouter d’autres unités d’enseignement, à choisir dans une liste de d’options. Ces choix d’options permettent donc une certaine personnalisation de son programme par l’étudiant. Enfin, 40 crédits sont directement liés au mémoire de recherche que l’étudiant.e doit produire au terme de son master : 10 crédits sont dévolus au mémoire bibliographique demandé, 25 crédits sont attribués au mémoire final, et 5 crédits à un séminaire de recherche étroitement articulé au mémoire.

Si votre dossier correspond aux critères d'admission, il vous sera possible de réaliser l'agrégation au cours de vos études de master, en tant qu'inscription complémentaire. Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que vous ne pourrez être diplômé.e de l'agrégation que si vous avez réussi les 120 crédits du master également.

REM : Si votre dossier correspond aux critères d'admission, il vous sera possible de réaliser l'agrégation au cours de vos études de master, en tant qu'inscription complémentaire. Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que vous ne pourrez être diplômé.e de l'agrégation que si vous avez réussi les 120 crédits du master également.

Et après ?

Débouchés

La formation ouvre sur les débouchés "classiques" des sciences sociales : la recherche sur le monde social, plus fondamentale (Université, institutions de recherche) ou plus appliquée (bureaux d’études et de conseil, ONG, institutions internationales). Ainsi, rompus à l'analyse des changements culturels, les anthropologues peuvent, comme les sociologues, s’engager dans des institutions directement impliquées dans le changement social, dans la conception de politiques sociales ou culturelles, dans la pratique du « développement », etc. Secteurs : institutions nationales et internationales (Union Européenne, Banque mondiale, etc.), ONG et coopération internationale, services sociaux, monde associatif, fonction publique, bureaux d’études et de conseil, enseignement, institutions de recherche publiques ou privées.

Métiers exercés :

  • Chercheur en anthropologie (Université, institution de recherche).

  • Expert ou gestionnaire de projet au sein d’un bureau d’études, d’une ONG ou d’une organisation nationale ou internationale

  • Coopérant international (humanitaire, ONG, etc.)

  • Travailleur (niveau universitaire) des services sociaux, du secteur non marchand, du secteur culturel

  • Cadre de la fonction publique ou du secteur privé (dans des matières ayant trait aux sciences humaines et sociales au sens large)

  • Enseignant dans l’enseignement secondaire (AESS) et/ou dans l’enseignement supérieur (CAPAES)