1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation
  5. medecine

Master en sciences biomédicales

Master en sciences biomédicales

Cette formation est enseignée en anglais et en français.

Le programme 2021-2022 est susceptible d'être modifié. Celui-ci est donné à titre indicatif.

    Accéder aux sections de la fiche

    Call to actions

    • Intitulé du programme
      Master en sciences biomédicales
    • mnémonique du programme
      MA-BIMED
    • Programme organisé par
      • Faculté de Médecine
    • Type de diplôme
      Master 120 crédits
    • Cycle
      2e cycle
    • Secteur et domaine d'études
      Santé/Sciences biomédicales et pharmaceutiques
    • Type d'horaire
      En journée
    • Langues d'enseignement
      anglais / français
    • Durée théorique de la formation
      2 ans
    • Campus
      Erasme
    • Catégorie / Thématique
      Santé - Sciences biomédicales et pharmaceutiques
    • Président du jury
      Isabelle PIRSON
    • Secrétaire du jury
      Mariana IGOILLO ESTEVE

    Détails

    Informations générales

    Type de diplôme

    Master 120 crédits

    Durée théorique de la formation

    2 ans

    Langue(s) d'enseignement

    anglais / français

    Type d'horaire

    En journée

    Campus

    Erasme

    Catégorie(s) - Thématique(s)

    Santé - Sciences biomédicales et pharmaceutiques

    Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
    Infor-études

    Réussir ses études

    L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

    Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

    Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

    Présentation

    Le développement de nouveaux traitements, outils diagnostiques, et médicaments nécessite une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des techniques de la recherche de pointe en biologie humaine.

    L’objectif du Master est :

    D’approfondir les connaissances des différentes disciplines de la biologie humaine dans ses aspects physiologiques sains et pathologiques dans une perspective d’application dans le domaine de la santé.

    D’acquérir une maîtrise des techniques expérimentales en intégrant les laboratoires de recherche fondamentale lors des stages et du mémoire de fin d’étude.

    De répondre à la demande actuelle d’universitaires hautement qualifiés qui soient à même d’initier et de mener des programmes de recherche et développement dans les universités, les hôpitaux et l’industrie pharmaceutique et biotechnologique. Deux finalités sont proposées : la finalité approfondie et la finalité spécialisée en médecine translationnelle.

    Master à finalité approfondie

    La diversification des techniques et concepts de la recherche en biologie humaine impose une formation approfondie, permettant une adaptation du diplômé aux progrès de la science et aux besoins du monde professionnel. L’étudiant maîtrisera ces concepts et techniques dans une perspective de recherche fondamentale ou appliquée, de développement ou de diagnostic pour l'amélioration de la santé.

    Une longue période de stages permet un contact avec le monde professionnel (de la recherche, hospitalier ou industriel) en Belgique ou en séjour à l’étranger.

    Master à finalité spécialisée : Translational medicine

    Ces 30 crédits spécifiques vont permettre à l’étudiant de découvrir les multiples disciplines impliquées dans le processus complexe qui consiste à traduire les avancées de la recherche fondamentale en de nouveaux tests diagnostiques, vaccins et traitements administrés aux patients et dans l’évolution d’une médecine personnalisée.

    Le diplômé aura acquis les connaissances de base permettant de comprendre l'évolution de la pratique médicale et des processus d'innovation dans le secteur des soins de santé, et de saisir les nouvelles opportunités professionnelles qui y sont associées
     

    Les enseignements combinent des cours ex cathedra, des séminaires, des travaux pratiques et des stages. Divers travaux et dossiers sont réalisés au cours de ces études sous forme de travaux personnels.

    En médecine translationnelle, seront abordées des études de cas illustrant le développement de nouveaux médicaments ou d'autres outils thérapeutiques et les questions qui y sont associées.

    Le Master s'appuie sur les laboratoires de la Faculté de médecine, à la pointe du progrès en recherche biomédicale

    Des collaborations étroites existent avec l’Hôpital académique

    Les stages sont organisés dans les laboratoires de recherche de la Faculté, en Industrie ou à l’étranger (approfondie)

    Des séminaires de recherche scientifique internationale et un cours de communication scientifique

    Une Formation en médecine translationnelle (spécialisée)

    Des cours en anglais (30 crédits)

    Certificat en Sciences et techniques des animaux de laboratoire

    Une information professionnelle

    L'enseignement aborde aussi les problèmes éthiques posés par les nouvelles avancées scientifiques. Il inclut notamment une formation à l'utilisation d'animaux de laboratoire, insistant sur l'éthique et le bien-être animal donnant accès à un Certificat spécifique.
     

    Les étudiants pourront bénéficier des échanges internationaux, dans le cadre du programme européen Erasmus, Erasmus+ ou lors de stages dans le cadre du Master .

    Conditions d’accès

    Programme

    Le master se structure en un tronc commun de 90 crédits. Deux finalités de 30 crédits sont proposées : la finalité approfondie et la finalité spécialisée en médecine translationnelle.

    Les cours du bloc1 portent sur les disciplines de la recherche biomédicale (voir fiche détaillée) et le premier quadrimestre est donné en anglais. L’année comprend deux périodes de stage d’un mois dans les laboratoires de recherche de la Faculté. Durant le bloc2 les étudiants réalisent leur mémoire de fin d’études (30 crédits) et les 30 crédits spécifiques à leur finalité.

    Bloc1 : Les cours de spécialisation portent sur divers aspects actuels de la recherche biomédicale : oncologie, cellules souches, développement, signalisation cellulaire, génétique et génomique fonctionnelle, neurosciences, questions approfondies de microbiologie et d’immunologie, applications médicales des sciences moléculaires, bioinformatique, biologie clinique. Le premier quadrimestre est donné en anglais. L’année comprend deux périodes de stage d’un mois dans les laboratoires de recherche de la Faculté permettant à l’étudiant de se familiariser avec l’activité de chercheur professionnel.

    Bloc2 : Réalisation du mémoire de fin d’études (30 crédits) dans un laboratoire de la Faculté, du réseau hospitalier de l’Université ou à l'étranger, travail de recherche expérimental original réalisé au sein d’une équipe de recherche biomédicale de pointe de votre choix dans un laboratoire de la Faculté ou du réseau hospitalier de l’Université.

    L’étudiant réalise les 30 crédits de sa finalité

    La finalité approfondie

    • Un stage de 1 à 3 mois en laboratoire, hôpital, industrie ou à l’étranger au moyen d’un programme Erasmus+ ou en extra-muros pour encourager les étudiants à la mobilité

    • Une formation à la pratique de l’expérimentation animale insistant sur l’éthique, le bien-être animal et les méthodes alternatives.

    • Des séminaires scientifiques et cours à option.

    La finalité spécialisée (médecine translationnelle)

    • Le programme interfacultaire en médecine translationnelle (5 crédits), un complément à cette formation spécifique aux étudiants de Sciences biomédicale (10 crédits) de recherche préclinique, clinique et translationnelle, le tout en anglais.

    • Un stage de 1 mois en laboratoire, hôpital, industrie ou agence règlementaire.

    • Une formation à la pratique de l’expérimentation animale insistant sur l’éthique, le bien-être animal et les méthodes alternatives.

    • Des séminaires scientifiques ou cliniques

    Les deux finalités donnent accès aux études de troisième cycle (doctorat).

    Et après ?

    Débouchés

    Cette formation répond à la demande actuelle d’universitaires hautement qualifiés qui soient à même d’initier et de diriger des programmes de recherche et développement dans les universités, les hôpitaux et l’industrie pharmaceutique et biotechnologique ou les agences de régulations. La moitié des étudiants en Master entame un doctorat qui leur permet de devenir des professionnels de la recherche. Les étudiants qui réaliseront l’AESS pourront enseigner la biologie et la chimie dans l’enseignement secondaire supérieur. (suite dans la fiche détaillée)

    La formation prépare aux métiers suivants :

    Chercheurs académique au FNRS et à l’Université

    Cadres ou chercheurs en entreprise (pharmaceutiques, biotechnologiques, de consultances, d’assurance,.)

    Responsable du contrôle qualité (secteur hospitalier, entreprise privée, organismes publics de contrôle, …)

    Enseignants dans le secondaire ou les hautes-écoles en biologie, chimie ou sciences

    Participation à la mise en place de protocoles d’études cliniques dans les domaines de la génétique, toxicologie, thérapie cellulaire…

    Ecrivains scientifiques ou responsable de communication scientifique

    Cadres dans des laboratoires de Génétique et de Criminalistique

    Délégués médicaux ou pour l’entreprise dans les secteurs de la santé

    Employés dans les hôpitaux, les agences gouvernementales, les sociétés de capital-risque…