1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master en histoire de l'art et archéologie, orientation générale

  • année académique
    2019-2020
Master en histoire de l'art et archéologie, orientation générale

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en histoire de l'art et archéologie, orientation générale
  • mnémonique du programme
    MA-HHAAR
  • Programme organisé par
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Histoire, histoire de l'art et archéologie
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Histoire, histoire de l'art et archéologie
  • Présidents du jury
    Alain DIERKENS et Athéna TSINGARIDA
  • Secrétaires du jury
    Denis LAOUREUX et Laurent THOLBECQ

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Histoire, histoire de l'art et archéologie

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Contacts

+32 2 650 24 04

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

La formation permet de comprendre, d’expliquer, de mettre au jour et de valoriser les principaux courants artistiques et les multiples facettes de la culture matérielle de l’Humanité. Axée sur l’expérience pratique (visites, stages en musée, chantiers de fouilles, conservation et restauration des œuvres...), sur le contact direct avec les objets, les images ou les édifices, ainsi que sur le travail personnel, elle développe l’autonomie et l’expertise des diplômés.

Profil d'enseignement M-HHAARD
Profil d'enseignement M-HHAARE
Profil d'enseignement M-HHAARM
Profil d'enseignement M-HHAARP
Profil d'enseignement M-HHAARV

 

La formation est unique en Communauté française, en raison de la diversité des périodes et des aires géographiques couvertes, ainsi que par la complémentarité et la richesse des expertises développées dans les domaines des sciences de l'art et de l'archéologie. Elle l’est aussi par la variété et la renommée des chantiers archéologiques dirigés par les chercheurs du département et auxquels les étudiant.e.s sont directement associé.e.s.

Elle l’est enfin par le dynamisme des collaborations qui lient l’ULB aux grandes institutions muséales de Bruxelles, de Communauté française de Belgique et d’Europe où les étudiant.e.s peuvent se familiariser aux problématiques du patrimoine matériel.Les volets pratiques de la discipline sont privilégiés, tant en archéologie ou en muséologie qu’en matière d’expertise et conservation-restauration des œuvres. En Belgique et dans plusieurs pays étrangers, l’ULB organise des chantiers de fouilles archéologiques (Espagne, Italie, Grèce, Syrie, Égypte, Pérou) et des recherches ethnoarchéologiques (Niger, Bénin). Ces nombreuses missions offrent aux étudiant.e.s autant d’occasions de stages d’un très grand intérêt. La filière entretient aussi des contacts étroits avec plusieurs musées et laboratoires de recherche belges et étrangers.L'ULB est idéalement située, dans une ville qui regorge de bibliothèques, musées, cinémas, centres culturels, lieux d'exposition et de conférence qui sont autant d’institutions partenaires qui encadrent les stages pratiques des étudiants.

En Belgique et dans plusieurs pays étrangers, l'ULB organise des chantiers de fouilles archéologiques (France, Italie, Grèce, Jordanie, Égypte, Pérou) et des recherches ethnoarchéologiques (Bénin). Ces nombreuses missions offrent aux étudiants autant d'occasions de se confronter au terrain à l’international.

La filière entretient aussi des contacts étroits avec plusieurs musées et laboratoires de recherche en Belgique et à l’étranger (Europe, Afrique, Amériques). Par ailleurs, l’étudiant.e est encouragé.e, par le biais d’accords Erasmus, à passer tout ou une partie d’année académique de son cycle de master dans une université étrangère partenaire. La finalité européenne en archéologie et arts précolombiens vise à compléter la formation américaniste des étudiant.e.s inscrit.e.s dans l’option Amérique et Asie anciennes par le biais d’un séjour obligatoire de six mois dans une des universités européennes partenaires (Université de Paris I - Panthéon Sorbonne, Universiteit Leiden, Universität Bonn) où ils suivent des enseignements spécifiques à la discipline (épigraphie maya, archéologie des Caraïbes, de l’Amazonie, du monde arctique…). Attention, l’obligation de ce séjour ne garantit pas à l’étudiant.e qu’un soutien financier lui sera automatiquement octroyé par l’université ou un autre organisme.Toute l'information relative au programme de mobilité à l'adresse suivante: http://philoscsoc.ulb.be/hist/fr/mobilite-internationale/etudiants-out-2

Conditions d’accès

Programme

Une part essentielle est accordée au travail personnel (séminaires, stages et mémoire), ainsi qu’au contact direct avec l’objet, l’image ou l’édifice. Il s’agit de valoriser les compétences acquises en bachelier.

Le Master en histoire de l'art et archéologie propose cinq finalités:

  • la finalité didactique prépare à l’enseignement artistique et général, mais développe aussi des aptitudes à la formation, à l’argumentation et à la communication de savoirs.

  • la finalité pratique de l’archéologie prépare à la pratique professionnelle, par le biais de stages en musées, en galerie et sur des chantiers de fouille.

  • la finalité monde de l'art et culture visuelle approfondit la formation des étudiant.e.s à la lecture des images et à la prise en compte du contexte historique de leur mise en œuvre.

  • la finalité musées et conservation du patrimoine mobilier forme les étudiant.e.s aux questions théoriques, éthiques et pratiques liées à la conservation du patrimoine mobilier et à sa gestion au sein des institutions muséales. Elle donne au/à la diplômé.e la capacité de faire face aux multiples tâches que requièrent la mise à jour, l’analyse et la conservation du patrimoine matériel de l’Humanité.

  • la finalité européenne en archéologie et arts précolombiens vise à compléter la formation américaniste des étudiante.s inscrit.e.s dans l’option Amérique précolombienne par le biais d’un séjour obligatoire de six mois (voir « International »).

REM: Si votre dossier correspond aux critères d'admission, il vous sera possible de réaliser l'agrégation au cours de vos études de master, en tant qu'inscription complémentaire. Nous attirons toutefois votre attention sur le fait que vous ne pourrez être diplômé.e de l'agrégation que si vous avez réussi les 120 crédits du master également.

Et après ?

Débouchés

Le caractère polyvalent et pratique de la formation ouvre à de multiples débouchés, tant dans les domaines directement liés à l'art et l'archéologie que dans d'autres secteurs professionnels, tels que musées, services de restauration et conservation du patrimoine, galeries, chantiers de fouille, départements culturels d'entreprises ou de ministères, enseignement secondaire ou supérieur, multiples associations et services socio-culturels.