Master en éthique

Le programme 2021-2022 est susceptible d'être modifié. Celui-ci est donné à titre indicatif.

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en éthique
  • mnémonique du programme
    MA-PETHI
  • Programme organisé par
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Type de diplôme
    Master 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Philosophie
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Philosophie
  • Président du jury
    Thomas BERNS
  • Secrétaire du jury
    Marie-Geneviève PINSART
  • E-mail de contact
  • Téléphone de contact
  • Renseignements supplémentaires
    https://phisoc.ulb.be/
    Secrétariat

    Mercedes Moens
    Tél : +32 2 650 38 07
    E-mail : ethique@ulb.be
    Bâtiment NA, niveau 3 Campus du Solbosch
    Square Jean Servais, 1050 Bruxelles
     

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Master 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Philosophie

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Contacts

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Le master en éthique permet :

  • d’acquérir les connaissances fondamentales en éthique ;
  • d’apprendre à appliquer ces connaissances à travers l’analyse de cas et de questions d’actualité ;
  • de se former à la transdisciplinarité en suivant des cours issus de plusieurs Facultés et Instituts de l’ULB – Philosophie et Sciences Sociales, Droit, Médecine, Pharmacie, Solvay Brussels School Economics & Management, Sciences psychologiques et de l’éducation, Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire, etc.
  • de bénéficier d’une formation de pointe et sans cesse actualisée grâce à l’invitation de spécialistes belges et internationaux en éthique appliquée.

Ce master se distingue tout particulièrement par la diversité et la complémentarité de ses trois modules d’option, aux enjeux majeurs et d’une grande actualité.

L’application pratique de la formation en éthique est assurée par la réalisation d’un stage dans le monde professionnel (organisations, institutions, entreprises…) qui peut être couplé avec un séjour à l’étranger (Erasmus, Civis). Ce stage obligatoire en MA2 est finalisé par la rédaction d’un travail de recherche sur une thématique choisie en concertation avec l’entité d’accueil du stage.

Les méthodes pédagogiques, axées sur le concret, sont des cours ex cathedra donnés par le/la titulaire ou des expert.e.s invité.e.s, des études de cas, des analyses de questions d’actualité et de textes, la réalisation d'un travail écrit et des travaux de groupes.

Ce Master offre un environnement pédagogique particulièrement riche et stimulant. En effet, il s’appuie sur un enseignement donné par des spécialistes issus des diverses Facultés et Instituts de l’ULB, ainsi que par des professeurs belges et internationaux invités dans le cadre des cours. Ces enseignant.e.s sont disponibles pour conseiller l’étudiant.e dans ses travaux de séminaires et dans la réalisation de son mémoire.
Conditions d’accès : quelques soient les parcours académiques, les candidatures pour suivre le Master sont ouvertes à une variété de profils que le jury évaluera en fonction des acquis de l’étudiant.e et de l’intérêt qu’il/elle manifeste pour les questions éthiques . Les personnes souhaitant suivre le Master alors qu’elles travaillent peuvent faire la demande d’un étalement.
 

Il est possible d’enrichir encore la formation du master en éthique en suivant un quadrimestre de cours dans une université étrangère, via notamment les programmes Erasmus et Civis. 

Découvrir nos destinations

Les étudiant.e.s bénéficient également de l’invitation d’experts internationaux mobilisés par les centres de recherche associés aux enseignements prodigués dans le Master.

Conditions d’accès

Programme

Ce master favorise la participation et la réflexion personnelle de l’étudiant.e. Il comporte un tronc commun constitué de cours d’éthique, de théorie de la connaissance et de questions d’actualité. Le tronc commun est enrichi de trois modules d’option comportant des cours et des séminaires :

  • Bioéthique : dimensions éthiques des savoirs et pratiques liés aux domaines de la médecine, des soins de santé, du vivant et des biotechnologies…
  • Développement, environnement et économie : questions éthiques soulevées par la prise de décision, le développement durable, le fonctionnement de l’entreprise, la mondialisation...
  • Droit et médias : problèmes éthiques associés aux institutions européennes et internationales, aux droits de l’Homme, à l’information, etc.

Par ailleurs, le master offre 45 crédits de cours spécialisés sur la bioéthique, les questions d’actualité de l’éthique appliquée, l’éthique de l’information et de la communication, du développement ou de l’entreprise.
Cette formation est couronnée par la réalisation d’un mémoire et a aussi la particularité de comprendre des périodes de stage (pouvant se faire à l’étranger lors d’un Erasmus) permettant de parfaire le caractère appliqué des enseignements de l’éthique.
Le Master offre la possibilité de partir en Erasmus.
La filière signale également la possibilité de solliciter l’octroi d’une bourse 

Et après ?

Débouchés

Ce Master fournit des connaissances et des compétences polyvalentes ainsi que la plus-value d’une spécialisation dans une des options du Master que l’étudiant.e pourra adapter et mettre en valeur dans un très large éventail de professions. Le/ La diplômé.e sera capable de discerner la dimension éthique d’un problème, de l’analyser et de la prendre en considération dans la décision finale, ce qui constitue une compétence exigée aujourd’hui dans des domaines très différents (la médecine, l’économie, l’information et l’environnement).

De nos jours, toutes les professions se doivent d’intégrer une dimension éthique dans leurs activités quotidiennes, via la présence d’un « éthicien ». Le master en éthique ouvre ainsi des perspectives au sein des « comités d’éthique » de secteurs des médias, de l’industrie, de la finance, des professions de la santé, des firmes pharmaceutiques, etc.
Le Master est professionnalisant et donne aussi accès à la recherche et à la réalisation d’un doctorat.