Master de spécialisation en études de genre

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master de spécialisation en études de genre
  • mnémonique du programme
    MS-GENR
  • Programme organisé par
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
    • Université de Liège
    • Facultés Universitaires Saint-Louis
    • Université de Namur
    • Université de Mons
    • Université Catholique de Louvain
  • Type de diplôme
    Masters spécialisés
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences humaines et sociales/Sciences politiques et sociales
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    1 an
  • Campus
    Autre campus/Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales
  • Président du jury
    Tania VAN HEMELRYCK
  • Secrétaire du jury
    Valérie PIETTE

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters spécialisés

Durée théorique de la formation

1 an

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Autre campus/Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)

Présentation

Le master de spécialisation en études de genre a pour objectifs :

  • L'acquisition de connaissances et d'outils théoriques, pratiques et méthodologlques transversaux utiles et nécessaires pour comprendre et maîtriser les fondements théoriques et historiques qui sous-tendent les études de genre dans une perspective multi- et interdisciplinaire ;

  • L'application de connaissances théoriques et/ou pratiques dans le cadre de la rédaction d'un mémoire, et, éventuellement (en fonction des choix de - l'étudiant·e), l'acquisition de compétences professionnelles dans le cadre d'un stage ;

  • Le développement d'une expertise propre à positionner le/la diplômé·e comme un·e interlocuteur·rice de référence capable d'exercer une veille dans le domaine des études de genre et outlllé·e pour la compréhension, l'analyse et l'action.

Les objectifs détaillés de la formation sont décrits dans le référentiel de compétence du grade académique délivré.

Le master· de spécialisation en études de genre est un programme interuniversitaire organisé conjointement par l'Université catholique de Louvain, l'Université libre de Bruxelles, l'Université Saint-Louis-Bruxelles, l'Université de Liège, l'Université de Mons et l'Université de Namur, destiné à offrir la première formation francophone belge spécialisée dans le domaine des études de genre.

Le master propose une formation multi- et interdisciplinaire dans le domaine des études de genre, en mettant l'accent sur la compréhension des processus qui déterminent la manière dont le genre et les rapports de genre, dans une perspective intersectionnelle, sont intégrés et construits dans les différents niveaux de la société, et affectent les pratiques et rapports sociaux.

Au-delà de la visibilisation de la discipline et de l'expertise universitaire, en entendant participer à la lutte contre toutes les discriminations, les assignations genrées et les stéréotypes, ainsi qu'à la promotion de l'équilibre, de l'égalité et de la diversité, cette formatîon spécialisée rencontre un enjeu sociétal majeur de notre époque. En effet, le master répond à des besoins et attentes d'organismes externes, nationaux et internationaux désireux d'engager des expert·e·s, comme acteurs.rices de changement, et tend à professionnaliser ces acteurs et actrices dans ce domaine.

Modalités qui contribuent à favoriser l’interdisciplinarité

L’interdisciplinarité est garantie par l’ancrage des enseignements du master au sein de plusieurs disciplines des domaines des sciences humaines, des sciences de la santé et des sciences et technologies. Les formations diverses (des enseignant·e·s et des étudiant·e·s) assurent une diversité réelle de bagage disciplinaire et d’expériences, qui sont mobilisés tout au long de la formation.

Variété de stratégies d’enseignement et diversité de situations d’apprentissage

La pédagogie privilégie l’acquisition des capacités d’analyse et vise l’apprentissage d’autonomie intellectuelle. Pour plusieurs cours, les étudiant·e·s doivent mener des travaux personnels et des présentations orales.

Certains cours adoptent une approche pédagogique innovante et réflexive permettant d’articuler les acquis académiques et les expériences (professionnelles et personnelles). Certains enseignements ou partie de cours exploitent les possibilités d’e-learning, MOOC, études de cas, classes inversées, portefeuille d’activités, etc.

Modalités qui garantissent l’ancrage de la formation aux expériences de terrain

Le master est ancré dans la pratique par le biais du stage, mais aussi car une partie des étudiant·e·s peuvent avoir une expérience personnelle ou professionnelle en lien avec les problématiques abordées dans le cadre des enseignements du master (égalité, discrimination, etc.). Le recours aux expériences personnelles des étudiant·e·s constitue un des piliers de la pédagogie mise en place.

Modalités qui garantissent l’apprentissage de mener une recherche

Plusieurs activités visent à renforcer les capacités d’établir et de conduire un projet de recherche de manière indépendante.Le second quadrimestre est consacré à l’élaboration du mémoire

Cette formation unique en Belgique francophone est organisée conjointement par toutes les universités de la Communauté française.

Conditions d’accès

Programme

Le programme de master-de spécialisation a été conçu de manière à y former des étudiant.e.s du secteur des sciences humaines ou du secteur des sciences de la santé publique, principalement, en poursuite de leurs études (formation principale) de master, mais aussi de permettre à des personnes bénéficiant d'une expérience professionnelle de perfectionner leur formation pratique et théorique dans le domaine du genre, d'élargir ou de réorienter leur carrière professionnelle vers ce domaine. La complémentarité entre l'aspect théorique de l'enseignement et la dimension pratique (notamment par le biais du stage) permet une meilleure valorisation de la formation.