1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master de spécialisation en Philosophie et Théorie Politiques

  • année académique
    2019-2020
Master de spécialisation en Philosophie et Théorie Politiques

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master de spécialisation en Philosophie et Théorie Politiques
  • mnémonique du programme
    MS-PHIP
  • Programme organisé par
    • Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  • Type de diplôme
    Masters spécialisés
  • Cycle
    2e cycle
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    1 an
  • Campus
    Solbosch/Hors campus ULB
  • Catégorie / Thématique
    Sciences humaines et sociales - Philosophie/Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales
  • Président du jury
    --
  • Secrétaire du jury
    --

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters spécialisés

Durée théorique de la formation

1 an

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Solbosch/Hors campus ULB

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences humaines et sociales - Philosophie/Sciences humaines et sociales - Sciences politiques et sociales

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)

Contacts

+ 32 2 650 38 07

Présentation

Le Master de spécialisation en philosophie et théorie politiques organisé conjointement par l’ULB, l’ULiège et l’UNamur propose une formation relevant exclusivement de la philosophie et théorie politiques. Cette formation vise au développement des capacités de recherche dans le domaine de la philosophie et de la théorie politiques. Par développement des capacités de recherche, nous entendons tout autant celles nécessaires à la production d'une recherche doctorale dans le domaine en question (et ce, aussi bien pour une recherche doctorale en philosophie orientée vers la philosophie politique que pour une recherche doctorale en sciences politiques orientée vers la théorie politique), que, plus généralement, le fait d'offrir les outils permettant de soutenir une attitude critique et réflexive dans un cadre professionnel en prise avec les enjeux politiques.

L’accès au MS se fait exclusivement sur dossier.

Cette formation vise prioritairement

  • des étudiants déjà diplômés dans les universités partenaires, que ce soit

    a) dans le domaine de la philosophie, mais désireux d'ajouter à leur formation généraliste en philosophie une spécialisation dans le domaine politique

    b) dans le domaine des sciences politiques, mais désireux d'ajouter à leur formation généraliste en sciences politiques une spécialisation dans le domaine philosophique et théorique

  • des étudiants internationaux de profil comparable

  • des professionnels ou futurs professionnels du monde politique, en ce compris des institutions internationales présentes en Belgique, et du monde associatif, désireux de se doter d'une capacité réflexive.

Profil d'enseignement MS-PHIP

Une partie significative des 6 séminaires obligatoires sera organisée de manière thématique autour de questions définies par leur actualité, tout en favorisant aussi le traitement historique de celle-ci. Des intervenants extérieurs seront régulièrement invités. Ces séminaires seront toujours pourvus d’une forte dimension recherche, assurée par leur lien avec les centres de recherches impliqués dans la formation. Les chercheurs membres de ceux-ci interviendront activement dans ces séminaires.

Modalités qui contribuent à favoriser l’interdisciplinarité

Quoique relevant pour l’essentiel de la discipline philosophique, tous les enseignements interagiront par définition avec les différentes démarches propres aux sciences humaines et sociales (sociologie, anthropologie, histoire, économie, droit, …).

Modalités qui garantissent l’apprentissage de mener une recherche

Le programme du MS de philosophie et théorie politiques vise au développement des capacités de recherche, qu’il s’agisse de celles nécessaires à la production d'une recherche doctorale dans le domaine en question (et ce, aussi bien pour une recherche doctorale en philosophie orientée vers la philosophie politique que pour une recherche doctorale en sciences politiques orientée vers la théorie politique), ou, plus généralement, de celle permettant de soutenir une attitude critique et réflexive dans un cadre professionnel en prise avec les enjeux politiques.

Cette dimension recherche est assurée par l’interaction forte de la formation avec les différents centres de recherches des universités partenaires impliqués dans la recherche en philosophie et théorie politiques. Les chercheurs membres de ceux-ci interviendront activement dans la formation et accompagneront les travaux des étudiants.

Les différents centres de recherches impliqués dans la formation sont pourvu d’une forte dimension internationale et accueillent régulièrement des chercheurs étrangers. De même, les 6 séminaires obligatoires seront pour une part significative assurés par des intervenants invités venant de l’extérieur, sous la supervision de l’enseignant responsable.

Conditions d’accès

Programme

Le cursus du MS en philosophie et théorie politiques propose

  • une offre spécifique constituée par 6 séminaires obligatoires (30 crédits) relevant pleinement de la philosophie et théorie politiques, répartis sur les campus des 3 universités partenaires. Ces 6 séminaires obligatoires sont tous résolument orientés vers la recherche et s'appuient pour ce faire sur les ressources de différents centres de recherches impliqués, très actifs dans le domaine de la philosophie et de la théorie politiques et habitués à collaborer.

  • un mémoire (15 ects) devant prendre la forme d'un article scientifique concluant la formation.

  • une vingtaine de cours issus des programmes des universités partenaires parmi lesquels les étudiants pourront effectuer un choix pour un total de 15 crédits, en fonction de son parcours passé et de ses propres souhaits de spécialisation. Les cours proposés relèvent eux aussi d’une approche philosophique ou théorique du champ politique, mais en l’abordant sous un angle particulier : droit de l’homme, relations internationales, Europe, laïcité et religion, théorie du droit, art et culture, philosophie de l’éducation, théories du genre, philosophie du droit, philosophie sociale, philosophie de l’histoire, sciences sociales…

Programme complémentaire :

Si, durant sa formation initiale, l’étudiant n’a pas suivi un minimum de 10 crédits dans le domaine de la philosophie et théorie politiques ou de l’histoire de la pensée politique, il devra ajouter à son programme un total de 10 crédits à choisir dans chacune des deux listes suivantes. Dans le cas où l’étudiant n’aurait au préalable suivi qu’une seule unité d’enseignement de 5 crédits dans les domaines en question, il devra compléter son programme de Master par une seule unité d’enseignement choisie dans la seconde liste.

Liste 1 :

  • PHIL-D101 Introduction à la philosophie dans ses rapports avec les sciences politiques et sociales - Jean-Yves PRANCHERE (coordonnateur) - 5 crédits (Cours magistral : 24h) (ULB)

  • POLI-D102 Histoire de la pensée politique I - Jean-Yves PRANCHERE (coordonnateur), Jean VOGEL - 5 crédits (Cours magistral : 24h) (ULB)

  • PHIL0012-1 : Introduction à la philosophie politique – Edouard Delruelle – 5 crédits (ULiège)

  • LPHILB203 Philosophie sociale et politique – Sébastien Laoureux – 5 crédits (UNamur)

Liste 2

  • PHIL-B320 Philosophie politique - Thomas BERNS (coordonnateur) - 5 crédits (Cours magistral : 24h (ULB)

  • POLI-D201 Histoire de la pensée politique II - Justine LACROIX (coordonnateur), Jean VOGEL - 5 crédits (Cours magistral : 24h) (ULB)

  • POLI-D309 Lecture de textes de science politique - Justine LACROIX (coordonnateur), Jean VOGEL - 5 crédits (Exercices dirigés : 24h) (ULB)

Le programme d’étude de chaque étudiant devra comporter nécessairement un minimum de 60 crédits (non compris l’éventuel complément de 5 ou 10 crédits signalés ci-dessus). Il exclut donc la possibilité de demander des dispenses.

Ce programme sera établi en concertation avec le corps enseignant membre du comité de gestion.

Les enseignements sont présentiels.

La souplesse du programme proposé permet que chaque étudiant, en ce compris des étudiants déjà titulaires d’un master en philosophie ou en sciences politiques d’une des universités partenaires, parvienne à se créer un programme spécifique, sans chevauchement, partagé entre les universités partenaires.

De manière à accentuer encore le profil "recherche" de la formation proposée, celle-ci sera conclue par la rédaction d'un mémoire ayant la forme d'un article scientifique, rédigé par les étudiants avec l'appui des enseignants et des équipes de chercheurs des centres de recherches concernés.

Ce mémoire (rédaction d’un article scientifique de 30.000 caractères) représente 15 ECTS : le travail de recherche de l’étudiant sera supervisé par un professeur titulaire d’un enseignement proposé dans le tronc commun. Il bénéficiera en outre de l’accompagnement individualisé d’un chercheur du Centre de Théorie Politique (ULB) ou du Centre de recherches philosophiques sur les Matérialités de la politique (ULiège) ou du Département de Philosophie de l’UNamur.

Une défense orale du mémoire sera également organisée et évaluée par un jury interuniversitaire

Et après ?

Débouchés

Le but du MS est de former à la recherche en philosophie et théorie politiques, que ce soit celle propre au monde universitaire ou celle qui est nécessaire au développement d’une capacité réflexive dans le monde politique, dans les institutions internationales, dans le monde associatif…