1. Accueil

Solidarité Coronavirus avec l'Hôpital Erasme

Agir au plus vite pour mieux combattre le COVID-19!

À travers le Fonds Erasme et la Fondation ULB, l’ULB et l'UAE lancent un appel aux dons avec deux objectifs: agir au mieux sur le terrain et financer un ambitieux programme de recherche sur le Covid-19.

Je fais un don

Vous le savez, la situation sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 génère une pression importante sur l’ensemble du réseau hospitalier et chaque hôpital tente de faire face à l’afflux croissant de patients infectés.
Dans ce contexte exceptionnel et dans le souci de répondre à ses missions fondamentales que sont la recherche et les soins de santé, l’hôpital académique Erasme fait appel à votre solidarité et à votre générosité.
 

Combattre la maladie pour sauver des vies

Le Fonds Erasme pour la recherche médicale et la Fondation ULB démarrent en effet un ambitieux programme de recherche fondamentale et clinique sur la maladie. Ce projet - détaillé ci-dessous - vise à comparer, dans l'immédiat, la perfusion de l’angiotensine 1-7 au traitement "standard" actuellement utilisé en cas de maladie au Coronavirus SARS-CoV-2 en espérant montrer une amélioration significative de l'atteinte pulmonaire et diminuer la mortalité de ces patients.
Il comprendra plusieurs phases aussi bien de recherche fondamentale que clinique. Il réunira des chercheurs de la Faculté de Médecine de l'ULB et de l'Hôpital Académique Erasme: soins intensifs, anatomopathologistes, pneumologues et infectiologues. Des collaborations avec d’autres centres de recherche seront réalisées. Cette recherche permettra de mieux combattre cette maladie et devrait permettre d'enrayer de telles pandémies dans le futur.
 

Des unités de soin pour aider le personnel soignant

L’aide directe à l’hôpital ne sera pas en reste puisque l’objectif est également de venir en aide directement au personnel soignant en transformant certaines de ses unités en unités "coronavirus" afin de garantir à la fois un meilleur accueil des malades et la qualité des soins prodigués.
Ces unités sont appareillées pour réaliser sous surveillance rapprochée tout acte technique dont la dialyse, le support ventilatoire et plus tard la revalidation.
L’ULB a d’ores et déjà décidé de financer la transformation d’une unité de soins en unité "COVID-19".

Ensemble, contribuons à cet élan de solidarité pour soutenir notre personnel soignant et garantir une recherche approfondie pour combattre la maladie et sauver des vies.
Merci pour votre générosité.
 

Je fais un don

 


Le détail du projet de recherche

L'angiotensine 1-7 est une molécule qui régule l'activité de l'ACE2 et possède une forte activité anti-inflammatoire.
Pendant la pandémie actuelle causée par le SARS-CoV-2, le besoin élevé de places en soins intensifs et la mortalité élevée sont responsables d'une grave menace sociale et sanitaire dans le monde entier, nécessitant des interventions urgentes et incisives.
Une fois en contact avec un organisme, le Coronavirus responsable de la pathologie doit être capable de pénétrer dans les cellules pour provoquer la forme grave d'atteinte respiratoire caractéristique de l'infection. Dans le cas de l'épidémie actuelle, la porte d'entrée dans les cellules des poumons est représentée par un composant spécifique de leur membrane, appelé "ACE2" qui, en raison de son lien avec le virus, n'est plus en mesure d'exercer sa fonction normal, entraînant une augmentation incontrôlée de l'inflammation terminant dans les manifestations typiques de la maladie.
L'angiotensine 1-7 est une molécule qui régule l'activité de l'ACE2 et possède une forte activité anti-inflammatoire. Son administration pourrait contribuer à réduire rapidement les symptômes de la maladie chez les malades, en rétablissant l'équilibre que le virus est capable de modifier et en donnant aux patients une chance de se remettre d'une maladie pour laquelle il n'existe pas de remède aujourd'hui.
Nous préconisons une étude qui compare la perfusion de l’angiotensine 1-7 au traitement "standard" actuellement utilisé en cas de maladie au Coronavirus SARS-CoV-2 en espérant montrer une amélioration significative de l'atteinte pulmonaire et diminuer la mortalité de ces patients.

 
Mis à jour le 27 mars 2020