1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

  • année académique
    2019-2020
Master en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire
  • mnémonique du programme
    MA-BMOL
  • Programme organisé par
    • Faculté des Sciences
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences et techniques/Sciences
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Charleroi Gosselies/Plaine/Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences et techniques - Sciences agronomiques et ingénierie biologique
  • Président du jury
    Cyril GUEYDAN
  • Secrétaire du jury
    Fabienne ANDRIS

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

français

Type d'horaire

En journée

Campus

Charleroi Gosselies/Plaine/Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences et techniques - Sciences agronomiques et ingénierie biologique

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Acquérir une maîtrise des connaissances et des approches expérimentales de la biologie moléculaire pour l’étude du fonctionnement normal et pathologique des organismes vivants - y compris l'homme.

Acquérir les compétences et les pratiques d’usage pour réaliser un travail de recherche en biologie moléculaire (analyse et synthèse d’un sujet, formulation d’hypothèses, mise en œuvre d’une démarche expérimentale, interprétation, rédaction et présentation en public des résultats de la recherche).

L'enseignement met l'accent sur la démarche du chercheur et le développement de projets originaux, afin de sensibiliser les étudiants aux avancées les plus récentes de la recherche dans le domaine des sciences du vivant ainsi que ses applications pour la société.

Profil d'enseignement M-BMOLA
Profil d'enseignement M-BMOLD

 

  • Cours magistraux (35-40 % selon la finalité)- Travaux pratiques dans les laboratoires de recherche de l’université (15-20 % selon la finalité)- Exercices pratiques sur ordinateur (bioinformatique, biologie structurale) (2 %, en finalité approfondie)- Travail personnel (y compris la rédaction de rapports de T.P. et l’analyse d’articles originaux de recherche en biologie moléculaire) (15 %)- Réalisation lors du mémoire d’un travail de recherche original au sein d’une équipe de recherche (20%) - Participation active et passive à des séminaires de recherche (15%)

Le programme des cours couvre tous les domaines importants de la biochimie, biologie moléculaire et cellulaire.

Une part importante du programme du bloc 1 de master ( 10 à 15 crédits) est consacrée aux travaux pratiques organisés au sein même des laboratoires de recherche de l’université.

Une activité d’enseignement du bloc 1 de master est consacrée à l’analyse et la présentation d’articles originaux de recherche en biologie moléculaire.

En bloc 2 de master, l’étudiant assiste à des séminaires de recherche présentés par des chercheurs belges et étrangers de réputation internationale. Il présente à son tour des séminaires sur son travail de mémoire. Il est également incité à s’inscrire dans un programme de mobilité par la réalisation d’un stage de recherche (à l’étranger ou en Belgique, dans une université ou une entreprise privée).

Durant son mémoire, l’étudiant a la possibilité de suivre des modules de formation professionnelle organisés par la cellule « Biopark formation ».

La biologie moléculaire, depuis sa fondation, représente un des pôles de recherche d’excellence de l’ULB.

Une partie importante des enseignements du master est dispensée par les chercheurs du Biopark, situé à Gosselies, près de Charleroi. Ce site, véritable pôle de compétitivité en biologie moléculaire, accueille près de 700 chercheurs. Sa particularité est de regrouper des activités d'enseignement, des instituts de recherche (IBMM, IMI) ainsi que des firmes pharmaceutiques et spin-off issues des laboratoires de l'ULB ( Novasep, Euroscreen, Delphi Genetics, DNAVision...). Ce campus offre donc de nombreuses possibilités en matière de formation et d'emploi.

Le Département de Biologie Moléculaire de l’ULB a établi des collaborations avec des instituts et centres de recherche (comme l’IMI et le CMMI). Ces interactions contribuent à l’originalité et la qualité du programme du master.

En bloc 1 de master : possibilité d’échange ERASMUS (pendant 1 ou 2 quadrimestre(s)

En bloc 2 de master : possibilité de stage ou de mémoire à l’étranger

Plusieurs enseignements du master sont organisés en collaboration avec le Centre de Microscopie et d’Imagerie Moléculaire (CMMI, Gosselies).

Conditions d’accès

Programme

Le programme comporte un tronc commun (90 crédits) offrant une formation générale en biologie moléculaire sur les quatre thèmes suivants :

  • La biologie moléculaire de la cellule (Croissance et signalisation, Organisation interne et physiologie, Biologie moléculaire du gène)

  • La biologie des systèmes complexes (Immunologie, Biologie du développement, Neurobiologie)

  • La microbiologie moléculaire (Bactériologie, Virologie, Parasitologie)

  • La biotechnologie et l’enzymologie

L’étudiant.e choisira une des deux finalités (comptant chacune pour 30 crédits) du programme :

La finalité approfondie comporte en plus l’étude de la bioinformatique et de la protéomique, ainsi qu’une offre étendue de travaux pratiques au sein des laboratoires de recherche du Département de Biologie Moléculaire.

La finalité didactique inclut différents cours et stages (passifs et actifs) formant au métier d’enseignant.

Les deux finalités donnent accès à un troisième cycle (doctorat).

Et après ?

Débouchés

  • Recherche scientifique (en entreprise, à l’université, en milieu hospitalier, …)

  • Enseignement

  • Gestion, représentation et/ou communication dans les secteurs santé, biotechnologies, agro-alimentaire, environnement et biodiversité, clinique, contrôle de qualité, …

Le diplôme de master oriente directement vers les métiers suivants :

  • Chercheur en entreprise (pharmaceutique, agro-alimentaire, de biotechnologie, …)

  • Chercheur en milieu académique (universités, hautes écoles)

  • Enseignant (niveaux moyen et supérieur non universitaire, formation continue)

  • Responsable en communication et/ou édition scientifique

  • Responsable d’analyses en police scientifique

  • Animateur scientifique (secteur vulgarisation)

  • Conseiller scientifique pour les produits d’une entreprise

  • Responsable du contrôle qualité (secteur hospitalier, entreprise privée, organismes publics de contrôle, …)

  • Responsable du suivi d’analyses en biodiversité, bioremédiation, biosécurité, …

  • Conseiller scientifique pour les produits d’une entreprise

  • Responsable du contrôle qualité (secteur hospitalier, entreprise privée, organismes publics de contrôle, …)

  • Responsable du suivi d’analyses en biodiversité, bioremédiation, biosécurité, …