1. Accueil
  2. FR
  3. Étudier
  4. Offre de formation

Master : ingénieur civil électromécanicien

  • année académique
    2019-2020
Master : ingénieur civil électromécanicien

Cette formation est enseignée en anglais (finalité Spécialisée), ou en français (finalité Gestion et technologies).

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

  • Intitulé du programme
    Master : ingénieur civil électromécanicien
  • mnémonique du programme
    MA-IREM
  • Programme organisé par
    • École polytechnique de Bruxelles
    • Bruface
  • Type de diplôme
    Masters 120 crédits
  • Cycle
    2e cycle
  • Secteur et domaine d'études
    Sciences et techniques/Sciences de l'ingénieur et technologie
  • Type d'horaire
    En journée
  • Langues d'enseignement
    anglais / français
  • Durée théorique de la formation
    2 ans
  • Campus
    Autre campus/Solbosch
  • Catégorie / Thématique
    Sciences et techniques - Sciences de l'ingénieur et technologie
  • Président du jury
    Pierre-Etienne LABEAU
  • Secrétaires du jury
    Johan GYSELINCK et Simon-Pierre GORZA

Détails

Informations générales

Type de diplôme

Masters 120 crédits

Durée théorique de la formation

2 ans

Langue(s) d'enseignement

anglais / français

Type d'horaire

En journée

Campus

Autre campus/Solbosch

Catégorie(s) - Thématique(s)

Sciences et techniques - Sciences de l'ingénieur et technologie

Faculté(s) et université(s) organisatrice(s)
Infor-études

Réussir ses études

L'Université vous accompagne grâce à une multitude d'activités et de ressources qui vous aideront, avant ou pendant vos études, à élaborer votre stratégie de réussite.

Avant votre arrivée à l'ULB, facilitez votre transition vers l'enseignement supérieur grâce à des cours prépas, des cours d'été, des ateliers d'information et d’orientation.

Pendant vos études, de nombreuses personnes s'occupent de soutenir votre réussite: encadrants en faculté, guidances (inter)facultaires, tuteurs et experts en méthodologie universitaire.

Présentation

Aéronautique, automatique, génie et conception mécanique, vibrations, robotique, moteurs électriques, énergies renouvelables, transport, moteurs à piston ou encore conception assistée par ordinateur, gestion, logistique et qualité, … Autant d’exemples qui montrent que la plupart des entreprises, quel que soit leur secteur, ont un besoin croissant d’ingénieurs compétents dans les domaines de l’électricité, de la mécanique ou de l’électromécanique. C’est pourquoi cette formation est particulièrement polyvalente. En bloc 3 du BA les étudiants choisissent l'option électromécanique. Cette option conduit en bloc 1 du Master ingénieur électromécanicien à finalité gestion et technologie ou au Master ingénieur électromécanicien à finalité électromécanique. Ce dernier, organisé conjointement avec la VUB depuis l’année 2011-2012 est dispensé en anglais et fait partie de l’initiative BruFacE.

Les diplômés de cette filière résultent d’un compromis entre, d’une part, une importante formation de base destinée à préparer l’étudiant à des fonctions de conception, de gestion et de direction et, d’autre part, une spécialisation dans une discipline particulière.

Un large tronc commun débouchant sur des options variées

La finalité technique offerte par la filière électromécanique se base sur une large formation polyvalente, qui se ramifie en options.

Le bloc 3 du BA et la moitié du bloc 1 du MA sont communs et assurent les bases d'électricité, électronique, automatique, mécanique, mécanique des fluides, machines électriques et thermiques et les méthodes de calcul associées, conduisant aux options en aéronautique, construction mécatronique, énergie et, enfin, transports en MA2.

Un cas particulier: la finalité « Gestion et Technologie »

Enfin, les étudiants qui désirent entamer directement une carrière dans la gestion peuvent choisir en bloc 1 du Master électromécanicien à finalité gestion et technologie commun avec la Solvay Brussels School of Economics and Management (SBS-EM). Ce master est accessible sans pré-requis particulier depuis n'importe quelle option de block 3 du BA.

Profil d'enseignement M-IREMG
Profil d'enseignement M-IREMR

 

Les projets, mémoires de fin d’études, stages, échanges internationaux

Pour la finalité électromécanique, le projet de bloc 3 du BA ne comprend que 2 crédits, pour laisser de la place à une large formation commune. Il s’agit d’un projet de conception assistée par ordinateur (CAO) auquel on peut donner une coloration électrique ou mécanique. Le bloc 1 du MA comporte un projet individuel de 5 crédits (à l’exception des projets de coopération au

développement, de l’Eco-Marathon et de la coupe de robotique où il s’agit d’un travail d’équipe). Les étudiants indiquent leurs préférences dans un large éventail de sujets à coloration technologique (mécanique, électrique ou mixte). La filière optimise ensuite l’attribution des sujets. Les étudiants peuvent aussi choisir d’être chef d’équipe d’un groupe d’étudiants de BA1 s’ils veulent développer leurs qualités d’organisation et de leadership.

En bloc 2 du MA, le mémoire de fin d’études (MFE de 20 crédits) se réalise dans l’un des services de la filière électromécanique ou dans un autre service offrant des sujets appropriés, parfois en collaboration avec l’industrie ou un centre de recherche belge ou étranger. Les sujets proposés par les services sont étroitement liés aux activités de recherche de ceux-ci et les mémoires sont dès lors encadrés par des personnes motivées et désirant voir la recherche aboutir. Les services proposent très souvent des sujets où l’étudiant sera en contact avec une entreprise directement intéressée par les résultats obtenus.

Tous les masters de la filière électromécanique permettent un stage optionnel de 12 semaines en entreprise (11 semaines pour les « aéro »). Ce stage est encadré par un maître de stage dans l’entreprise et par un superviseur académique de la Faculté. Il peut être associé ou non au mémoire de fin d’études. La période prévue va du début juillet à la fin octobre sauf pour l’aéronautique (stage terminé pour la mi- ou fin septembre) et pour le master en Gestion et Technologie (pour cette option, l’étudiant a le choix en bloc 2 du MA entre un stage obligatoire ou un échange international).

Comme pour les autres Masters de la Faculté, la filière électromécanique permet de bénéficier des programmes d'échanges internationaux pour un quadrimestre ou pour une année, en bloc 1 ou 2 du MA (sauf pour la finalité Gestion et Technologie où l'échange doit se faire en MA2) ou d’une formation en double diplôme comme avec Sup’Aéro à Toulouse.

Outre des accords de doubles diplômes permettant de partir à l'étranger pendant 2 ans, la mobilité en MA s'organise via le programme Erasmus ou hors Europe. Une partie importante des étudiants en MA effectue un quadrimestre, voire une année complète, à l'étranger, dans une institution partenaire.

Ce Master est organisé conjointement avec la VUB en anglais. Ceci permet de placer les étudiants dans un contexte international, et de bénéficier des enseignements et infrastructures des deux institutions.

Conditions d’accès

Programme

Et après ?

Débouchés

Les atouts de cette filière résultent du compromis entre, d'une part, une importante formation de base destinée à préparer l'ingénieur à des fonctions de conception, de gestion et de direction et, d'autre part, une spécialisation dans une discipline particulière.

Les ingénieurs électromécaniciens trouveront de vastes possibilités de carrière dans les bureaux d'études, dans l'industrie, dans les services publics, dans la recherche et l'enseignement supérieur, ou dans le secteur tertiaire.

Si les débouchés sont nombreux dans les entreprises des secteurs de l'automatisation des processus, de la gestion informatisée, de l'électricité, de l'électronique,... la plupart des entreprises des autres secteurs (industries chimiques et pétrochimiques, métallurgie,...) ont également un besoin croissant d'ingénieurs électromécaniciens, compétents et polyvalents.