1. Accueil
  2. FR
  3. L'Université
  4. L'ULB s'engage

L'évaluation initiale des programmes organisée par l'AEQES

L’évaluation initiale a pour objectif d'inviter l'établissement à faire une autoévaluation approfondie de ses programmes et, pour les experts, d'énoncer toute recommandation utile en vue d'améliorer la qualité.

L'évaluation se compose de trois phases qui correspondent à trois années académiques:

  1. L’autoévaluation
  2. L'évaluation externe qui inclut une visite sur site par des experts mandatés par l’agence et la publication des rapports rédigés par ces derniers
  3. La publication d'un plan d'action dressé par l'établissement et la mise en œuvre de celui-ci.

Les étapes 


L'auto-évaluation 

L’auto-évaluation permet au programme d’expliciter les objectifs qu’il poursuit, son fonctionnement, de faire le bilan des activités et de l’expérience engrangée, d’envisager les évolutions à venir, et d’impliquer les différentes parties prenantes dans une démarche constructive. L’auto-évaluation s’appuie sur le référentiel d’évaluation initiale.

Il est important de préciser que les réflexions qui nourrissent cette autoévaluation dépassent largement le strict cadre de l’évaluation externe. Ces réflexions seront utiles au programme évalué et à la faculté dans son ensemble, notamment à l’heure de revoir ou d’affirmer son positionnement et sa stratégie.

Concrètement, que doit faire le programme évalué ?

  1. Réunir une Commission d’auto-évaluation interne (CIE) pour faire l’auto-évaluation
  2. Rédiger un dossier d’auto-évaluation (DAE) sur base du référentiel d’évaluation initiale pour experts qui se rendront sur site lors de la visite.

Le dossier d'auto-évaluation (DAE) 

L’établissement doit rédiger une dossier d’auto-évaluation (DAE) qui suit le plan suivant :

  • Première partie : présentation synthétique du programme d’études évalué
  • Deuxième partie : autoévaluation du programme en regard des cinq critères du référentiel d’évaluation AEQES
  • Annexes accompagnées d’une liste récapitulative de celles-ci.

Le référentiel d'évaluation initiale

Ce référentiel se structure en cinq critères, qui sont autant d’éléments qui résulteront en analyses et en diagnostics (par opposition aux démarches d’audit, relevant quant à elles de procédés de vérification et de contrôle). Ces critères procurent donc des thématiques de référence pour effectuer l’analyse d’un programme et produire un diagnostic.

Pour structurer la démarche permettant de recueillir l’information, de l’analyser, de l’interpréter et de proposer des pistes concrètes d’évolution, les critères sont décomposés en dimensions qui en constituent les principaux éléments d’investigation.

Les cinq critères du référentiel sont :

  1. L’établissement/l’entité a formulé, met en œuvre et actualise une politique pour soutenir la qualité de ses programmes d’études
  2. L’établissement/l’entité a développé et met en œuvre une politique pour assurer la pertinence de son programme d’études
  3. L’établissement/l’entité a développé et met en œuvre une politique pour assurer la cohérence interne de son programme d’études
  4. L’établissement/l’entité a développé et met en œuvre une politique pour assurer l’efficacité et l’équité de son programme d’études
  5. L’établissement/l’entité a établi l’analyse de son programme d’études et construit un plan d’action visant son amélioration continue

L'évaluation externe

L’évaluation externe permet à l’entité évaluée de bénéficier d’un regard extérieur sur la manière dont elle assure la qualité de ses programmes et d’avoir des recommandations de la part du comité d’experts visant leur amélioration. 

Concrètement que se passe-t-il durant cette phase d’évaluation externe ?

  1. Un comité d’expert mandaté par l’Agence se rend sur site pour effectuer la visiter de suivi et rencontrer les différents acteurs facultaires.
  2. A l’issue de la visite d’évaluation initiale, le comité des experts rédige le rapport d’évaluation

La visite de suivi 

La visite de suivi intervient au cours de l’année qui suit la rédaction du dossier d’auto-évaluation et dure environ deux jours.

Les buts de la visite sont de :

  • Poser un regard extérieur sur l’analyse et les conclusions du dossier d’autoévaluation ;
  • Attester la correspondance entre la description contenue dans le dossier et les constats réalisés in situ ;
  • Analyser l’adéquation des ressources décrites dans le dossier aux besoins ;
  • Évaluer le niveau de réalisation des objectifs décrits dans le dossier ;
  • Donner un avis sur la pertinence et la faisabilité du plan d’action figurant dans le dossier d’autoévaluation ;
  • Énoncer toute recommandation utile en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement.

Qui sont les experts ?

Les comités d’experts mandatés par l’Agence pour l’évaluation initiale regroupent différents profils :

  • Expert pair qui dispose d’une expérience dans l’enseignement du domaine évalué dans l’enseignement supérieur ;
  • Expert de la profession qui dispose d’une expérience professionnelle en lien avec un ou des débouchés visés par le domaine évalué ;
  • Expert de l’éducation qui dispose d’une expérience dans le domaine de la didactique et de la pédagogie de l’enseignement supérieur (méthodes pédagogiques innovantes, aide à la réussite, e-learning, méthodes d’évaluation, etc.) ;
  • Expert en gestion de la qualité qui dispose d’une expérience en matière de gestion de la qualité et de ses outils, de préférence dans l’enseignement ;
  • Expert étudiant qui est en cours d’études au moment de l’évaluation externe, inscrit dans un cursus relevant du même secteur que celui du cursus évalué

Le rapport externe 

L’objectif de ce rapport est de fournir à l’établissement des informations qui lui permettront d’améliorer la qualité de son (de ses) programme(s). En outre, ce rapport fournit des conclusions étayées et une analyse de la situation du programme d’études, assortie de recommandations. Enfin, il vise à informer la société au sens large de la manière dont l’établissement met en œuvre ses missions.

Le rapport d’évaluation respecte la trame du référentiel AEQES et présente, en regard des différentes dimensions, des éléments de constat, d’analyse et de recommandation. Il inclut également une analyse SWOT dressée par les experts.

Le plan d'action 

Au plus tard trois mois après la publication de son rapport d’évaluation continue sur le site internet de l’AEQES, le programme publie sur son propre site internet son plan d’action actualisé, revu à la lumière des recommandations des experts et le transmet à la Cellule exécutive, par voie électronique.

 

CONTACTS

Sandrine CANTER
BEP, Service Qualité
Tel: 02 650 3619, fax 02 650 6734,
Sandrine.Canter@ulb.ac.be
Campus du SolboschULB CP129/01
Avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles

Mis à jour le 27 février 2019